10/03/2009

Constituante: être ou paraître

Depuis qu'elle a été élue, la Constituante ne passionne plus les foules. Le texte publié ici même hier - intéressant d'après JF Mabut, qui lui a fait de la pub - n'a attiré que 199 lecteurs. A peine 50 de plus que ceux qui viennent de toute manière tous les jours sur mon blog voir s'il y a du nouveau, même lorsque je n'écris rien. Or, en fonction des sujets, le nombre de consultations quotidiennes de lecteurs différents passe facilement à 400 voire à 700 pour les pics d'audience. Et ce en dépit d'un renvoi sur le blog de la constituante. Les thèmes les plus porteurs, pour moi sont la Colombie, le secret bancaire, l'Union européenne, les minarets...

Le but n'est évidemment pas de "faire du chiffre". Si c'était le cas, j'agirais autrement, à commencer par le choix des thèmes. Mais ce qu'il faut bien appeler un désintérêt pour la Constituante m'interpelle. Sans aucun doute, ils travailleront mieux dans l'ombre, mais au risque de se couper du peuple. L'issue finale étant la consultation populaire, le projet qui sera présenté en votation, si bon soit-il, ne devra pas être hors sol. Il faut donc inventer des moyens de faire l'aller-retour et d'intéresser le grand public aux travaux. Le scandale serait le plus simple, mais certainement pas le meilleur.  Des pistes existent. Il faudra les mettre en oeuvre, sans que cela coûte...

 

 

Commentaires

Bonjour !
Il serait bon que les Constituants nous tiennent au courant de "leur actualité", c'est à dire - pour alimenter l'intérêt légitime des gens - qu'ils expliquent leurs démarches, leurs interrogations, les solutions qu'ils proposent, etc., etc.
Cela inciterait peut-être les jeunes notamment à s'intéresser davantage à la politique. Qu'en pensent les blogueuses et blogueurs ?

:o)

Écrit par : Blondesen | 10/03/2009

Vous avez raison, cher Blondesen, mais cela doit passer aussi par d'autres canaux que les blogs: les médias, la télévision (qui reste souveraine en matière d'audience, mis en cpmpte rendus, ou reflets, pas in extenso) les écoles, des débats publics à l'Uni... Il faut explorer plusieurs pistes en fait.
Sur les blogs, les chiffres communiqués par JF Mabut relativisent pas mal de choses.
- Les blogs Tribune font trois fois mieux que les blogs 24heures alors que le lectorat potentiel est semblable, voire inférieur. Mais les blogs Tribune sont plus variés, plus "chauds" aussi.
- Les plus gros succès ne sont pas politiques et récompensent ceux qui écrivent plusieurs fois par jour : Morning Bull (finances 40 000 pages lues), Estèbe (cuisine 25 000), Homme Libre (mix de développement personnel, d'astronomie, de masculinisme raisonné et d'erreurs judiciaires 18 000), Julie (tutti-frutti) et le vôtre (humour, clopes et petites pépées ) à 8000, puis un tir groupé de blogs politiques à 7000 pages: Hayoun (pro-Israël), Doum et Substratum (Valente et Pardo, le duo de l'UDC), Rien que la Vérité (black power, mais il se fait aider par des photos de dames en petite tenue) Hani Ramadan (islamiste) Velen (PDC), Mabut (Maître céans, journaliste agricole et pertinent) et Decaillet (Journaliste benoîtiste, une rareté !). Puis Carol (pro-palestinien 6000), planetphotos, la mondialisation humaniste (c'est moi ça, 5000), Frantz Fanon (tiersmondiste), ProMCG (qui fait moins que ce qu'on pourrait craindre, même sur ces blogs qui sont son terrain de prédilection) Blogres (auteurs genevois).
Reste ensuite plus de 600 bloggeurs à moins de 4000 pages lues par jour, dont de nombreux politiques qui n'écrivent pas assez souvent.
Les critères de qualité d'écriture, de fraîcheur de l'information ou d'originalité de l'analyse semblent pertinents mais nettement moins déterminants que la fréquence et l'adéquation au consensus global.
Un blog comme celui de M. Velen, homme de qualité sans doute par ailleurs, réussit d'excellents scores avec des éclairages d'une banalité convenue, rédigés dans un français approximatif, mais sur un ton humble et poli.
A l'inverse, la plupart des blogs du MCG fourmillent d'imprécations et se comparent parmi à Stendhal, ou à Georges Sand, dès que 3 mots sont alignés sans faute dans une phrase compréhensible. Ils disparaissent heureusement dans les profondeurs du classement, bien que leur fréquence de renouvellement soit élevée, qu'ils usent et abusent de pseudos pseudos pour faire mousser leurs commentaires et qu'ils remettent plusieurs fois les mêmes textes en tête de gondole sur les menus déroulants de la Tribune, au détriment des autres bloggeurs.

