04/02/2009

39-45 LEurope à feu et à sang

La guerre est une imbécillité doublée d'une horreur. Tous ceux qui l'ont approchée, même de loin, sont d'accord là-dessus. C'est pour y échapper que des hommes et des femmes de bien, depuis plus de 60 ans maintenant, construisent l'Union Européenne. Avec ou sans la Suisse, mais avec ce serait mieux.

Il est temps maintenant de passer à l'échelon supérieur, au plan mondial. C'est à dire concevoir une organisation commune, dotée d'une dose de solidarité suffisamment importante pour saper à la base les causes de conflits. Que l'on ne parle plus de guerres entre Etats, mais tout au plus d'opération de police et de maintien de l'ordre. Ce qui fait une énorme différence, car les lois de la guerre et celles d'un Etat de droit ne sont pas du tout les mêmes.

 

En attendant, voici le récit de la vie d'un homme, mon père, durant les dernières années de la seconde guerre mondiale. Un résumé, car il était peu loquace sur la question, lui qui pourtant adorait raconter des anecdotes sur tout. Lui que jamais je n'ai vu pleurer, boxeur et pilote amoureux de vitesse et de prise de risque (calculé, disait-il...), lui le rebelle qui tutoyait quelques ministres, et ne faisait rien, jamais, comme personne... Mais qui pourtant, en visitant avec ma mère et ma soeur, les restes du Struthof où il fut enfermé, fondit en larmes les mains accrochées aux barbelés.

 

Voici donc quelques pages extraites du 3ème tome de ma trilogie (ça fait pompeux, mais c'est comme ça que ça s'appelle)

La Morale Laïque

 

Les commentaires sont fermés.