23/07/2008

Attrape gogos

J'en ai déjà reçu de toutes les couleurs, des filles de ministre éplorées, des hommes d'affaires inquiets du fisc, des escrocs en tout genre vous promettant monts et merveilles en échange d'une petite avance. Mais la version ci-dessous, à savoir: "Je vais mourir, je n'ai pas d'héritier, pourquoi pas vous?", je dois dire que c'est la première fois. Etonnant même que personne n'y ait songé avant. Le pire, c'est qu'un certain nombre de gogos vont se laisser prendre... Je vous la laisse déguster.

 

Bonjour .

Je suis Monsieur Bruno Amani, né le 18 janvier 1946. Je souffre d’un cancer de la prostate qui est en phase terminale, c'est à dire que je suis condamné à une mort certaine.
Mon médecin traitant vient de m’informer que mes jours sont comptés du fait de mon état de santé dégradé.

Ma situation matrimoniale est telle que je n’ai ni femme et encore moins des enfants à qui je pourrais léguer mon héritage.
C’est pour cela que je voudrais de façon gracieuse, et dans le souci d’aider les démunis, vous léguer mon héritage s’élevant à une valeur de 5 millions d'Euros afin que vous puissiez vous en servir pour aider les pauvres, les sans-abris, les démunis.
Je voudrais que vous me communiquiez les informations suivantes :

1 - votre nom complet
2 - votre adresse exacte
3 - votre numéro de téléphone direct et, si

possible, votre numéro de fax. Je compte sur votre bonne volonté et surtout le bon usage de ces fonds pour votre œuvre.

DIEU vous bénisse.
Mr Bruno Amani

Commentaires

Quelques infos, en échange de 5 millions d'euro, cela peut sembler à première vue, un bon troc...avantageux...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 23/07/2008

Ce genre d'arnaque commence toujours de la même façon ... ensuite on vous dira

"Afin de concrétiser l'envoi de l'argent, afin d'échapper au fisc [ou je ne sais quel bla-bla] merci d'avancer la modique somme de 500$"

Écrit par : Dji | 23/07/2008

Haha...mais moi je vous bats! Je suis 847 fois millionaires! Vive les SPAMS, longue vie à eux

Écrit par : Moncef | 24/07/2008

Les commentaires sont fermés.