Écrit par : Philippe Souaille | 10/03/2009

Vous avez sûrement raison, Philippe Souaille: les Constituants devraient aussi nous tenir au courant via les médias plus classiques. A raison d'une fois tous les trois mois, par exemple ? Un mix TdG, Léman Bleu et une radio locale, encore par exemple ?
Pourtant, qu'est-ce qui fait le succès (mérité !) de Morning Bull ou d'Estèbe sur "nos" blogs ?
C'est, je crois, leur verve et leur vivacité dans leurs domaines respectifs.
Ne se trouve-t-il pas une personne, parmi les Constituants, qui aimerait s'essayer à rendre le sujet VIVANT sur les blogs ?

;o)

Écrit par : Blondesen | 10/03/2009

J'ai appris par votre blog hier que la Constituante se mettait (enfin) au travail...

Une chose qu'il aurait été intéressante de faire (peut-être existe-t-elle, si c'est le cas info bienvenue) pour le public, c'est de procéder comme dans la gestion de projet, avec planning dates, clés, livrables et suivi d'avancement par exemple, accessibles à tous.

Un compte-rendu régulier avec débats à la radio ou télé?

Bref rendre tout cela un peu vivant et attractif.

De plus, il y a confusion dans la profusion de blogs dit de Constituants, car on s'attendrait à trouver des infos sur la Constituante et ce n'est pas le cas pour la majeure partie. C'était utile avant les élections, mais cela ne l'est plus.

Et pour terminer, la Gazette... bôf bôf bôf...

Écrit par : Pascale | 10/03/2009

Je rajouterais un danger que trop de désintérêt serait suceptible de provoquer: c'est le rejet final.

Beaucoup d'énergie et de ressources perdues... Ce serait dommage.

Écrit par : Pascale | 10/03/2009

A l'inverse, la plupart des blogs du MCG fourmillent d'imprécations et se comparent parmi à Stendhal, ou à Georges Sand, dès que 3 mots sont alignés sans faute dans une phrase compréhensible. Ils disparaissent heureusement dans les profondeurs du classement, bien que leur fréquence de renouvellement soit élevée, qu'ils usent et abusent de pseudos pseudos pour faire mousser leurs commentaires et qu'ils remettent plusieurs fois les mêmes textes en tête de gondole sur les menus déroulants de la Tribune, au détriment des autres bloggeurs.

Je crois vous l'avoir dit M. Souaille et si pas à vous à d'autres de votre mouvance. On ne se grandit jamais en méprisant les autres mais en étant meilleurs qu'eux.

Ce que je lis de vos considérations n'est pas, et de loin la démonstration par l'acte de ce principe.

Qu'il vous plaise de vous confondre dans les méandre de la médiocrité vous regarde mais ne tentez pas d'y entraîner les autres.

On ne voit le monde qu'avec les lunettes adaptées à sa vision, ne l'oubliez pas.

Le combat politique est fait de réthorique et d'action. Sur l'un comme sur l'autre de ces plans, je ne crois pas que les ralibéraux aient quelque leçon à donner à qui que ce soit.

Il suffit de constater, de façon objective, l'état dans lequel ils ont mis la République pour s'en convaincre.

Merci à l'avenir de garder la tête froide pour que le fiel de votre plume n'endommage pas le support de l'écrit

