27/05/2008

L'adresse par sms, oui, mais pour les vélos aussi...

La nouvelle trouvaille de M. Moutinot, rendre publique l'adresse d'un automobiliste sur simple sms, n'est qu'un retour en arrière, bien davantage qu'une modernisation. Jadis en effet, n'importe qui pouvait acquérir une petite brochure bleue contenant les identités complètes de tous les possesseurs de véhicules immatriculés. La Suisse et les suisses bénéficiaient à l'époque d'une solide réputation de délateurs passionnés, téléphonant à qui de droit à la moindre queue de poisson ou vécue comme telle. Puis, de la même manière qu'on avait jugé trop intrusives les fiches de police, on avait supprimé le petit carnet bleu.

M. Moutinot le réintroduit. On voit bien ce qu'il y a dérrière. Le prétexte du stationnement parait un peu bidon. Si la voiture mal garée gêne vraiment, on peut appeler la police qui elle, a accès non seulement à l'adresse, mais au besoin au numéro de natel du fautif si c'est vraiment urgent, ainsi qu'à la fourrière. En revanche on peut supposer que les citoyens conducteurs vont se calmer. Surtout ceux ayant tendance à s'exciter un peu trop au volant, ou à appuyer vigoureusement sur le champignon à la moindre occasion. Que tout un chacun puisse avoir commodément leur nom et adresse risque de les refroidir. De même que ceux qui, par exemple, circulent en boucle à petite vitesse dans certaines rues de Pâquis.

C'est un peu Big Brother, comme procédé, tout comme les caméras de surveillance, mais l'idée peut se défendre... et se dicuter. Elle est évidemment inopérante envers la catégorie de fous du volant la plus dangereuse, qui vole des voitures pour commettre ses rodéos. Au contraire, elle leur facilite même la tâche en leur donnant les noms et les adresses des propriétaires de bolides les plus sympas à démolir dans de folles courses poursuites... Elle est surtout complètement muette à l'égard de la catégorie d'usagers de la route qui proportionnellement à son nombre, commet massivement le plus d'incivilités et d'entorses à la LCR, les cyclistes.

Ceux-ci, les seuls dépourvus de plaque aisément visibles, se croient tout permis: pas de lumière la nuit, feux rouges et stops brûlés, contresens au beau milieu de la circulation, trottoirs à fond la caisse, téléphone au guidon, j'en passe et des meilleures... L'un d'entre eux, un grand costaud, s'est même amusé à cabosser exprès et méthodiquement, à coups de pieds,  la décapotable de collection d'une amie glacée de peur, parce qu'il se considérait prioritaire alors qu'il venait de franchir un feu rouge, une double ligne blanche et les voies du tram en site propre... Puis il était remonté sur son vélo et s'était enfui, anonyme, impuni...

La Colombie, dans les années où l'insécurité était devenue invivable, a introduit le port obligatoire d'un gilet réfléchissant pour tous les deux roues. Le gilet porte en grosses lettres sur le dos, le numéro de matricule correspondant au "véhicule" et à son propriétaire... Finie l'impunité. Pourquoi ne pas imposer la même chose aux cyclistes genevois ? Ce serait une atteinte aux libertés ? Ah bon, vous trouvez ? De toute manière, au train où vont les choses, nous n'aurons bientôt plus qu'un seul numéro AVS, qui fera office de plaque d'immatriculation, de carte bancaire, et de carte santé... Puis un jour, si nous ne faisons rien, il remplacera notre nom propre...

Peite info qui n'a rien à voir, j'ai lu en passant que le montant total de l'aide sociale en Suisse atteignait 137 milliards de Francs par an. C'est l'équivalent de la moitié de l'aide mondiale aux pays pauvres. En réalité, si l'on déduit de cette aide au développement les montants très importants qui restent ou retournent au nord (salaires d'experts, billets d'avions, matériel technique, remboursement de la dette etc...) force est de reconnaître qu'un petit millième de la population mondiale reçoit autant d'aide, si ce n'est plus, que les 999 autres millièmes réunis...

Commentaires

OUI! Surtout pour les vélos et leurs fous de conducteurs.

