28/02/2008

Conseil administratif: de bourde en bourde

On croyait avoir tout vu avec l'ancien conseil administratif, mais apparemment celui-ci est encore plus amusant.

Déjà se faire élire pour toucher 250 000 Francs et faire aussitôt ce qu'il faut pour profiter de 5 mois de congé, il fallait oser… Cela n'a rien à voir avec le féminisme. Lorsqu'on prend une responsabilité, on l'assume. Et l'on ne prétend pas, après coup, avoir prévenu les électeurs.

A ce qu'il parait d'ailleurs, sa camarade de parti, qui visait le poste et s'était effacée lors des primaires internes, serait passée du rose au vert en apprenant la nouvelle.

Au-delà du coup porté à la crédibilité de la fonction (puisqu'on peut s'en éloigner apparemment sans conséquence), on se demande comment vont être traités les nombreux votes qui ponctuent en principe la vie d'un tel conseil. Est-ce que Manuel Tornare, son frétillant collègue de parti, votera deux fois ? Ou est-ce que ce sera son remplaçant, désigné d'office en début de cession qui aura cet honneur ?

Logiquement cela devrait lui revenir, puisqu'il va devoir se coltiner tout le boulot… et les responsabilités qui vont avec. Deux fois plus de boulot, on peut s'attendre à des problèmes, quelles que soient les très grandes qualités de Pierre Maudet par ailleurs. Le fait qu'il soit le seul représentant de l'opposition dans ce conseil et que ce soit sur lui que ça tombe est assez troublant.

Tout de même oser dire que l'électeur n'a pas été pris en traître, cela ressemble fortement au style d'un certain Sarkozy, qui durant toute sa campagne électorale a fait croire qu'il était toujours marié… alors que dans les faits, Cecilia continuait d'être amoureuse d'Attias… Comment pouvait-il prétendre l'ignorer? Les électeurs ne sont pas dupes de ce genre de montage et les sondages le prouvent. La Roche Tarpéienne de Sandrine Salerno n'est sans doute plus très loin.

D'autant que ce conseil les accumule. Comme cette idée de péage pour dissuader les voitures de passer par le Centre Ville… Une idée de gauche, qui ennuie les pauvres et qui surtout est le meilleur argument possible pour la construction rapide d'une Traversée du Lac… Comment justifier autrement que l'on forcerait les habitants de Vésenaz à s'acquitter d'un péage pour se rendre à Chambésy ou à Lausanne ? Ou alors de faire un détours de 40km par l'autoroute de contournement en encombrant les petites routes de la Rive Gauche, histoire de polluer un bon coup !

Donc merci Mugny et compagnie de nous préparer un joli pont-tunnel à la hauteur du Vengeron, pas pour 2050, mais pour tout de suite. Après, vous pourrez faire votre péage.

Commentaires

Avez-vous réfléchi avant de pondre une idiotie pareille? Etre femme et être mère sont 2 choses qui vont très bien ensemble. Je dirais enfin une personne comme les autres qui siège en ville de Genève.

Pour lpéage, attendez qu'un enfant meurt de la pollution et ensuite on rediscutera des mesures à prendre.

Écrit par : DMO | 28/02/2008

Oui Monsieur,
J'ai réfléchi. Etre femme et mère vont très bien ensemble. Femme et Maire aussi. Mais devenir Mère en étant maire, juste après avoir tout fait pour obtenir le poste, c'est là où il y a un problème. Soit il fallait qu'elle le fasse avant, soit après, mais pendant, je trouve personnellement que c'est assez gonflé. Et franchement je suis loin d'être le seul.

Si je me suis permis de clamer ce que je ressentais, c'est parce que de très nombreuses personnes m'ont fait part de sentiments similaires. A commencer par des femmes et notamment des femmes assumant ou ayant assumé des responsabilités analogues dans diverses communes du canton. Et de tous les partis politiques. Ou de hauts cadres dans le privé.

Si ce qu'elle veut signifier, c'est que tant qu'elle n'était que militante et enseignante en campagne électorale, elle n'avait pas le temps… Tandis que affublée d'une responsabilité à 20 000 Francs par mois, elle peut se le permettre, elle a parfaitement réussi. En plus de l'atteinte à l'image de la fonction, c'est un très regrettable coup bas à la cause de l'émancipation des femmes qu'elle vient d'asséner à toutes ses frangines.
L'égalité je suis absolument pour et cela veut dire les mêmes droits et devoirs pour tous. J'élève mes enfants, je fais le ménage, la vaisselle, la cuisine les courses, tout ça…
Mais l'égalité, cela ne doit pas impliquer qu'un très haut responsable se mette en disponibilité cinq mois quand ça lui chante. Il fallait y penser avant. C'est un comportement de privilégié regrettable et injuste, du même tonneau que les big boss qui touchent des ponts d'or pour se faire virer lorsqu'ils se sont plantés.

Écrit par : Philippe Souaille | 28/02/2008

En réponse à Hani Ramadan : "Rappelons que c’est la Serbie de Milosevic qui a agressé cette région d’une manière catastrophique, entraînant le martyre des populations albanaises (une histoire récente que nous avons trop vite oubliée : 200 000 morts au moins, sans compter les viols et les violations répétées des droits humains). " On est là dans le mensonge absolu. mais personne ne va oser censurer votre billet...
On espère que votre admiration pour Calmy-Rey est sincère. Qu'en serait-il si cette dernière parlait du droit des négro-africains à l'indépendance face aux Arabes, dont vous faites partie, de coeur, d'esprit et de religion, au Darfour, en Mauritanie, etc...
Par sécurité, je vais implanter mon billet chez qqn comme M.Souaille ou M.Hoesli par exemple...Une censure est si vite arrivée...