Écrit par : Patrick Dimier | 10/03/2009

Monsieur Dimier,
J'ai dit "la plupart". J'aurais pu préciser que le votre était apparemment l'exception, quoiqu'il disparaisse également dans les profondeurs du classement, sans doute parce que resté longtemps en sommeil, à l'instar d'autres blogs d'éminents représentants de mon parti "radilibéral" pourtant bien écrits et intéressants... Mais trop rarement approvisionnés.
Le vôtre est correctement écrit et ne sombre pas dans la vulgarité, même si l'on peut être en désaccord avec le propos. Je ne doute pas qu'il y ait parmi les élus MCG à la Constituante d'autres personnes de valeur, comme Mme Engelberts par exemple. La question qui se pose, c'est qu'ont-elles été faire sur cette liste lorsqu'on voit ce qu'on voit et qu'on lit ce qu'on lit...
Sur le fond, si j'ai occupé des fonctions au parti radical, cela n'est plus le cas. Je m'en suis retiré, essentiellement pour retrouver mon entière liberté de parole et de pensée, tout en en gardant la carte de simple membre, par fidélité. Outre que je reste en accord sur l'essentiel, je sais que je ne trouverai pas mieux ailleurs et en tout cas pas plus intègre que son actuelle direction, ce qui inclut ses représentants à l'exécutif.
On ne peut pas reprocher certaines choses à la logique partisane et commencer par en construire un nouveau, avec toutes les gueules cassées ou les ratés de la politique traditionnelle. Dont certains qui se sont retrouvés à la porte des partis parce qu'ils n'en étaient pas dignes.
Dans le texte ci-dessus, j'ai tenté d'être neutre et d'analyser ce qui faisait ou non le succès d'un blog, y compris politique. J'ai été surpris par un constat imprévu :
Je savais que les blogs, gratuits et ouverts à tous, sont un média particulièrement prisé des extrêmes, tant de droite que de gauche, avec une mention spéciale mauvaise foi à Mme Orsini, d'Attac, qui vient d'effacer de son blog anti-extension de l'OMC plusieurs commentaires clairs, polis et bien construits, qui réduisaient à néant son argumentaire, dont certains écrits par des socialistes ! J'ignorais en revanche que les propos extrémistes avaient aussi peu d'impact, ce que ne reflète pas du tout la présentation qui leur est faite dans la TDG, M. Mabut se montrant extrêmement égalitaire.
Le peuple des lecteurs ne s'y trompe pas et fait son choix en fonction de ses critères, qui sont beaucoup plus "mainstream". Ou "Middle of the Road". Ou consensuels. Ou centristes tout simplement. D'où l'exemple d'un blog PDC qui ne dit rien de particulier et qui n'est pas très bien écrit mais qui caracole dans les 25 premiers. Les 24 autres étant plutôt bien voire très bien écrits, riches d'opinions tranchées et éclairantes (qu'on les partage ou non) et souvent drôles. Ainsi même un Valente qui n'est visiblement pas un littéraire, reste toujours clair, concis et souvent drôle.
Sur le blog de Hollenweg, il vient de se dérouler sur plusieurs jours un débat passionnant et de haute tenue, je dois le dire, avec de vrais racistes, des fous dangereux mais intelligents. Je serai curieux d'avoir les chiffres, si M. Hollenweg les a, mais je doute qu'il ait passionné les foules et heureusement. les gens sont apparemment plus sages que cela. Dommage pour el MCG, qui n'a visiblement pas choisi le bon créneau, même s'il lui assure une visibilité très au-dessus de ce qu'il mérite. On l'a vu en votation et on le verra encore.
C'est assez facile d'être un épouvantail, et ça se voit de loin, mais le gros inconvénient, c'est que ça épouvante et que les gens ont plutôt besoin d'être rassurés.

Écrit par : Philippe Souaille | 10/03/2009

Il convient de rappeler ici que MCG à la Constituante veut dire Mouvement Changer Genève, soit une vision spécifique à l'exercice de constituant.

Cela n'enlève rien de la valeur de l'action conduite sur le plan politique, stricto sensu, par la députation du MCG qui est très courageuse vu la mauvaise foi crasse des adversaires.

Je constate à ce propos que l'élection du meilleur député ne devrait pas être faite par les élus puisqu'ils sont tous issus des partis alliés entre eux pour la gouvernance et qu'au petit jeu de je te tiens tu me tiens par la barbichette, le cocu est nécessairement le Peuple.

La preuve de ce que j'avance est le mauvais score fait par les élus des partis hors de ces alliances.

En revanche la dernière partie de votre commentaire n'est pas sans pertinence mais cela semble incompréhensible à certains.

Écrit par : Patrick Dimier | 10/03/2009

Suite à la censure de plusieurs commentaires, dont le mien, sur le blog de Mme Orsini, d'Attac, voici un résumé de ce qui y figurait, en laissant de côté ce dont j'ai déjà amplement parlé ici, sur le caractère peu invasif des modifications envisagées à l'OMC.