Écrit par : Ralf LATINA | 27/05/2008

C'est presque normal que certains cyclistes agissent de la sorte après le matraquage anti-voiture fait depuis des années à Genève. Une fois contre les pollueurs 4X4, les Frontaliers dernièrement, voitures amendées lors d'un gala de charité, etc.

Une des actions de M.Moutinot serait de les rappeler à l'ordre (il faut lui mâcher le travail) : port d'un casque, gilet réfléchissant, lumière clignotantes plaques vélos visibles et pour ceux qui la paient, un système plus judicieux pour ne pas se la faire voler... Les plus responsables le font déjà, mais beaucoup trop mettent leur vie en danger et font des sueurs froides aux automobilistes.

En Hollande, le "vrai pays du vélo", les gens circulent calmement, attendent aux feux avec respect et courtoisie, sans cet esprit vengeur à l'égard des voitures que l'on ressent à Genève.
Il est vrai qu'au plat pays, les pistes cyclables ont été pensées depuis des années de manière subtile et non anarchique comme à Genève.

Écrit par : demain | 27/05/2008

Arrêtez de fantasmer sur les vélos ! Enfourchez en un ! Vous verrez la ville sous une toute autre dimension ... où ces jolis engins à quatre roue et au conducteur stressé semble venir d'une autre planète et dont vous essayerez de minimiser la présence à côté de vous.

Sinon, évidemment, les cons, y'en a autant en vélo qu'en voiture, sauf qu'en vélo, ils sont largement moins dangereux car ils ne risque pas de lancer des centaines de kilos de métal à 100km/h en ville comme on peu encore le voire des fois.

Écrit par : Dji | 27/05/2008

M. Dji, j'en enfourche un presque tous les jours et je vais en ville avec plusieurs fois par mois. Et s'il est vrai qu'il y a des abrutis partout, et qu'il existe des cyclistes tout à fait respectueux des lois de la circulation, une très forte proportion d'entr eux n'en fait qu'à sa tête.
Si la proportion d'inconscients était la même chez les automobilistes, nous aurions des dizaines de morts par jour à Genève. Il est vrai qu'une auto est potentiellement plus dangereuse qu'un vélo, mais c'est un peu comme une arme à feu et une arme blanche. Un poignard peut suffire à tuer. Et beaucoup de cyclistes au contraire de ce que vous dites, ne cherchent pas à minimiser les risques de friction avec les autos, mais au contraire, semblent prendre un malin plaisir à les provoquer, voire à jouer au toréador avec...

Écrit par : Philippe Souaille | 27/05/2008

Il me semble que cet article rate sa cible, je ne discute pas sur le comportement parfois irresponsable de certain cycliste ou de tout autre utilisateur de nos routes, mais recentre le débat sur qui est à l'origine de cette décision, pourquoi et comment nos élus permettent que notre adresses et notre nom puisse être connu de toutes et tous.
Comment est-il possible que tout à coup un homme politique décide une telle option et que la justice n'y trouve rien à redire?

Je vous invite donc à vous rendre sur le site du SAN à cette adresse:
http://www.ge.ch/san/doc/sms-confidentialite.pdf Il s'agit d'une « demande
de blocage de la publication de vos données au grand public ». Il vous en
coûtera le prix d'un timbre mais pour protéger son espace personnel ce
n'est pas cher payé !!!

Écrit par : grivelou | 27/05/2008

"La Colombie, dans les années où l'insécurité était devenue invivable, a introduit ..."

Euh.. comparer l'insécurité de la Colombie dans ses pires années à celle de la Suisse, c'est osé. Et un gilet (parre-balle?) avec un numéro.. pourquoi pas un code-barre sur le front ? C'est n'importe quoi. C'est pas parce qu'une pratique est établie quelque part, que c'est forcément un exemple à suivre. Ca me fait penser à Moritz et à sa récente provocation.

