15/03/2009

On se les gèle... et Bashung a eu chaud

Exceptionnellement, ce n'est pas un de mes textes, que je vous poste ci-dessous, mais la réponse à une question "bonus" de chimie posée à l'université de Nanterre. Elle m'a été transmise par un excellent ami, Patrice Pottier. La réponse d'un étudiant a été si loufoque que le professeur l'a partagée avec ses collègues, via Internet, et c'est pourquoi vous avez le plaisir de la lire ....
"Question Bonus: « l'enfer est-il exothermique(1) ou endothermique(2) »
(1 : évacue la chaleur, 2 : absorbe la chaleur)
La plupart des étudiants ont exprimé leur croyance en utilisant la loi de Boyle (si un gaz
se dilate il se refroidit et inversement) ou ses variantes.
Cependant, un étudiant eut la réponse suivante:
Premièrement, nous avons besoin de connaître comment varie la masse de l'enfer avec le
temps. Nous avons besoin de connaître à quel taux les âmes entrent et sortent de l'enfer.
Je pense que nous pouvons assumer sans risque qu'une fois entrées en enfer, les âmes
n'en ressortiront plus. Du coup aucune âme ne sort.
De même pour le calcul du nombre d'entrées des âmes en enfer, nous devons regarder le
fonctionnement des différentes religions qui existent de par le monde aujourd'hui.
La plupart de ces religions affirment que si vous n'êtes pas membre de leur religion, vous
irez en enfer. Comme il existe plus d'une religion exprimant cette règle, et comme les gens
n'appartiennent pas à plus d'une religion, nous pouvons projeter que toutes les âmes vont
en enfer...
Maintenant, regardons la vitesse de changement de volume de l'enfer parce que la Loi de
Boyle spécifie que « pour que la pression et la température restent identiques en enfer,
le volume de l'enfer doit se dilater proportionnellement à l'entrée des âmes ». Par
conséquent cela donne deux possibilités:
1) si l'enfer se dilate à une moindre vitesse que l'entrée des âmes en enfer, alors la
température et la pression en enfer augmenteront indéfiniment jusqu'à ce que l'enfer
éclate.
2) si l'enfer se dilate à une vitesse supérieure à la vitesse d'entrée des âmes en enfer, alors
la température diminuera jusqu'à ce que l'enfer gèle.
Laquelle choisir ?
Si nous acceptons le postulat de ma camarade de classe Jessica m'ayant affirmé durant
ma première année d'étudiant « Il fera froid en enfer avant que je couche avec toi », et en
tenant compte du fait que j'ai couché avec elle la nuit dernière, alors l'hypothèse doit être
vraie. Ainsi, je suis sûr que l'enfer est exothermique et a déjà gelé … Le corollaire de cette
théorie c'est que comme l'enfer a déjà gelé, il s'ensuit qu'il n'accepte plus aucune âme et
du coup qu'il n'existe plus... Laissant ainsi seul le Paradis, et prouvant l'existence d'un
Etre divin ce qui explique pourquoi, la nuit dernière, Jessica n'arrêtait pas de crier "Oh....
mon Dieu !....""
(Cet étudiant est le seul ayant reçu la note 20/20)

Commentaires

Excellent! Quel esprit, quel humour délicieux.

Écrit par : hommelibre | 15/03/2009

Merci de nous faire goûter à une pareille perception de l'enfer et à une si grande sagesse.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 15/03/2009

Physique + amour , quelle douce alchimie !Mais où a donc passé le Diable?
Ce texte est un petit régal.Bravo !
Memoriter

Écrit par : Leyvraz | 15/03/2009

Bonjour !
Extraordinairement bien démontré et drôle. Cet étudiant mérite plus que 20/20, il mérite le prix Nobel de religion !
Une pure merveille.

:o)

Écrit par : Blondesen | 15/03/2009

Oui, une vraie petite merveille,
remarquablement ciselée: bravo à son auteur.

Bashung
" Immense artiste (admirez l'originalité!), il laisse à la chanson française une oeuvre forte, sensible, souvent mélancolique..." Albanel, ex Oiseuse du chateau de Versailles devenue Sinistre de la culture.
" Prince, Immense poète (il ont le même conseiller en com?) bla bla bla " Canicolas Minus 1er, le Roidec.

Comme d'hab, L'Albanel papillonne en chuintant sans savoir
et le minus est tel qu'en lui même, avide de mots... vides
(Bashung, chanteur engagé : on sent qu'il connait son sujet!).

Mélancolique, Bashung?
Caustique, lucide, joueur de mots, à l'ironie mordante,
parfois très tendre, un VIVANT.
Des paroliers TRES complices et en pleine symbiose
et des MUSIQUES (Ah, cette intro sur Gaby, ce rif sur Joséphine):
Bashung, le maitre qui faisait semblant de ne pas y toucher,
nous a laissé au milieu des algues et des coraux,
comme Nougaro nous abandonna aux claquettes de sa pluie.

Bon vent, Gaby,
T'aurais pas dû nous laisser, la nuit,
Même si madame rêve...

Écrit par : csny | 15/03/2009

Amusant, au détail près que ce "hoax" circule depuis 5 ans sur Internet et que l'histoire est localisée dans une centaine d'universités différentes...

Bref, du pas crédible réchauffé.

Écrit par : j.nizard | 15/03/2009

@ nizard: quelle importance? Moi je ne l'ai jamais vu avant.

Écrit par : hommelibre | 15/03/2009

En tous cas ce texte explique facilement pourquoi les Français sont nuls en chimie et pourquoi l'usine AZF - or something like that- a explosé.

Écrit par : Géo | 15/03/2009

Géo, parfois, je comprend Homme Libre... Votre sens de l'humour est vraiment tellement délicieusement particulier. Comme disait Chouchou "Va dans le métro, Satanas".

Écrit par : Philippe Souaille | 15/03/2009

Y'en aura toujours un pour venir se la PETER dans le genre
"Eh Oh je la connaissais déjà" etc.
Ce que RIEN ne prouve, au demeurant...

Homme libre, rien que le blaze donne une idée du bonhomme.

PSouaille a raison!

Ce Zom libre doit être copain avec "Sali Partout"...

Écrit par : csny | 17/03/2009

@ csny: Oui, c'est amusant ce besoin d'exister en rabaissant les autres. Il n'est pas le seul dans ce cas. D'ailleurs cela viendrait de n'importe quelle uni, ou pas, de la lune ou du désert, l'important est l'humour inattendu du texte! Il faut être tolérant avec l'humain, paraît-il. Mais il y en a avec lesquels faut se pousser...

Écrit par : hommelibre | 17/03/2009

Bah et peu importe, comme le dit Leyvraz, ce texte est un délice.
Alors merci... et à bas les rabat-joie!

Écrit par : Pascale | 17/03/2009

Les commentaires sont fermés.