05/11/2008

OBAMA est élu, Vive les USA

Ce soir, c'est champagne. Pour plusieurs raisons :

1) Obama était contre la guerre en Irak. C'est toujours mieux d'avoir au pouvoir quelqu'un qui ne se trompe pas dans les moments décisifs.

2) On va pouvoir recommencer à aimer les Etats-Unis et ça nous manquait.

3) On va pouvoir recommencer à voyager aux Etats-Unis et ça nous manquait aussi.

4) C'est un métis. Et pour tous les noirs et les métis dans le monde, dont mon fils et mes neveux et nièces, c'est une porte immense qui s'ouvre sur l'espérance.

5) Il est en mesure de réconcilier les Etats-Unis avec le reste du Monde et c'est, objectivement, la meilleure nouvelle de ce début de XXIème siècle.

6) Il a donné des signes discrets, mais très clairs d'ouverture à l'égard de l'OMC et du multilatéralisme lors de la visite de Pascal Lamy aux Etats-Unis cet été. C'est là encore une excellente nouvelle pour la santé de l'économie mondiale qui en a le plus urgent besoin. D'ailleurs, c'est le moment de racheter, ça va grimper...

7) C'est un étasunien, nul doute là-dessus et comment pourrait-il devenir Président autrement ? Mais il a, chevillée au coeur cette vision équitable des rapports entre les peuples qui ne peut qu'améliorer la manière qu'a le monde de tourner en ce moment.

8) Il va peut-être même avoir le courage d'aborder la question israélienne d'un oeil neuf, en exigeant, par exemple, le respect des résolutions des Nations Unies, histoire d'amorcer une désescalade qui pourrait amener une vraie paix dans la région.

9) Il va tâcher d'instaurer aux Etats-Unis le minimum de filet social dont ce grand pays a le plus urgent besoin.

10) Il va peut-être oser s'engager dans la voie d'une vraie coordination mondiale dans les 4 domaines où elle apparait plus que jamais nécessaire et fait néanmoins cruellement défaut: finances et fiscalité, environnement, développement, militaire...

Commentaires

Obama aux USA, Rochat aux Genevois!

Écrit par : Lucie | 05/11/2008

Vous auriez du boire le champagne APRES avoir écrit votre billet, parce que mine de rien, le champagne a des effets euphorisants. Et cela se sent, croyez-moi. On en reparlera à tête reposée...

Écrit par : Géo | 05/11/2008

Quelle naïveté de votre part M.Souaille.Je vois que comme beaucoup de monde,vous aimez Obama par détestation de l'administration Bush.

Premier point:Obama n'est pas un pacifiste,il est pour la guerre d'Afghanistan et des frappes préventive au Pakisthan.

Deuxièmement:les Américains ont voté Obama pour eux même et non pour faire plaisir au reste du monde.Faut pas vous leurer;en ces temps de crise économique,Obama va plutôt défendre les emplois chez lui aux USA,quitte à freiner les importations notament venu d'Europe,ce qui n'est pas bon signe pour nous et notre économie.

Troisièmement:Le secret bancaire suisse est dans le collimateur d'Obama.Avec le point 2 et 3 de mon commentaire,les élus bourgeois qui ont soutenu le sénateur de l'Illinois auront la soupe à la grimace.Idem pour la gauche en rajoutant le point 1 de mon commentaire.

"Il va tâcher d'instaurer aux Etats-Unis le minimum de filet social dont ce grand pays a le plus urgent besoin."

Aux USA,la protection social existe déjà.Le point noir de cette protection sont les 45 millions de personnes sans couverture santé.Obama ne va pas telement changer de systhème,il ne en tout cas pas instaurer le modèle français de la sécu,mais plutôt de favoriser fiscalement pour permettre une meilleur facilité à l'accès à une assurance.

Et je ne parlerais pas non plus du maintient de la peine de mort.

Obama et bien plus proche des conservateurs américains que de la classe politique européenne et il a une vision de la famille et de la religions qui ne passerait pas en Europe.

RDV pour un bilan dans une année.Celà risque pour vous de boir la soupe à la grimace.

Bien à vous cher Monsieur.

D.J

Écrit par : D.J | 05/11/2008

L'utilisation de l'adjectif "étasunien" n'est pas française, en plus d'être caractéristique d'un certain intellectualisme qui se veut bien pensant...

Pourquoi ne pas dire "citoyen des Etats-Unis"?