Pour les 137 ou 138 milliards: ce n'est pas le montant total de l'aide sociale, c'est le montant total de prestations sociales: dont 44% pour la prévoyance vieillesse (AVS, LPP..), 24% pour les secteurs médicaux, etc. Ce chiffre ne dit donc rien sur l'aide sociale ou l'assistance sociale à proprement parler. Mais à balancer des gros chiffres comme ça, on se demande si l'ATS n'aurait pas envie d'influencer les esprits.

source: http://www.romandie.com/infos/news2/200805261201031AWPCH.asp

Écrit par : Fufus | 27/05/2008

Je roule à vélo tous les jours à Genève, et je dois dire que je suis scandalisé par le comportement de certains automobilistes... Ils ne respectent rien. C'est n'importe quoi cet article un coup d'épée dans l'eau. J'essaye d'agir avec discernement et de ne pas mettre tous les automobilistes dans le même sac. Vous de votre côté essayez avec les cyclistes... Mais je doute que vous en preniez véritablement un... Je passe par fois au rouge mais à des endroits ou je risque vraiment d'y laisser ma peau. Si tout le monde était aussi respectueux que les automobilistes que vous décrivez la route serait un endroit SÛR. Malheureusement la majorité se comportent en voyous et n'hésitent pas à faire courir des risques à tout le monde pour gagner 2 min... Heureusement la fin du pétrole va bientôt sonner le glas d'une civilisation décadente et complètement déraisonnable... Et oui mes amis faudra vous mettre aussi au vélo et là fini de jouer les fangios vous verrez ce que cela développe comme énergie un démarrage sur les chapeaux de roues... Vélocyclement votre...

Écrit par : yoyo | 27/05/2008

M. Yoyo, je fais la différence entre les cyclistes responsables et les autres. Je dis même précisément que la proportion d'irresponsables est plus forte chez les deux roues et chez les cyclistes en particulier que dans n'importe quelle autre catégorie d'usagers de la route. Leur arme est heureusement moins dangereuse, mais malheureusement pas sans danger, notamment pour eux-mêmes. Ce que vous confirmez d'ailleurs en racontant passer régulièrement au feu rouge... Pour éviter le danger, si je vous comprend bien ? Soyons sérieux.

M. Fufus, je ne compare en rien la sécurité de la Suisse à celle de la Colombie, d'autant qu'il est question d'une part de sécurité routière et de l'autre de sécurité tout court. J'explique juste la genèse d'une mesure. Qui dans le cas présent pourrait être une solution à un problème qui cause son lot de blessures chaque année: l'impunité des cyclistes.
Pour ce qui est de l'ats, je n'avais comme je l'ai écrit, vu que le titre en vitesse. Vous avez donc très certainement raison et c'est un excellent exemple de la manière dont on peut faire mentir les chiffres. Maintenant, la comparaison du revenu d'un Helvète bénéficiant de l'aide sociale avec celle d'un cadre d'un pays d'Afrique travaillant 12 heures par jour est assez éclairante : Tant qu'un assisté de chez nous gagnera dix fois plus qu'un drogué du boulot diplômé africain, nous aurons un problème.
D'autant plus gros le problème, qu'il ne saurait être question, pour des raisons écologiques, d'amener simplement le bosseur africain au niveau de vie et de consommation de l'assisté en Suisse... C'est le thème central de mon livre l'Utopie Urgente, dans lequel je réfléchis à quelques pistes de solutions.

Écrit par : Philippe Souaille | 28/05/2008

"je vais en ville avec plusieurs fois par mois"

Prenez-le plusieurs fois par jour, et là on discutera.

La guerre est ouverte pour le même territoire entre les voitures et les vélos. Si vous êtes jaloux de la liberté offerte par le vélo (qui je vous le rappelle, était là avant la voiture et l'apparition des feux rouges), prenez un vélo et arrêtez de vous plaindre.

A mort la voiture.

Écrit par : salut | 28/05/2008

indefendable dans tous les cas. Il n'y a pas a discuter.

Écrit par : Nicolas | 28/05/2008

Le jour où un cycliste respectera les lois sur la circulation, il tombera tout sauf de la flotte !! Il faut voir Mugny sur son péclot le samedi matin dans les allées du marché aux puces ! Il faut voir Pagani en vélo bousculer les piétons sur les trottoirs ! L'exemple vient d'en haut ! Pourquoi n'y a t-il pas d'éclairage sur les vélos ? Pourquoi les cyclistes passent régulièrement au rouge ? (je parle des feux , pas du pinard !) Pourquoi ne prennent-ils pas la vignette ? Sans vignette, sont-ils assurés ? Ont-ils des freins ? Pourquoi ne pas leur faire passer un permis avec obligation de suivre des cours de conduite et les obliger de respecter les lois ?

