08/10/2008

La Colombie et les droits humains

En décembre prochain, la Colombie sera le deuxième pays au monde (après la Suisse) à subir volontairement, à l'ONU, l'examen périodique universel des droits humains. Et l'unique pays en développement...

La procédure comprend de nombreuses enquêtes sur place, menées par divers organismes internationaux. Le but est de dresser un constat et de tracer ensuite les pistes qui permettront de conduire à une amélioration de la situation. Encore une fois, ce pays et son gouvernement montrent une réelle volonté de sortir de l'ornière dans laquelle ils se sont laissés enfoncer durant tant d'années.

 

Commentaires

A quand Bétancourt présidente? Les procédures, les instruments de DRH, c'est bien. Mais vous y croyez vraiment? Des amis, gérant une association (privée) pour les enfants de la rue m'ont raconté que les réalités de ce pays sont absolument terribles, inhumaines. L'image que le pouvoir veut véhiculer n'atteindrait que les sphères internationales, dans un rapport de séduction sans qu'elle ne soit un quelconque reflet de la réalité.

Écrit par : Micheline Pace | 08/10/2008

Micheline, le mieux serait peut-être d'y aller voir par vous-même ? La réalité de la Colombie, c'est effectivement une classe moyenne assez comparable à son équivalent européenne (je parle des toubibs, des profs, des avocats etc...), une catégorie de super-riches qui n'ont rien à envier aux nôtres, et une majorité de la population, rurale ou péri-urbaine, qui vit dans des conditions proches de celles de l'Afrique sub-saharienne. Le tout sur fond d'hyper violence et de production de drogue à grande échelle.
Le contraste est effectivement étonnant. Croyez-vous sincèrement que cela se change en trois semaines ou même en trois ans ? Ce gouvernement a un plan, qu'il met en appalication, avec méthode et application:
vaincre les maffias, qu'elles soient politiques ou purement criminelles
restaurer la sécurité et l'etat de droit, partout
développer l'économie et attirer les investisseurs
développer les infrastructures et améliorer l'enseignement (déjà excellent)
mieux répartir les fruits de la croissance et lutter contre la pauvreté
Il se trouve que l'accomplissement du dernier point dépendait de la réussite des premiers, et que c'est en bonne voie. Mais cela prend du temps.
Maintenant quand à l'action de certaine ONG en Colombie, aidées par une importante association genevoise que je ne nommerai pas ici, sachez que j'ai les plus grandes réserves sur leur objectivité, exemples pratiques vécus à l'appui.
La plupart sont animées par des gauchiste prétendant rester neutres dans l'affrontement entre le Gouvernement élu et les FARC. Comme si l'on disait en Allemagne, en Italie, ou en Espagne, je suis objectif, parce que je suis neutre entre le Gouvernement et les Brigades Rouges ou la RAF, ou la ETA...
Est-ce que vos amis vous ont dit la piètre estime dans laquelle était tenue en Colombie, toutes classes confondues, la famille Betancourt ? Ingrid n'a aucune chance d'être Présidente, jamais. Peut-être malheureusement, mais c'est ainsi.

Écrit par : Philippe Souaille | 10/10/2008

Les commentaires sont fermés.