27/03/2008

Sarko grenouille

On dit qu'en politique, il faut rester poli, ne pas salir ses adversaires, bref se montrer dignes. Mais il y en a avec qui c'est plus difficile qu'avec d'autres. Parce qu'un petit ou un gros quelque chose, chez eux, n'inspire pas le respect. Tenez Sarkozy, par exemple, cela fait un moment que je ne lui ai pas tapé dessus. Cela ne manquait pas vraiment, il est déjà si petit, mais sa visite à Londres, tout de même...

Hormis le fait que Carla se déguise drôlement bien en Jackie Kennedy (sauf que l'originale avait attendu de ne plus être première dame pour se faire photographier à poil) la seule vraie nouvelle est donc que la France va renvoyer un millier de militaires en Afghanistan. Scoop révélé depuis une semaine par la presse britannique, ce qui en dit long sur la manière dont l'Elysée gère sa com. A vrai dire, il suffit de voir les couvertures des magazines féminins et des hebdos popus la semaine après les municipales pour comprendre: la Carla est envoyée en première ligne pour faire son métier d'actrice et de porte-manteau. Mission: se faire aimer de la ménagère de 30 ans à 90 ans. Celle qui vote.

Cela lui pose-t-il un problème à Carla, en tant qu'intello (d'accord faut le dire vite) de gauche (faut le dire encore plus vite) de détourner l'attention pendant que son Julot cire les pompes de l'Empire anglo-saxon ? On aimerait bien le savoir, mais cela reste réservé pour le prochain épisode. 

Tout ceci démontre en tout cas l'inanité du sytème français qui veut qu'on élise un monarque pour cinq ans, sur sa personnalité en fait, mais sans la connaître réellement et surtout sans pouvoir participer concrêtement au choix des options dans le détail. L'immense majorité des Français ne veut surtout pas se rapprocher des Etats-Unis tant que ceux-ci restent en Irak, or c'est exactement ce que fait Sarko. En matière de traité européen, itou, même si personnellement j'étais évidemment pour le traité, avec tous ses symboles. Le pouvoir d'achat, les cadeaux aux grosses fortunes, on peut multiplier les exemples. Le pire, c'est qu'il ne se sert même pas de son pouvoir quasi-autocratique pour passer en force là où ce serait vraiment utile à la France, c'est à dire en réformant en profondeur l'organisation sociale du pays.Il ne l'utilise que pour faire plaisir à ses potes et soigner son image. C'est le problème avec un petit monsieur qui n'avait d'autre ambition que d'arriver au pouvoir. Pas de l'exercer. Et surtout pas la moindre idée de ce qu'il allait en faire...

Commentaires

Vous lire c'est une... Grande perte du temps, vous en vouler à Sarkozy en vous défoulant sur sa taille et etc... c'est petit comme analyse en cachant votre jalousie deriere l'insule facile...Prener l'éxemple sur Sarkozy et sur son courage en affichant ses choix et combats .

Écrit par : trikhaled | 27/03/2008

Jaloux de quoi ?
Et de quel courage vous parlez ? Celui d'insulter un paysan ou des pêcheurs avec les malabars du service de sécurité présidentielle tout autour de vous ?
Quand à sa taille, lorsque je dis qu'il est petit je pense d'abord à la dimension humaine du bonhomme. Il se trouve qu'il est aussi de petite taille, ce qui n'est pas de sa faute. Je ne le lui reproche donc pas, contrairement à sa dimension humaine. Cela étant sa petite taille, de notoriété publique, surtout si l'on sait ce qu'en raconte son frère aîné qui l'a taquiné toute son enfance à ce sujet, est à l'évidence une cause fondamentale de ses complexes non résolus. Complexes que dans sa fonction je considère comme un grave danger pour la France.

Écrit par : Philippe Souaille | 27/03/2008

Et si on se décidait d'aller exporter la démocratie en Chine, pour libérer le Tibét, cela vous conviendrait-il ? à la place de l'Irak...? ce double positionnement par rapport aux ricains est ambigu...tantôt "nous sommes tous américains", tantôt "pas de guerre pour le pétrole"...faudrait savoir ce que l'on veut...
"Liberté, Egalité, Fraternité", cela veut-il dire encore quelque chose ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 28/03/2008

Je n'ai aucun double positionnement par rapport aux étasuniens.
Je suis très content qu'ils aient libéré la France et l'Europe en 44, comme d'ailleurs La Fayette leur avait offert leur Indépendance.
Mais je leur dénie tout droit à se considérer comme les maîtres du monde. Je suis un fervent partisan du multilatéralisme. Quand à promouvoir la démocratie en Chine c'est une excellente idée. Mais certainement pas par la force, ce qui serait de la plus grande stupidité. Or c'était très exactement le plan des néo-cons étasuniens, jusqu'à ce qu'ils aillent s'enferrer en Irak... ce qui aura au moins eu un résultat positif, celui de nous éviter une guerre nucléaire avec la Chine pour au moins une génération.
Ce qui laisse le temps au multilatéralisme de faire des progrès et de parvenir enfin à apprendre à gérer tous ensemble cette fichue planète.
Enfin, la question du Tibet est plus ambigüe qu'il ne parait, l'indépendance formelle de ce pays étant une fois de plus une résultante désastreuse de la politique de l'Empire britannique au XIXème siècle.

Écrit par : Philippe Souaille | 29/03/2008

Nous sommes tous contre les Faucons US, pas contre G.W. Bush, qui, lui le pauvre, après tant d'années d'alcoolisme, ne sait plus comment il s'appelle...on ne peut même pas lui en vouloir...

Au fait, comment va votre MoDem genevois ?...enfin sur les rails ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 29/03/2008

Les commentaires sont fermés.