Écrit par : cndavid53 | 05/11/2008

A tous mes aimables commentateurs,
le terme étasunien, d'origine québecquoise est reconnu par la plupart des correcteurs d'orthographe, et surtout, il définit bien mieux ce que sont les citoyens des Etats-Unis que le terme très vague d'Américains ou même de Nord-américains. De tous temps la langue française se nourrit d'apports et j'estime celui-ci pertinent, c'est mon choix et mon droit de l'employer.
Que dirait-on en Suisse si les Français par exemple s'arrogeaient le droit de se prétendre "Européens" en excluant de fait les autres habitants du continent de ce droit ?
Avant les québecqois, ce sont les latinos qui ont mené ce combat en espagnol et ils ont eu raison.
Concernant le champagne, non je n'en avais pas encore bu.
Et pour ce qui est d'Obama, je n'ai pas dit qu'il était pacifiste, j'ai dit qu'il était courageux et intelligent et qu'il avait refusé l'intervention en Irak, qui était une énorme bourde... L'invasion de l'Afghanistan était d'une tout autre nature, et s'il n'y avait pas eu le bourbier Irakien et si l'on avait mis plus d'argent sur le développement de ce pays on n'en serait pas là aujourd'hui. A savoir à deux doigts d'abandonner aux Talibans un pays dont ils avaient été chassés en grande partie par des troupes afghanes...
Obama est pour le multilatéralisme. C'est cela le plus important. Tout le reste n'est que de peu d'importance en regard de cet enjeu fondamental. Apparemment, les gens victimes des sirènes néo-conservatrices ont un peu de mal à le comprendre.
Même le secret bancaire devient un faux problème, dès lors qu'il est supprimé partout et que demeure tous les autres atouts incontestables de la Place Financière Helvétique. A moyen terme, il est même possible que nos banques s'en trouveraient renforcées, en voyant disparaître la concurrence des micro-paradis fiscaux des Caraïbes, d'Europe et d'ailleurs.

Écrit par : Philippe Souaille | 05/11/2008

Il faut que tout change pour que rien ne change.

L'impérialisme US n'est pas mort, et Obama ne sera certainement pas son fossoyeur alors que la crise des ressources va aller grandissante. Pour qui les plus grosses parts du gâteau?

N'est pas JFK qui veut. Mais attendons de juger sur les actes et non sur les intentions.

L'avantage de McCain est que son élection aurait accéléré la chute de l'empire au lieu de la ralentir.

La lutte contre les paradis fiscaux n'a jamais été universelle. Le problème de la Suisse est que les moyens de pression sont importants alors que pour certains micro-paradis, ils sont nuls. Et tant que les mouvements de capitaux sont libres... Un clic et voilà.

Écrit par : Johann | 05/11/2008

Vive les USA, vraiment?

Une série de mesures rétrogrades ont été votées en Californie et dans d'autres Etats:

http://news.yahoo.com/s/ap/20081105/ap_on_el_st_lo/ballot_measures

Oh, certes tout n'est pas négatif, notamment pour ce qui concerne le droit à l'avortement...

Écrit par : Johann | 05/11/2008

Johann, JFK a entamé la guerre du Vietnam et faillit déclencher une guerre mondiale à Cuba dans son bras de fer avec Kroutchev, sans compter des accointances claires et nettes avec la maffia, la vraie, qui avait enrichi son père.
Ce bootlegger fameux et catholique avait fait fortune durant la prohibition en important clandestinement aux Etats-Unis l'alcool que fabriquait au Canada un certain Bronfman, lui aussi enrichi au point que son fils fit de Seagram un leader mondial de l'alcool et du cinéma et devint Président du Congrès Juif Mondial.
Mais JFK était néanmoins un bon Président, et pas seulement parce qu'il plaisait aux femmes, au point de coucher à la fois avec les deux icônes du moment, Jackie Kennedy et Marilyn Monroe... Sarko n'a pas encore fait mieux...
Pour ce qui est de l'Impérialisme, attendons. De toute manière, ce sera moins pire que Bush et très vraisemblablement que McCain qui était l'âne du complexe militaro-industriel dans l'histoire.
Quant au secret bancaire, ce dont il est question, c'est justement d'une action universelle concertée. Tant que tel ne sera pas le cas, le secret bancaire a de très beaux jours devant lui, y compris en Suisse. Contrairement à ce que vous pensez, les moyens de pression sur n'importe quel petit paradis fiscal sont bien plus importants que sur la Suisse (qui a de solides arguments juridiques et financiers à faire valoir), dès lors que la communauté internationale est décidée. Sauf peut-être à l'égard de ceux qui dépendent de la Chine, que personne n'osera aller chercher si la Chine ne le fait pas.
Il n'est qu'à voir la manière dont Kiribati est rentrée dans le rang au premier froncement de sourcils. Les confettis dépendent tout entiers de leurs structures bancaires qui dépendent intégralement de l'étranger. Même leur autonomie alimentaire est à peu près nulle... Il suffit juste de le décider. La question étant: pourquoi ne l'a-t-on pas encore fait ?
Selon moi pas à cause d'un fantasmatique complot comme dans le dernier James Bond... Mais tout simplement parce qu'il manquait la volonté et la foi de croire la chose possible. C'est ce genre de petit coup de pouce du destin qu'Obama est aujourd'hui en mesure d'apporter à l'humanité. S'il le veut bien.

