13/05/2008

Naturalisation et subsidiarité

L'initiative sur la naturalisation par les urnes est vraiment une provocation. Elle est d'une rare bêtise, et pourtant remarquablement intelligente, car elle s'adresse honteusement à nos plus bas instincts, notamment par l'image et joue donc gagnante, alors même qu'elle est inapplicable.

Bête et méchante, car même les communes qui pratiquaient auparavant la naturalisation populaire, comme Emmen, et qui ont créé depuis, comme tout le monde, leur commission de naturalisation, reconnaissent que ce système est meilleur, car il permet d'étudier les dossiers de manière plus approfondie. Et c'est un UDC, le Président de la commission de naturalisation d'Emmen, qui le dit !

D'ailleurs, depuis, ces communes comme Romanshorn, naturalisent moins.

Sur le fond, tout ceci est un problème de subsidiarité. Savoir à quel niveau de pouvoir et de responsabilité doit se prendre une décision. L'UDC blocherienne veut nous faire croire qu'elle défend le fédéralisme en en appelant sans cesse au peuple. Mais c'est faux. Dans les faits, l'UDC de Blocher est la force la plus centralisatrice et uniformisante qui ait jamais existé en Suisse.

Tous alignés couverts, c'est bien ça le rêve du tribun déchu. Au point de vouloir interdire de parole tous ceux qui ne pensent pas comme lui. A commencer par le Conseil Fédéral, qu'il prétend bâillonner, le Conseil administratif de Genève, tancé pour s'être mêlé d'un vote concernant… les prérogatives communales, la section grisonne de l'UDC, qui soutient son élue, demain la section bernoise, qui soutient la section grisonne… Sans compter que Mme Widmer-Schlumpf n'aura même pas été entendue pour sa défense…

Un seul parti, une seule idéologie, une seule Suisse, voilà le programme de l'UDC. Sauf que la Suisse est plurielle et qu'elle entend le rester. C'est même la condition sine qua non à sa survie, si elle ne veut pas finir comme la Belgique. Vive la diversité et le consensus démocratique.  

Commentaires

"Un seul parti, une seule idéologie, une seule Suisse"... auriez vous oublié "un seul chef"?

Écrit par : Azrael | 13/05/2008

si nous ne voulons pas que cet objet passe il faut que tous les démocrates aillent voter. Je reverais d'avoir 80% de votants. Quand je pense que dans
certains pays les citoyens qui voudraient voter se font mettres en prison et dans notre belle patrie suisse, les gens ont du mal a voter... je n'y comprent rien. salutations à tous

Écrit par : bach | 13/05/2008

Les commentaires sont fermés.