19/02/2009

La pub à posteriori

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais à mon avis, c'est la première fois que l'on peut voir une pub passer après qu'un produit ait été retiré de la vente. Je pense à ce film hollywoodien, qui vient d'exploser tous les records aux Etats-Unis, que la critique a éreinté, qui prétend expliquer aux femmes la manière de penser des hommes et qui n'a tenu qu'une semaine à l'affiche à Genève !

Apparemment ils se sont gourrés de semaine de sortie, parce que la semaine ou le film était à l'affiche, je n'ai rien vu et depuis qu'il n'y est plus, la pub squatte presque en permanence la une du blog de la Tribune. Une pub très bien faite d'ailleurs, qui donne envie de voir le film.  Heureusement il reste le DVD, parce que moi, j'ai un coeur d'artichaut et j'adore les comédies romantiques. Je dois tenir ça de ma mère, parce que mon paternel, c'était plutôt les westerns. Un goût qu'il m'a transmis aussi, pour sûr...

Commentaires

On m'apprend aujourd'hui qu'en fait, bien qu'annoncé partout pour le 11 février, dans les salles et dans la pub qui passe encore en ce moment le film n'est tout simplement pas sorti. Il sera sur nos écrans, le 25 seulement.
Soit c'est une gros blème entre le distributeur et son agence de pub, soit c'est une nouvelle forme de teasing: j'annonce que je sors, mais je sors pas. Du coup les gens s'inquiétent, et quand je sors pour de vrai, le bouche-à-oreilles est lancé !

Écrit par : Philippe Souaille | 20/02/2009

Les commentaires sont fermés.