Écrit par : Philippe Souaille | 06/11/2008

La première bonne décision de Barack Hussein Obama sera d'abolir le Patriot Act et remettre leurs libertés à ses concitoyens.
Ensuite, Guantanamo.
Ramenener les G.I.'s à la maison. Et vite.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 06/11/2008

Pour ce qui est de ramener les Gi's à la maison,ça n'est pas demain la veille.Déjà que le Pakistan est dans sa ligne de mire d'Obama.Pour le patiot act,je ne sait pas.Mais les américains sont sensible à leurs sécurité quitte à avoir un peu moins de liberté.Du reste ce patriote act fût surtout critiqué en Europe.

Pour ce qui est du multilatéralisme,Celà va dépendre aussi des autres.Obama va défendre surtout les intérets de son pays avant tout.Mais là aussi je m'avencerais pas trop.

D.J

Écrit par : D.J | 06/11/2008

En tout cas, il y en a une qui me fait passer pour un idiot, c'est la Bourse. Pour une fois où je me hasardais à faire une prédiction financière. C'est sans doute pour cela que je ne boursicote jamais: je suis bien trop idéaliste pour anticiper les mouvements des jeux d'argent. Les analyser, oui, mais les deviner, c'est un métier qui n'est pas le mien.
Pardon donc à ceux qui auraient fait la bêtise de suivre mes conseils et d'acheter. Heureusement, ou malheureusement, vous ne devez pas être très nombreux. Sinon, les cours n'autraient pas chuté !

Écrit par : Philippe souaille | 06/11/2008

"Johann, JFK a entamé la guerre du Vietnam"

Dès qu'il a compris de quoi il retournait, il a voulu retirer les troupes et les conseillers engagés. Mesure immédiatement annulée pas LBJ. Avec la suite que l'on connaît.

"et faillit déclencher une guerre mondiale à Cuba dans son bras de fer avec Kroutchev,"

C'est faux. Il n'y a jamais eu de risque de guerre mondiale. JFK a rapidement accepté les conditions des Soviétiques. Ce sont les faucons qui voulaient la guerre, pas JFK qui a conclu un accord avec Krouchtchev dans le dos des militaires US. Une partie de l'accord devait rester secrète pour que JFK retire tout le mérite de "ce bras de fer". Ca, c'est sûr il savait y faire.

Au sujet de Cuba, il a annulé l'opération Northwood préparée par Nixon, interdit l'intervention de l'aviation US au moment de la baie des Cochons, fermé des camps d'entraînement d'exilés cubains, renoué le dialogue avec Castro à tel point que Jean Daniel était en mission auprès de Castro pour le compte de JFK le jour même de son assassinat.

"C'est ce genre de petit coup de pouce du destin qu'Obama est aujourd'hui en mesure d'apporter à l'humanité. S'il le veut bien."

La décision en aucun cas ne repose sur un homme. Il y a trop d'intérêts en jeu. Aucun homme n'est providentiel. Sinon pan, pan!