Écrit par : Octave Vairgebel | 28/05/2008

Porte nawak !!! On verra le jour où les automobilistes arrêtent aussi de brûler des feux et il y en a de plus en plus... Arrêtez de vous en prendre aux vélos. Eux au moins ne polluent pas, ils ont choisi la mobilité douce. Quant à Pagani et Mugny je les félicite pour leur utilisation du vélo. Bravo messieurs vous donnez au moins l'exemple !!! Mais sachez messieurs, que je ne suis pas anti-bagnole... Chacun son truc... Moi c'est mon bike que je kiffe...

Mesdames et messieurs pour votre bien et le bien de tous... Bougez vous le ... remuez un peu votre graisse! Vous aurez moins de problèmes de santé... Arrêtez de polluer tout azimut ! Le vélo c'est sain, c'est bien,c'est pratique et ça ne coûte presque rien...

@ Octave et Philippe : Messieurs, mon vélo je l'entretiens, freins, vignette, lumière... Et même s'il m'arrive de brûler des feux c'est exclusivement pour démarrer deux trois secondes avant la meute hurlante de motorisés. Autrement je respecte la signalisation, les piétons et les autres usagers de la route... Quoiqu'on en dise il me semble d'ailleurs avoir vu plus de violation de la part d'engins motorisés que de cycles alors ne retournez pas la situation... Evidemment il y a plus de voitures que de vélos mais il ne faut pas généraliser. Les cyclistes comme les automobilistes sont dans leur grande majorité très prudents. Et ne parlons pas des 10 % d'imbéciles qui rendent les routes dangereuses.

Toutefois ces dernières annés avec l'augmentation du trafic pendulaire, j'ai assez l'impression que les automobilistes croient que la route leur appartient. Je suis au regret de leur signifier que non elle n'est pas à eux et qu'un vélo à tout autant le droit de circuler sur la chaussée. Ces gué-guerres, vélo contre moto, ou vélo contre auto sont ridicules et ne devraient pas avoir lieu. Avec un peu plus de respect et de tolérance on arrive à de très bon résultat. Et je ne dis pas que c'est pas le cas... La très grande majorité des automobiliste se conduit très bien notamment avec moi lorsque je suis à vélo. Et dans la mesure du possible je leur renvoie l'ascenseur en les gênant le moins possible...

Je vais d'ailleurs passer mon coup de gueule (Genevois on ne se refait pas) pas contre les automobilistes mais contre les motards et conducteurs de scooters qui pensent que la piste cyclable leur appartient et roulent dessus... Non messieurs ce n'est pas pour vous c'est pour les vélos... Voilà

Écrit par : yoyo | 29/05/2008

La LCR prévoit deux types de voies cyclables. L'une, séparée physiquement de la chaussée par des obstacles (trottoir, file de voitures en stationnement etc...) est strictement interdite aux scooters et motos.
L'autre est matérialisée par une marque jaune à même la rue. Les scooters n'ont pas le droit d'y stationner, mais ils ont le droit d'y empiéter momentanément et d'y circuler à petite vitesse pour remonter une file à l'arrêt par exemple. A la condition expresse de ne pas gêner d'éventuels cyclistes et de ne pas s'y arrêter devant le feu rouge, les cyclistes devant bénéficier de la priorité au démarrage. C'est la loi et elle est de bon sens.
La marque de la civilisation, c'est de parvenir à se partager intelligemment, donc de manière optimale pour tous, l'espace commun.

