29/10/2008

La crise est mondiale et le PS franchouillard

Les lecteurs de ce blog le savent, je ne porte pas Nicolas Sarkozy dans mon coeur. Cet homme là n'avait qu'une obsession, parvenir au pouvoir. Au point qu'il ne savait trop qu'en faire une fois qu'il y était arrivé. Mais j'ai été scandalisé par la mauvaise foi de Martine Aubry, sur F2 ou Tf1 hier soir, qui osait attribuer la responsabilité de la crise actuelle "à la politique intérieure de Sarkozy". Il faut tout de même être sacrément gonflée. C'est non seulement un monstrueux mensonge, c'est aussi prendre les gens pour des cons en pensant qu'ils vont la croire.

J'espère que Jacques Delors va revenir lui tirer les oreilles, à cette sale gamine. Qui, quelques instants plus tard, s'insurgeait de ce que la France soit le seul pays du monde où les heures sups coûtait aussi peu cher à l'employeur... En omettant de préciser que c'est peut-être dû au fait que la France est surtout le seul pays du monde où les travailleurs travaillent seulement 35 heures... Grâce à qui ?

A part ça, je trouve que finalement, le Sarko, face à la crise mondiale, il ne se débrouille pas si mal que ça. Certes il brasse du vent, mais son ambition dévorante fait qu'il ose placer les problèmes, et leurs solutions, à la bonne échelle, à savoir l'échelle mondiale. Sur ce coup, je ne peux que lui adresser mes encouragements personnels. Même s'il ne parvient pas à ses fins, la petite graine est semée, et va germer tranquillement. Merci.

Commentaires

Totalement d'accord avec l'ensemble de l'article, même si je n'ai pas vu Martine hier soir, je compte sur votre bonne foi.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 29/10/2008

"J'espère que Jacques Delors va revenir lui tirer les oreilles, à cette sale gamine. "
Curieux propos, que de traiter de la sorte une femme de presque 60 ans, et que de souhaiter de la voir se faire corriger par son père de 83 ans... A quel âge est-on assez mature en politique pour voler de ses propres ailes ?

Écrit par : Tatage | 29/10/2008

Merci pour cette analyse, Philippe. Espérons que papa Delors tire les oreilles à sa sale gamine de Martine en politique, oui! D'autant qu'elle est en train, à son tour, de former une troisième génération. Enarque, sa fille qui se fait aider par son grand-père ... Le landernau politique est si plein de fil(le)s à papa au sens large, jusqu'à en tirer une absurde légitimité de ce fait!

Elle est fort décevante dans son combat contre Delanoë (alors qu'ils étaient les "meilleurs amis du monde" pour la présidence du PS; en outre, son ambition personnelle reste insupportable : sans charme et sans valeur-ajoutée. Quelle vanité! Quelle vacuité!

Écrit par : Micheline Pace | 29/10/2008

Tatage, les oreilles, c'est évidemment une image, un trait que je pensais d'humour... Apparemment nous n'en avons pas le même sens. Sur le fond, je crois sincèrement, parce que j'en connais qui sont mes amis, qu'il y a des socialistes qui sont des gens honnêtes et droits (Jacques Delors était incontestablement du nombre) et d'autres, j'en connais également et ce ne sont pas mes amis, qui mentent et intriguent comme de vils scorpions.
C'est d'ailleurs naturellement la même chose dans tous les partis. Il se trouve que j'en détecte particulièrement beaucoup au PS en ce moment.

Écrit par : Philippe Souaille | 30/10/2008

Les commentaires sont fermés.