Écrit par : Johann | 06/11/2008

J'oubliais Johann que vous êtes un ardent partisan de la théorie du complot. C'est vrai que dans le cas de JFK, on peut se poser des questions. Mais alors vous devriez tout dire, pour éclairer les différentes facettes du personnage. D'abord que c'est son père, fervent catholique, qui a manoeuvré pour empêcher son ami Roosevelt de soutenir les Républicains Espagnols.
Puis il fut un ardent opposant à la guerre contre le 3ème Reich, dont il craignait les conséquences et parce qu'il voyait en Hitler un rempart contre le communisme. Mais comme il avait aussi des amis juifs (Bronfman), il appuyait la thèse sioniste d'alors qui proposait de sortir tous les juifs d'Allemagne pour les envoyer... en Afrique. Une idée qui à court terme aurait sans doute épargné des millions de vie.
Ses deux fils combattirent vaillamment, l'aîné disparut au-dessus de la Manche et JFK fit ensuite sa thèse sur l'attitude de Londres à l'époque de Munich. Il l'intitula "Pourquoi l'Angleterre dormait". Il oublie juste d'y préciser que son père Ambassadeur à Londres, à l'époque, passait son temps à lui chanter des berceuses...
Pour le Vietnam, vrai qu'il voulait retirer les conseillers US, mais pour augmenter massivement l'aide aux troupes sud-vietnamiennes. De manière générale, les budgets militaires et notamment les achats d'armes sophistiquées furent multipliées de 2 à 4 fois durant ses 3 années de mandat. Pas vraiment un ennemi du complexe militaro-industriel donc, même s'il a beaucoup fait pour réduire l'engagement des "boys" en chair et en os.
Quant à l'acceptation des positions soviétiques, je dirais plutôt donnant-donnant. Moscou a tout de même retiré ses missiles de Cuba, en échange du retrait des missiles US de Turquie. Mais il y a eu des moments durant son mandat où un va-t-en-guerre comme Bush junior aurait entraîné le monde dans l'holocauste nucléaire. Le doigt sur le bouton appartient bel et bien à un homme, un seul à la fois.

Écrit par : Philippe souaille | 06/11/2008

"Mais il y a eu des moments durant son mandat où un va-t-en-guerre comme Bush junior aurait entraîné le monde dans l'holocauste nucléaire. Le doigt sur le bouton appartient bel et bien à un homme, un seul à la fois."

Bush a riposté à une attaque sur sol américain.A l'époque de la crises des missile à Cuba,les Russes n'ont rien balancé sur les USA.Dans le cas contraire il y aurait eu riposte et le risque de guerre nucléaire.

D.J

Écrit par : D.J | 07/11/2008

"un va-t-en-guerre comme Bush junior aurait entraîné le monde dans l'holocauste nucléaire"
C'est lui faire beaucoup trop d'honneur que de croire cela. Plus facile de s'attaquer aux bachi-bouzouks afghans ou irakiens qu'aux Soviétiques. Cela n'a même rien à voir...
Que je sache, le petit Bush n'a pas trop insisté en Géorgie...

Écrit par : Géo | 07/11/2008

Le grand dessein des néo-cons de Bush, c'est écrit en toutes lettres à plusieurs reprises dans leurs textes, c'est d'écraser militairement la Chine dans quelques années. Et, pour y arriver, de renforcer d'ici là le complexe militaro-industriel des Etats-Unis en se faisant les dents au Moyen Orient. C'est assez réussi :-)
Il est évident qu'une attaque de la Chine passerait forcément par des solutions nucléaires. Les Etats-Unis de Bush ne pouvaient pas admettre de diluer leur leadership dans le multilatéralisme et encore moins que ne se lève une nouvelle puissance rivale.
McCain ne s'était jamais clairement distancié de ces thèses, contrairement à Obama.
Oserais-je rappeler par ailleurs à DJ qu'en attaquant l'Irak, Bush n'a réagit à aucune attaque, tous ses services de renseignement lui ayant démontré par A + B qu'il n'y avait aucun lien entre Saddam et le 11/09. Il a préféré virer les chefs du renseignement pour pouvoir attaquer quand même en racontant un bobard grossier au monde...

Écrit par : Philippe souaille | 08/11/2008

"Oserais-je rappeler par ailleurs à DJ qu'en attaquant l'Irak, Bush n'a réagit à aucune attaque, tous ses services de renseignement lui ayant démontré par A + B qu'il n'y avait aucun lien entre Saddam et le 11/09. Il a préféré virer les chefs du renseignement pour pouvoir attaquer quand même en racontant un bobard grossier au monde..."

