02/10/2008

Les Fonds saoudiens ne suivent plus...

Je me permet de reproduire ci-dessous le lien vers un article du Monde d'aujourd'hui:  l'avis d'un jeune économiste saoudien étudiant à Polytechnique (Paris, pas Lausanne) sur la crise mondiale et plus spécialement l'attitude des Etats-Unis... Obama inclus d'ailleurs, qui comme le disait l'autre jour à Genève un ultralibéral convaincu:"il n'a qu'une seule idée en tête, comme Mc Cain et Bush, cacher au plus vite le tas de poussière sous le tapis, en sachant pertinement qu'il resurgira plus tard... après lui."

Ce jeune homme pour être là où il est, doit avoir quelques relations bien placées dans les fonds souverains saoudiens qu'il devra vraisemblablement gérer demain. Accessoirement, le prof d'économie le plus emblématique de Polytechnique s'appelle Peyrelevade. Vice président du Modem de François Bayrou, banquier d'affaire et... devin, puisqu'il avait prévu assez précisément depuis près de deux ans, la crise actuelle.

http://www.lemonde.fr/archives/article/2008/10/02/la-fin-...

 

Commentaires

"Les Etats-Unis ne doivent pas craindre cette perspective. On ne doit nullement parler de récession - comme certains s'y prêtent en jouant sur les peurs - mais de réajustement d'une économie à sa situation réelle. Fini le rôle dominant, fini l'aventurisme, mieux vaut parler d'une cure de jouvence, et de l'intégration de l'économie américaine à l'économie mondiale plutôt que le contraire. Les Etats-Unis, pays parmi d'autre plutôt que terre d'exception !"

Mais voilà.Le rôle de l'économie américaine notamment son leadercips mondial,ne se décrète pas.Entre autre le fait que ce sont les Américains qui sont les plus gros consommateurs de produits mondiaux y compris chinois.De même sur sa capacité d'innovation et à ses universités qui restent les meilleurs au monde et celà grâce entre autre à des partenarias avec des entreprises privées.

Mais d'un point de vue global,la crise financière ne va pas tuer le capitalisme,vu que la croissance mondial est tiré par la mondialisation des échanges et à l'innovation.Deux paramètres qui ne sont pas en panne.

"qui comme le disait l'autre jour à Genève un ultralibéral convaincu:"

Cet "ultralibéral" serait-ce mon maitre à penser Guy Sorman?

D.J

Écrit par : D.J | 02/10/2008

Non, cet ultralibéral était un québecquois, Pierre Lemieux invité par l'Institut Constant de Rebecque. Guy Sorman s'est lui exprimé mardi à Genève, devant une foule nombreuse, à l'invitation de la banque Julius Baer. J'y étais. Mais je n'ai pas changé d'avis sur son discours.

Écrit par : Philippe Souaille | 02/10/2008

Merci à Tatage de m'avoir alerté sur le fait qu'il était plus élégant - et plus prudent - de mettre un lien sur un site, conduisant le lecteur qui le souhaite vers le site en question (et sa pub), lui permettant ainsi de décompter un visiteur de plus dans ses statistiques (et donc de faire payer sa pub plus cher), plutôt que de reproduire un article sans autorisation.
Etudiant actuellement la faisabilité d'un site qui devrait assurer seul sa propre rentabilité économique, j'y suis sensible. Mea maxima culpa.
A part ça, ce commentaire est le 998è sur mon blog. Le 1000è aura un prix surprise!

Écrit par : Philippe Souaille | 03/10/2008

Suite au 11.09.2001, j'ai discuté avec le prince Alwaleed Bin Talal Bin Abdulaziz Al Saud d'Arabie Saoudite [ cinquième fortune du monde, 23,7 milliards de dollars. A 50 ans, marié et divorcé 3 fois et père de 2 enfants, le prince est un des ténors du capitalisme mondial et un membre de la famille royale saoudienne. ], le milliardaire bien connu, par sa Mercedes remplies de diamanats, son Airbus A 380.

Je lui disait, "si les arabes et autres musulmans voulaient détruire les USA, il suffirait de vendre toutes leurs actions et obligations", tout comme les fonds souverains des états.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 03/10/2008

L'idée est que le centre reste les USA et que cela leur donne une supériorité de fait. Pour que cela ne soit plus le cas, il faudrait que les bourses travaillent toutes 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7...
Abolir le méridien 0...

Écrit par : Géo | 05/10/2008

*Suite au 11.09.2001
*cinquième fortune du monde, 23,7 milliards de dollars
*marié et divorcé 3 fois et père de 2 enfants
*...et un membre de la famille royale saoudienne

@ Mr Philippe Souaille,

En rappelant que vous avez dit "J'ai effectivement supprimé de ce blog les attaques anonymes touchant à la vie privée de Tariq Ramadan..." Philippe Souaille | 05.10.2008

Je me demande: Alwaleed Bin Talal Bin Abdulaziz, ne possède-t-il pas une vie privée?

Écrit par : Hassen | 05/10/2008

Le Prince Talal a effectivement droit au respect de sa vie. Qui à mon avis n'est pas entamé le moins du monde par le simple énoncé de son état civil. A titre personnel, j'ajoute que le fait d'être divorcé plutôt que polygame, aux yeux des occidentaux que nous sommes est plutôt un élément en sa faveur.

Écrit par : Philippe Souaille | 06/10/2008

Si l'on chipote sur la vie privée du prince, j'ai rajouté les informations pour que l'on sache qu'il a des pensions alimentaires à payer ...

A bon entendeur ...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 06/10/2008

Les commentaires sont fermés.