31/03/2008

Justice : nouveaux dérapages socialistes

 

Il est affligeant de constater que le parti socialiste explique à l'Entente ce qu'elle aurait du faire pour l'élection du Procureur Général. Pour le patron de la Commission judiciaire du PS, qui s'exprme dans la Tribune de ce lundi, libéraux et démocrates chrétiens ont eu tort de suivre les radicaux rangés dérrière Daniel Zappelli. Le seul hic, c'est que libéraux et démocrates chrétiens sont très présents dans la campagne et sur le terrain. Démocrates chrétiens et radicaux y trouvent même l'occasion de raffermir des liens qui s'étaient un peu distendus ces derniers temps.

La vérité, c'est que la personnalité conciliatrice de Zappeli, toujours en quête d'objectivité et de justice – apparement le principal grief qu'on lui fait – lui vaut un très large soutien. Il a rassemblé dérrière lui de la gauche du centre à la droite dure. Le candidat socialiste a même fait en sorte de lui assurer les voix populistes par ses déclarations intempestives, merci pour lui.

La vérité, c'est que la gauche n'avait pas de candidat, mais que la gauche de la gauche voulait la peau de Zappelli, pour lui faire payer l'expulsion des squats. Le PS a donc pris langue avec les partis de l'Entente, pour tenter de dégager un consensus autour d'un autre candidat de l'Entente, en vain. Tous les partis ont clairement chosis de reconduire Zapppelli. La gauche s'est donc repliée sur la candidature Paychère, qui aujourd'hui explose en vol en laissant éclater au grand jour sa fébrilité et son immaturité.

Car enfin, qui sont les perdants de l'odieuse campagne de diffamation impulsée par le candidat socialiste, si ce n'est la réputation de la justice genevoise en général et ses processus de fonctionnemnent en particulier ? L'extrême droite et le MCG viennent de mettre le doigt sur le système de désignation des juges et du Procureur Général, à quelques mois du début des travaux de la Constituante. Qui devra fatalement aborder la question. Le moins que l'on puisse dire est que le système actuel ne ressort pas grandi de ces déchirements stupides.

Au bout du compte, comme en d'autres pays, les juges deviendront sans doute des fonctionnaires, nommés à vie, supprimant les passerelles à double sens avec le métier d'avocat. Et le Procureur Général sera nommé par le pouvoir exécutif, ou peut-être par le législatif. D'où une diminution de son indépendance. Peut-être est-ce là ce que veut le PS au fond: une réserve de fonctionnairres supplémentaires. Il n'est pas certain que les actuels juges et avocats socialistes aient à y gagner.

Commentaires

Vivement que cela soit terminé cette élection, car ça devient saoulant ces discours politco-politicien qui ne veulent finalement plus rien dire.

Écrit par : Dji | 31/03/2008

Les socialistes clament ( hurlent haut et fort même ), que Zappelli fait de la justice pour les riches. OK.
Mais donnez nous un seul exemple, s'il vous plaît !
Bien que de droite, Zappelli est impartial, Dieu merci !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 31/03/2008

François Paychère, en n’annulant l'élection de Vernier sans aucune preuve et sans aucun élément a démontré au combien il était féodé à son partie et surtout sa totale partialité, et son manque indéniable d'honnêté et d'indépendance.

Pour François Paychère rien de tel qu'annulé une élection démocratiquement gagnée pour commencer une campagne politique nauséabonde et immorale

François ne dit pas toute la vérité une fois n'est pas coutume et bien naturellement les journalistes, une fois n'est pas coutume ne sont pas impartiales, mais cela les lectrices et lecteurs le savent déjà.

François Paychère prend des décisions d'une extrême gravité sur des sentiments de .... des impressions que ....
il se trouve où l'homme intègre du slogan ?

Pire, il n'hésite pas à dénigrer le travail de son camarade de parti et également juge d'instruction pour donner du crédit et justifier sa décision.

Il sied de préciser que seulement 16 bulletins sur 6300 ont été considéré comme "litigieux" et se sont des membres des familles qui ont complété ces bulletins. Il faut tout de même rappeler que Daniel Dumartheray a consulté et vérifié TOUS les bulletins sans exception pour découvrir ses 16 bulletins litigieux.....