Bush s'est fié aux rapport des services secrets sur la présence d'ADM en Irak et non sur un possible rapport entre Saddam et le 11 septembre.Ce fut une guerre préventive sur le risque que l'Irak vende des ADM à des groupes terroristes.Du reste une commission d'enquête du congrès à blanchi Bush de mensonges et de manipulations.Ce sont les services secret qui furent mis en cause.Dans le doute,le congrès démocrate actuel aurait remis une commission d'enquête sur le tapis.Le rapport des sevices de renseignements commandé par le congrès sur la complicité de Saddam des attentats du 11 septembre,à été pondu en 2007.Soit 3 ans aprés l'invasion de l'Irak avec la bénédiction de ces même services de renseignements

Quand à la Chine et à son écrasement militaire éventuel par l'administration Bush,il me faudrait source fiable pour que je vous croie.Les blogs néoconservateurs n'ont jamais mentinné celà,alors que c'est les cas sur une éventuel attaques américaine en Iran.A l'heure actuel,la forte présence de la 7éme flotte de la marine américaine dans le pacifique,évite fortement le risque d'une invasion chinoise à Taiwan ains que celle de la Corée du nords envers celle du sud et perment aussi d'assurer le commerce mondial.La Chine de toute façons est une menace bien plus militaire qu'économique.

D.J

Écrit par : D.J | 08/11/2008

Le patron de la CIA a raconté dans un livre comment Bush, le lendemain et le surlendemain du 11/9, l'avait tagnassé pour lui faire dire qu'il y avait un lien. Et comme il refusait, s'est fait virer. Ensuite, Bush, Cheney et Wolfowitz ont commandé de nouveaux rapports aux nouveaux patrons du renseignement. Des rapports dont la conlusion était déjà écrite. Ce qui est la négation même de la raison d'être du renseignement. Une connerie stratosphérique.
Quant aux raisons rendues publiques à l'époque de l'attaque de l'Irak, c'était bel et bien les ADM (bidon) + le lien Saddam Al Qaïda (tout aussi bidon).
Enfin, l'enquête du Congrès procède essentiellement par audition de témoins et n'est pas une enquête policière. Elle a donc bloqué sur les dires de quelques uns, dont Condoleezzs Rice. Or il a été prouvé depuis qu'elle avait menti.
Cela étant, tout le monde sait que les néo-cons n'ont rien à envier aux staliniens pour ce qui est de réécrire l'histoire. Ils l'ont là encore expliqué dans leurs propres ouvrages théoriques, en affirmant que la vérité n'était que le consensus sur lequel pouvait se rassembler un pays. Qu'il suffisait donc d'agir sur l'information à disposition de cette majorité pour modifier le consensus et donc la vérité perçue...
Si maintenant vous tenez malgré tout à croire à ces fariboles, nul ne vous en empêche, et je vous propose de cesser là ce débat. Mais ne vous étonnez pas d'être un peu isolé en Europe et dans le reste du monde.

Écrit par : Philippe Souaille | 08/11/2008

"Enfin, l'enquête du Congrès procède essentiellement par audition de témoins et n'est pas une enquête policière. Elle a donc bloqué sur les dires de quelques uns, dont Condoleezzs Rice. Or il a été prouvé depuis qu'elle avait menti."

Les enquêtes du congrès pour vous ont raisons quand celà vous arrange.Il ont raisons quand il affirmes que l'Irak de Saddam n'avait rien à voir avec le 11 septembre,mais il a tort quand il blanchi Bush de mensonges sur les Adm.Moi personnellement je tient compte des deux cas mentionnés.

"Si maintenant vous tenez malgré tout à croire à ces fariboles, nul ne vous en empêche, et je vous propose de cesser là ce débat. Mais ne vous étonnez pas d'être un peu isolé en Europe et dans le reste du monde."

Si je me sent isolé en Europe et dans le monde,je le suis beaucoup moi aux Etats-unis.Bush en Europe et dans le monde est detesté pour ce qui l'est et non pour ce qui la fait,la preuve est qu'il fut détesté depuis le début de son élection.Bien avant le 11 septembre et l'invasion Irakienne.Les Américains l'ont jugés sur ce qu'il à fait et non sur ce qui l'est.Si sa popularité se baserait uniquement sur la guerre en Irak,la moitié des Américains estime que la situation chez ce dernier sait nettement amélioré.Obama a reconnu lui aussi que le général Pétraeus à fait du bon boulot en Irak.Le retrait maintenant est repporter à 2010.

Quand aux ADM bidon,les Kurdes et les Chiites eux ne les ont pas trouvé bidon.

Ok pour clore ce débat en condition de ne pas,par fair play de censurer cet ultime commentaire.

Merci et bien à vous.