Écrit par : Philippe Souaille | 29/05/2008

yoyo, vous êtes l'exception qui confirme la règle concernant l'entretient de votre vélo. Je reproche pas à Pagani ou Mugny de rouler en péclot mais de ne pas respecter les piétons ! C'est différent. Quand à votre départ "anticipé", si vous étiez dans une bagnole, vous auriez une bûche pour le non respect des feux de signalisation. Pour votre info, un cycliste qui a renversé un piéton dans le canton de Fribourg est en tôle car le piéton est mort et le cycliste avait, comme d'habitude, foutu le camp ! A Genève, il y a aussi quelques piétons qui ont été tués pas des cyclistes, le dernier récemment au Carrefour des Vingts-Trois Cantons (Plainpalais). Bientôt les piétons devront se munir de protèges-jambes et de casques !!

Écrit par : Octave Vairgebel | 30/05/2008

très cher Octave... Je n'ai pas l'impression d'être l'exception qui confirme la règle. Si vous rouliez à vélo plus souvent vous sauriez ce que c'est d'être continuellement "frôlé" par des monstres de plus en plus gros et de plus en plus dangereux (4x4, SUV, Hummer...). Pour autant, je ne vous cache pas mon dégoût pour ce type de véhicule super-consommateurs, super-voyants, super-... Mais quoique vous puissiez penser, je respecte les automobilistes et souvent ils me le rendent bien...

Ce que j'aimerais simplement vous faire comprendre c'est que la chaussée est à tout le monde et que dans l'immense majorité des cas, ce partage est respecté. Toutefois, je peux vous assurer que le plus souvent possible je m'arrête pour laisser passer des piétons et que la plus grande majorité des cyclistes le fait aussi. En conséquence les presque seuls cyclistes qui brûlent les feux et se comportent en véritables "dangers publics" ce sont les coursiers à vélo. Mais peut-on leur reprocher leur comportement, certes ils brûlent des feux, certes ils roulent parfois sur des trottoirs, certes les passants peuvent avoir peur en les voyant mais ne font-ils pas leur boulot ? Avez-vous déjà vu les coursiers en véhicules types UPS ou autres, ils ne respectent pas plus la signalisation...

Non le problème c'est à nouveau les normes et les délais de livraison que l'on demande à ces personnes. Tout doit aller très vite, on leur demande même de ne pas respecter la signalisation...

Ce n'est pas le seul problème et la responsabilité individuelle est une norme qu'on ne connaît pas ou plus dans notre société. Les gens ont tellement peur d'assumer leurs actes qu'ils préfèrent fuir : c'est lâche, c'est petit, c'est couard...

J'en viens à l'exemple que vous citiez dans lequel le cycliste tue une personne et fuit... Ou même lors du triathlon de Genève, un petit vieux à été fauché par un cycliste, croyez-vous qu'il se soit arrêté ben non !!! Le gars a repris son vélo et a fini la course... Triste mentalité n'est-ce pas. Allons bon, les faits divers regorgent d'affaires pitoyables de ce genre.

Et oui malheureusement les gens ont tellement peur aujourd'hui qu'ils n'osent plus rien faire, plus rien dire... Ca peut en arranger certains avec des belles affiches mensongères... Bref je m'égare un peu... Mais la RESPONSABILITE des citoyens doit être réhabilitée, tout acte aussi petit soit-il a une conséquence aussi vaut-il mieux y réfléchir avant et surtout en assumant ses actes... Seulement on ne développe pas son sens critique en lisant des journaux tels que le ... minutes ou le ... bleu bref... C'est un problème d'éducation de société de ce que vous voulez mais pas seulement des enfants des parents aussi...

A bon entendeur

Écrit par : yoyo | 30/05/2008

votre immonde texte contre les vélos ne représente pour moi qu'un appel au meurtre de plus de la part de vos congénères en 4x4: les infractions commises par les scooters (env 50 à 100 kg) ou les totomobiles (x tonnes) nesont-elles pas plus graves en général?

Écrit par : seb bertrand | 30/05/2008

Je m'inquiete, je suis femme et je viens de recevoir un appel de qq'un qui m'a dit qu'on s'est croisé dans le parking privé (souterrain) près de chez moi où je gare ma voiture; il connait ma voiture et il aimerait faire ma connaissance. Est-ce que c'est grâce à ce système de SMS? Il a mon nom et mon addresse...Bien sur je lui ai dit non.
Quoi faire encore?

Écrit par : Phin | 22/07/2008

Les commentaires sont fermés.