12/08/2008

Match nul à Bogota

La visite de Micheline Calmy-Rey en Colombie aura au moins permis de conforter l'essentiel: la poursuite de la coopération bilatérale entre les deux pays (notamment en matière de recherche et d'éducation) et la mise en oeuvre des accords de libre échange signés dans le cadre de l'AELE. Comme cela doit se faire entre pays civilisés. La Suisse est en effet le 6ème marché d'exportation pour la Colombie. Nous achetons notamment l'or colombien « en vrac » et le revendons sous forme de lingots dûment estampillés aux orfèvres du monde entier, en particulier en Inde...

Plus important encore, le volume d'affaire des entreprises suisses en Colombie est considérable et elles sont – ensemble - les premiers investisseurs étrangers privés, devant même les sociétés Etasuniennes. Cette coopération étroite, dont le centenaire est fêté cette année, doit un peu aux suisses émigrés là-bas au début du XXème siècle, et beaucoup au Collège Suisse de Bogota (qui enseigne en français), réputé de longue date comme le meilleur établissement secondaire de la capitale.

Sur la question des bons offices, dossier qui, à titre personnel, tenait certainement le plus à coeur à Micheline Calmy-Rey, chacun est pourtant resté sur ses positions. Heureusement, cette dernière a su faire fi de ses appétences idéologiques en se contentant d'une conférence de presse au cours de laquelle elle a pu exprimer son point de vue. La diplomatie a triomphé et c'est tant mieux. Le Président Uribe, de son côté, a répété que l'utilisation de l'emblême du CICR était contraire aux ordres et que puisqu'il semblait s'agir d'une action délibérée, elle serait sanctionnée.

Les incidents de parcours ayant émaillé ces longues années de médiation resteront dans le domaine judiciaire. Qu'il s'agisse de l'affaire Gontard ou de la présence en Suisse de responsables des FARC actifs politiquement, rien n'a été règlé, mais après tout, ce n'était pas le but de la visite. La manière dont la Colombie entend résoudre la question des FARC reste du ressort de la Colombie et c'est bien normal.

Les commentaires sont fermés.