D.J

Écrit par : D.J | 08/11/2008

Juste une précision: je n'ai pas besoin du Congrès US pour savoir que Saddam et Ben Laden n'avaient rien à voir. Il suffit de connaître la nature fondamentalement laïque du régime baasiste qui était le pire ennemi de Ben Laden au Moyen Orient. D'ailleurs, les camps d'Al Qaïda retrouvés par la suite en Irak l'ont été uniquement dans la zone kurde sous protection étasunienne avant l'invasion.

Écrit par : Philippe Souaille | 08/11/2008

Vraiment le pire ennemi de Saddam?

"Bin Laden reportedly leaves Afghanistan, whereabouts unknown


Taliban authorities did not confirm or deny reports that bin Laden had left Afghanistan
February 13, 1999
Web posted at: 10:55 a.m. EST (1547 GMT)

ISLAMABAD, Pakistan (AP) -- Osama bin Laden, the Saudi millionaire accused by the United States of plotting bomb attacks on two U.S. embassies in Africa, has left Afghanistan, Afghan sources said Saturday.

Bin Laden's whereabouts were not known, said the sources who declined to be identified.

The report of his departure comes just days after the Taliban Islamic militia, which rules most of Afghanistan, took away his satellite telephone and banned bin Laden from speaking to the media.

Taliban authorities in the militia's southern stronghold of Kandahar refused to either confirm or deny reports that bin Laden had left the country. The Taliban have called bin Laden their honored guest, a friend who helped the Afghan resistance fight invading Soviet soldiers in the 1980s.

The Taliban's ambassador in Islamabad, Saeed-ur-Rehman Haqqani, said he had not been told of bin Laden's departure, "but if it has happened, it will be a good thing."


Saddam Hussein offered asylum

Iraqi President Saddam Hussein has offered asylum to bin Laden, who openly supports Iraq against the Western powers.

Despite repeated demands from Washington, the Taliban refused to hand over bin Laden after the August 7 bombings of the U.S. embassies in Kenya and Tanzania, demanding proof of his involvement in terrorist activities.

However, in recent weeks, both the United States and Britain have renewed their pressure on the Taliban to expel bin Laden.

Pakistan, a strong ally of the Taliban and one of only three countries to recognize the movement's control over Afghanistan, also has been asked by the United States to use its influence to have bin Laden expelled from Afghanistan.

"We have been asked, but we can't force the Taliban to do anything they don't want to do," Foreign Minister Sartaj Aziz said last week.

The Taliban did promise that bin Laden would not use Afghanistan as a staging arena for terrorist activities.

Bin Laden came to Afghanistan from Sudan more than five years ago while the Taliban's opposition ruled the country.


Copyright 1999 The Associated Press. All rights reserved. This material may not be published, broadcast, rewritten, or redistributed."

Vous voulez d'autres exemple?
(censuré)

D.J

Écrit par : D.J | 08/11/2008

3 lignes dans une dépêche non vérifiée de 1'AP de 1999 ne sont en rien une preuve, pas même si elles figurent effectivement dans la dépêche originelle d'AP. C'est très exactement le genre de désinformation dont sont coutumiers les néo-cons et dont le site que vous mentionnez fait un étalage grossier.
J'ai tout bonnement censuré cette mention car il est hors de question que je fasse de la pub à un site néo-cons inspiré, voire financé par les pires think tanks étasuniens dans mon propre blog.
L'utilisation qu'ils font du drapeau tricolore et de la Croix de Lorraine dans un tel contexte est d'ailleurs une insulte à l'Histoire de France et au gaullisme.
L'Irak de Saddam était le pays le plus laïc du monde arabe, dans lequel les femmes - non voilées - accédaient aux plus hautes responsabilités, devenait profs d'uni, ministres, etc... Il y avait des ministres chrétiens, chiites et sunnites, et même des juifs à des postes à responsabilités. Les islamistes étaient pourchassés et finissaient en prison, ou pendus.
Saddam n'était pas un saint, très loin de là, mais il n'a jamais été islamiste.
Et même si Saddam lui avait vraiment offert l'asile, Ben Ladden aurait eu bien trop peur de se retrouver otage en liberté surveillée pour accepter.
L'invasion de l'Irak est la plus belle connerie géopolitique (et la plus meurtrière) depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Elle est due à des gens qui comme vous prennent dramatiquement leur idéologie et leurs oeillères pour la réalité.

Écrit par : Philippe Souaille | 08/11/2008

Les commentaires sont fermés.