28/10/2007

Pauvre Calimero

M. Bertinat, secrétaire général de l'UDC genevoise, se plaint en termes peu amènes, sur son blog, que l'UDC soit mon souffre-douleur depuis la création du mien. Pauvre Calimero. 

Pour en avoir le coeur net, je suis remonté tout au long des 46 textes que j'y ai posté. 21 parlent de tout autre chose que de politique suisse, ou alors strictement d'écologie. 16 parlent de politique, tous partis confondus, donc y compris de l'UDC, tapant assez généreusement et équitablement sur le PS et les extrêmes de part et d'autre. 9 enfin effectivement, parlent quasi exclusivement de l'UDC. Ce qui en fait c'est vrai premier parti sur ma liste.

Mais à tout seigneur tout honneur, n'est-ce pas logique, pour le premier parti du canton ? Accessoirement, ces neuf textes, assez incisifs je le reconnais (et j'en suis assez fier :-) ) sont tous postérieurs à l'apparition d'une certaine affiche sur nos murs. Qui sème le vent récolte la tempête. Plutôt que de s'en plaindre, il eut fallu y réfléchir avant.

Je leur avais d'ailleurs suggéré, en vain, de se démarquer de ce poster hérissant, comme ils avaient su le faire auparavant de leur affiche anti-homosexuelle. Mais cette fois les consignes de Zürich étaient trop fermes.     

Les commentaires sont fermés.