21/04/2009

Livre : du passé de papier au futur électronique

Il y a du paradoxe et de la provocation à mettre en ligne sur Internet un livre électronique le jour de l'inauguration du Salon du livre de papier. J'assume. Électronique ou de papier, le livre n'est rien sans lecteurs et pas de lecteur sans publicité. Or le paradoxe et la provocation font bon ménage avec la publicité. Et j'ai besoin que mes livres soient lus. Parce que je les ai écrits pour cela.

Pour ce qui est de trouver ses lecteurs, l'édition papier est même particulièrement rude et concurrentielle, à cent lieues de ce dont on pourrait rêver pour une industrie culturelle, car les livres se succèdent à un rythme éffrené en librairie. Du coup, ils n'y restent que trois mois pendant lesquels, dans 99% des cas, ils feront 99% de leur carrière commerciale. Dans cette jungle assoiffée de sang, il ne reste aucune place pour l'ouvrage inconnu qui, lentement mais sûrement, tenterait de faire son chemin vers la lumière.

Internet, de ce point de vue est nettement moins âpre, car la majorité de ses succès sont basés sur un effet pyramidal, une boule de neige qui peut gonfler jusqu'à devenir bonhomme, puis avalanche. Un rêve, bien sûr, mais un rêve accessible aux petits, aux obscurs et aux indépendants.

Dans le monde du « vrai » livre, si vous n'êtes pas l'heureux élu d'une grande maison qui va mettre le paquet (d'euro) sur votre promotion, vous êtes cuit d'avance. Sur Internet, vous avez une chance, si vous parvenez à susciter un « buzz ». C'est ce que nous allons tenter de faire, et réussir si vous voulez bien jouer avec nous.

Vous êtes, d'un mois sur l'autre, en fonction de l'actualité, entre 2 et 5000 visiteurs différents sur ce blog, apparement intéressé à lire mes écrits. Beaucoup d'entre vous sont des habitués qui reviennent plusieurs fois dans le mois. Venez donc me lire aussi, dès demain, sur www.utopieurgente.org,

Vous ne serez pas déçu. L'intégralité des deux premiers livres, l'Utopie Urgente (traité sarcastique d'un monde sans nation) et l'Anti Prophétie (traité sarcastique d'un univers sans dogme) y est consultable en ligne et si vous aimez ce blog, qui est aux livres ce qu'une esquisse est à une fresque murale, vous aimerez les bouquins... A dégûster par petites touches.

Vous pourrez aussi télécharger les deux premiers livres, pour les lire tranquillement en pdf sur votre ordinateur ou sur votre ebook, si vous avez la chance d'en posséder un. Vous pouvez même télécharger en réserve pour le jour où vous aurez votre ebook, car pour le lancement, le prix de vente sera vraiment très bas : une surprise vous attend.

Commentaires

Bravo! Faut oser!
Je vous tire mon chapeau. Sincèrement.

Écrit par : Johann | 21/04/2009

Bonsoir !
J'irai bien sûr regarder & lire dès que possible
(il semble que la plateforme n'est pas encore prête ?)
En tout cas, bonne chance !

;o)

Écrit par : Blondesen | 21/04/2009

Non la plateforme n'est pas prête.
Nous la mettrons en ligne dans la journée comme annoncé, mais le graphisme n'est pas finalisé, la structure de blogs est en construction et la lecture en ligne est certes possible, mais totalement inconfortable. Tout ceci sera retravaillé et amélioré ou terminé dans les heures et les jours qui viennent.
Un site c'est comme un être vivant, qui nait, grandit et meurt, jamais vraiment terminé. Là c'est encore un nourrisson, à peiné né, tout juste sorti de gestation, qui ne tient pas encore sur ses jambes. Mais nous tenons à le présenter à la famille.
Cette décision d'ouvrir pour le salon, nous l'avons prise dimanche, mais il reste un sacré paquet de problèmes à régler pour un site somme toute assez expérimental.
Le processus de consultation en ligne, notamment est un énorme boulot pour qu'il puisse être interactif et confortable et l'on est encore très très loin de ce qu'il sera.
La seule chose qui marche déjà, en fait, c'est la moulinette d'achat du téléchargement des versions pdf...
Ce n'était pas ma volonté initiale, mais mon webmestre et mes bonnes fées ont apparemment voulu me proté-gèrer de ma prodigalité légendaire...

Écrit par : Philippe Souaille | 22/04/2009

Les commentaires sont fermés.