05/10/2009

On va finir au Moyen-âge

La démagogie a-t-elle des limites ? Une campagne électorale excuse-t-elle n'importe quel dérapage ? La concurrence entre factions d'extrême-droite présente-t-elle des risques pour la démocratie ? Après avoir coupé routes, voies ferrées et ponts-levis, va-t-on remettre des chaînes à fleur d'eau dans la rade, pour empêcher les barques savoyardes de pénétrer dans Genève ? Est-ce que le ridicule tue ? Et si oui, lequel de ces deux ridicules va-t-il disparaître en premier ?

Genève a besoin d'un avenir clair, qui préserve l'emploi et les chances du tissu économique, qui stimule la concurrence tout en lui fixant un cadre et des règles, qui préserve l'environnement tout en organisant le territoire. Le territoire au sens large, qui aujourd'hui à l'évidence ne se limite plus aux anciennes fortifications de la Ville, ni même aux frontières du Canton. Tous les partis ne sont pas de taille à assumer et à défendre ces choix de société. Leur personnel, leurs candidats, sont plus ou moins en mesure d'assumer ces orientations. L'un d'entre eux me parait mieux à même d'y faire face: les Radicaux, sur la liste No 1.

Commentaires

La démagogie électorale n'a pas de limites, n'en a jamais eu et n'en aura probablement jamais.

Inutile de jouer les vierges éffarouchées, cela fait partie du "jeu" et accessoirement cela permet aussi de savoir qui parle et à qui on choisit de s'adresser. Extrêmement salutaire, je trouve. Ou alors préfèreriez vous qu'ils s'avancent masqués?

Écrit par : Azrael | 06/10/2009

Ce qui est sur,c'est que les genevois dans leurs ensembles,n'adhère pas à cette ambiance mal saine sur les frontaliers et les étrangers en général.

l'acceptation de la libre circulation des personnes (bis) par Genève est un désaveux cinglant pour les populistes de tout poil.

Voir mon sujet sur les frontaliers. http://leblogdjetliberte.blog.tdg.ch/

P.S. A Philippe: su mon blog rubrique à "propos" mon anonymat tombe.

D.J

Écrit par : D.J | 07/10/2009

Les commentaires sont fermés.