Écrit par : Géo | 28/02/2008

Monsieur Géo, j'accorde asile à votre message même si je n'en partage pas tout le sens. Je ne suis pas un spécialiste des questions balkaniques, même si j'en ai eu un avant goût dans les Rhodopes en Bulgarie, mais il me semble que si Ramadan exagère sur les 200 000 morts, il n'a pas complètement tort sur qui a commencé.
Pour le reste, ces haines sont ancestrales et la religion y porte une responsabilité énorme. L'idée religieuse en général et les trois religions concernées, musulmane, orthodoxe et catholique en particulier. Sans oublier l'hébraïque, Sarajevo étant une importante ville juive avant la seconde guerre mondiale. Pour cette raison au moins,en tant que représentant du fondamentalisme religieux, trop souvent meurtrier, M. Ramadan ferait bien de se montrer plus discret.

Écrit par : Philippe Souaille | 28/02/2008

Cher M. Souaille,
Je suis surpris de votre naïveté!
L'ignioriez-vous vraiment ou faites-vous semblant de découvrir que cette catégorie de socialistes est une usurpatrice. Ces socialistes sont comme les Afrikaners qui faisaient fortune en sur-exploitant tous les filons possibles. Quitte au mépris de la dignité!

Cette race-là de socialiste abuse du nom de ce mouvement politique qui est en soi noble et nécessaire.

Malheureusement, les socialistes genevois sont devenus des nuisibles sociaux et des destructeurs de richesses.

Ce que vous dénoncez est une démonstration de ce que cette personne n'a pas froid aux yeux. Elle touche donc le salaire no peur!

Pour le reste, vous pouvez tous les aligner, de Bertossa à Paychère en passant par "Tourne-dos",Heritier-Lachat, Calmy-Rey, Harari, Grobet and Co chez les socialistes genevois là ou Lachat(te) à mal au pied, c'est du côté de l'éthique!
Normal il ne sont pas dans la quête éthique mais dans la course à l'étiquette!!!

Ce qui est tout à fait suspect, c'est qu'un gars intègre comme Maudet tolère cette situation. Si elle était à l'inverse avec un seul représentant de la gauche contre une majorité de droite, JAMAIS cela se passerait car le minoritaire fait la danse du scalp jusqu'à l'avoir!!!!

Autrement dit, Lénine avait raison. Les bourgeois sont des cons et ils nous donnerons la corde pour les pendre. Avant de se raviser et de dire: en fait ils sont vénaux, ils nous la vendront!!!!

Au lieu de rester attelés au radeau de la méduse PDC, les radicaux feraient mieux de se rapprocher des autres formations de droite!

Mais pour cela, il faudrait un vraie direction et non pas des rats qui montent à bord pour se faire élire et qui quittent le radeau aussitôt qu'ils sont au pouvoir sans se préoccuper du reste!

Écrit par : Etienne Bonnefond | 01/03/2008

Sur la question d'être femme dans la vie professionnelle (tant dans le public que dans le privé), je souhaite juste amener une petite précision après tous mes excellents préopinants. C'est bien joli d'affirmer que les femmes "ont le droit" à des fonctions de cadres comme les hommes. Ce n'est que justice dans une société civilisée. D'autres temps et d'autres sociétés n'ont pas connu de telles questions car cela paraissait presque naturel. Encore faut-il que ça ne soit pas simplement par le fait d'être la "fille à papa" ou la "femme de ..." . Ce serait poursuivre l'Ancien Régime.

Des femmes talentueuses et méritantes, ça ne manque pas. Pas besoin d'être affiliée à un parti pour qu'une telle promotion d'égalité des chances réelles (et non seulement formelles) advienne.

Blogueusement vôtre,

Écrit par : Micheline PACE | 01/03/2008

M. Bonnefond, vous pensez bien que nous ne sommes pas d'accord. Si par parti de droite, vous entendez les Libéraux, vous devez savoir que nous sommes en pourparlers et discutons amicalement de nos accords, beaucoup plus nombreux que nos désaccords. Si en revanche, comme je le devine à votre ton, vous pensez à l'UDC, cette formation a encore bien du chemin à faire... et je ne crois pas que nous soyons tenter d'aller dans son sens.
Certaines pratiques socialistes genevoises sont en effet détestables. Je pense au clientélisme forcené qui fait attribuer des postes de cadres à des gens dont le profil ne correspond en rien à la description préalable, tandis que le point essentiel, l'appartenance politique est passée sous silence.
On m'a ainsi parlé d'une directrice fraichement nommée pour d'obscures raisons, dont le premier geste fut de se doter d'une directrice adjointe, les deux partant ensuite aussitôt en congé maternité... Une manie, semble-t-il.

Écrit par : Philippe Souaille | 01/03/2008

Merci à M. Philippe Souaille pour ces infos ! Cette logique clanique est fort scandaleuse ! Quand on voit des candidatures légitimes honteusement écartées ... Les mots ne suffisent plus, il faut passer à l'acte en ce changement de civilisation. Car le cynisme du pouvoir actuel ne fait que contribuer à la sinistrose ambiante, à l'injustice, au mépris des droits républicains élémentaires.

Bioéthiquement vôtre,

Écrit par : Micheline PACE | 02/03/2008

Les commentaires sont fermés.