D'ailleurs le François Paychère n'est pas en reste car il persiste et signe dans le mensonge afin de soutenir son ami socialiste sauf lorsqu'il dénigre son camarade en prétextant qu'il ne pouvait pas "auditionner" tous les électeurs de la commune de Vernier. François Paychère utilise un argument totalement fallacieux pour justifier sa décision.... et voilà comment la manipulation et la transformation des informations des socialistes opèrent.

Elle est ou l'activité systématique et significative que dénonce Daniel Dumartheray et François Paychère ? Il devrait aller voir auprès des partis de gauche comment ils appliquent des activités dénoncées ci-dessus dans les EMS, auprès des personnes âgées (AVIVO), les centres sociaux (il y a eu des déclarations le dénonçant mais comme par hasard, le Daniel n'en dit mot), les associations à but non lucratif et apolitique (c'est drôle l'Asloca en fait partie et pourtant il font de la politique, alors que tous les membres ne sont pas de gauche bien au contraire)

Mais c'est vrai là ni le Daniel et encore moins le François ne vont aller y mettre leur nez car ils pourraient tuer la poule aux oeufs d'or.....

C'est simplement inadmissible et scandaleux qu'un juge tel le roitelet peut comme dans un cirque de l'époque romaine la vie ou la mort sur des citoyennes et citoyens même sans preuve et sans aucun élément. Cela a été le cas dans l'affaire Vernier. Il inculpe avec RIEN et annuler avec des sentiments et des impressions de... sans apporter des PREUVES

Daniel et François mentent et c'est grave. Des preuves que Daniel Dumartheray et François Paychère disent des contrevérités il y en a des dizaines. A commencer par la manière dont Daniel Dumartheray et François Paychère protocolaient les propos des témoins à leur manière et à leur mode s'en hésiter à travestir le fond et la forme des déclarations.

Notre démocratie est en danger avec une justice de gauche, nos droits sont bafoués, nos libertés sont attaquées

voir les commentaires sur :
http://thierrycerutti.blog.tdg.ch/

Écrit par : ceruth | 31/03/2008

bonjour

ce qui est le plus drôle à relever dans la campagne Paychère c'est l'énergie déployée par ces partisants pour le faire passer pour un homme intègre et responsable.....

Il est tellement à l'opposé de ces 2 clichés que la gauche genevoise veut faire croire une fois n'est pas coutume à la population genevoise que Paychère a le nouveau tube de l'été...

La gauche oublie simplement d'ajouter qu'il lui manque le son, la musique et surtout les paroles....

Toutes les vérités sont bonnes à dire

Écrit par : justice | 31/03/2008

Ce qui est "reproché" à Zappelli, c'est son côté bon vivant! S'il avait une gueule de Tartuffe, où l'on pourrait lire la mesquinerie et l'avarice (deux traits de caractère pris généralement pour de la rigueur, ah, ah, ah), il ne serait pas traité publiquement de la sorte.

Le délit de sale gueule, vous connaissez?

Écrit par : Micheline PACE | 31/03/2008

@ Micheline...si seulement il n'y avait que cela comme reproches...si seulement...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 31/03/2008

@ Victor : Voudriez-vous en dire plus? (D'un côté, vous relevez un côté impartial à D.Z. et de l'autre ... il y aurait des reproches éventuels.)

Vous m'intéressez. Apparemment, vous n'êtes pas du côté du socialisme roumain.

Bien à vous, MP


P. S. : Au fait, avez-vous des nouvelles de Rabbit, Géo et de Censuré?

Écrit par : Micheline Pace | 31/03/2008

1. on reproche aussi à D.Z. sa gestion de la crise des mendiants roumains.
Si on a un peu de mémoire, c'est bien Laurent Moutinot qui a abrogé le reglement de police, pour ensuite co-signer avec Pierre Maudet, une nouvelle loi à ce sujet, loi que bien évidemment D.Z., en sa qualité de PG doit faire respecter et appliquer.

Je n'ai plus rien à voir avec la Roumanie, depuis que je l'ai quitté à mes 18 ans en 1990.
Encore moins avec les socialistes, peu importe le pays.

2. on reproche au PG, D.Z., son intervention chez les squatters.
Qu'est-ce donc illégal dans cette république genevoise ? être propriétaire ou être squatter ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 01/04/2008

Les commentaires sont fermés.