1) Les architectes de l'OMC prennent grand soin de respecter le patrimoine, au point de conserver les fenêtres à croisillons lorsqu'ils ont mis des vitrages isolants, ce qui a bluffé les experts cantonaux.
2) Les fresques style réalisme socialiste qui décoraient l'intérieur du bâtiment avaient été recouvertes et oubliées à l'époque du GATT. Ce sont les fonctionnaires de l'OMC qui les ont redécouvertes
et c'est Pascal Lamy qui a donné l'ordre de les faire restaurer.
3) Les accords de siège, négociés à la création de l'OMC, prévoyaient un certain nombre de choses, notamment en matière de parking, qui n'ont jamais été concrétisés par Berne. Or la moindre des choses, partout, c'est d'honorer son contrat.
4) Pour plus de la moitié des pays membres de l'OMC ou de l'ONU, entretenir une délégation à Genève coûte extrêmement cher. Ils adoreraient une délocalisation dans un pays de rêve beaucoup moins cher au bord de la mer, au Sénégal, en Asie ou dans les Caraïbes... Ne tentons pas le diable.
5) 5 milliards de Francs au moins, c'est ce que les organisations internationales injectent dans l'économie genevoise, à travers les écoles privées (des centaines d'emploi), la sécurité, et tous les fournisseurs divers.
6) Des milliers d'emplois "G" sont recrutés localement. Si les Organisations délocalisent, ces emplois passent à la trappe.
7) cela concerne aussi des centaines d'ONG, dont certaines que prétend représenter Mme Orsini, qui ne sont à Genève que parce que les Organisations Internationales y sont.
8) l'OMC n'a pas de budget publicitaire et un service de communication tout ce qu'il y a de riquiqui, avec les mains attachées dans le dos, pour une simple raison: plus de 150 pays membres ont des opinions divergentes sur presque tout et disposent d'un droit de veto. Même le CICR et la Ligue des Croix Rouges ont un mal fou à mettre d'accord leurs mandants avant d'articuler trois mots, alors l'OMC, vous pensez... C'est d'ailleurs peut-être son problème numéro Un, parce que du coup, elle laisse se répandre les propagandes et les rumeurs les plus abracadabrantes, sans jamais réagir.
9) L'OMC est le seul organisme international au monde où un petit pays du Sud peut obtenir la condamnation d'un gros du Nord (genre USA ou UE) pour non respect des règles. Et toucher des indemnités. Et TOUTES les règles sont adoptées à l'unanimité, ce qui fait que n'importe quel petit pays du sud peut s'y opposer. Ce qui ralentit passablement les opérations.
10) Le Monsieur qui, à l'ombre du GATT a permis la création de l'OMC s'appelait Arthur Dunkel, c'était un Suisse, pétri de culture démocratique, un très grand Monsieur.

Écrit par : Philippe Souaille | 10/03/2009

"Ils adoreraient une délocalisation dans un pays de rêve beaucoup moins cher au bord de la mer, au Sénégal,"
Hi,hi, on imagine les fonctionnaires de l'OMC bloqués pendant des heures dans la fumée et la poussière des encombrements de Dakar...
Sincèrement, je ne crois pas qu'il y a beaucoup de soucis à se faire de ce côté-là. D'autant que le plus grand continent du monde ne contribuait que pour 3 % du PIB mondial lorsque les Blancs étaient encore au pouvoir en RAS. Si tout se passe comme d'habitude, l'ANC aura réussi à couler l'économie de son pays dans une dizaine d'années et il ne restera plus que le pétrole nigérian (dans la mesure où son exploitation reste possible...) et l'angolais pour faire croire que l'Afrique produit qqch...
OMC, cela veut dire Organisation mondiale du Commerce, et ces gens n'ont pas encore assez d'humour ou de vision pour y inclure le charity business...

Écrit par : Géo | 11/03/2009

Géo, certains fonctionnaires du HCR mutés à Budapest sont en partance pour le Sénégal. Et Naïrobi abrite un nombre croissant d'OI. Et ce n'est que le début. Et le N° 2 de l'OMC est une burundaise. J'ajoute que votre pessimisme sur l'avenir de l'Afrique est assez déplacé.

Écrit par : Philippe Souaille | 11/03/2009

Les commentaires sont fermés.