01/06/2010

Colombie: no mas guerilla !

Le premier tour des élections colombiennes a délivré un message clair.

On le savait, les Colombiens ne veulent plus entendre parler de la guerilla. Les 3 candidats sortis en tête des urnes avaient tous en commun de vouloir poursuivre la politique de fermeté à son égard, tout en s'engageant résolument pour le développement économique du pays, prêts à lutter contre le chomâge et la pauvreté par l'investissement. Avec des variantes, bien sûr, mais à eux trois, ils flirtent avec les 80 %. Les conservateurs et la gauche légaliste se partageant le reste !

Santos, l'ancien ministre de la défense d'Uribe et son dauphin désigné, a recueilli dès ce premier tour 47 % des voix, appuyé notamment par les campagnes, là où l'emprise des guerillas était la plus forte et où leur éviction a été le plus salvatrice. Mockus, l'écologiste atypique, ancien maire de Bogota, où il a jeté les bases d'un développement durable et intelligent dans une agglomération de 8 millions d'habitants, a fait le plein de ses voix dans l'intelligentsia des zones urbaines, pour atteindre 21%. Vargas, le candidat du Cambio radical (proche de nos radicaux) fait 10% et devrait s'allier avec Santos, pour lui assurer la victoire, d'autant qu'ils seront rejoints par les conservateurs.

Mockus, de son côté, devrait logiquement se rallier les voix de la gauche légaliste, créditée de 9% des voix, mais ce n'est même pas certain. Le mot d'ordre principal de Mockus, "mettre fin à la corruption" n'était pas pour déplaire à toute une partie des cadres uribistes, alliés de circonstance à la droite la plus affairiste, face à la violence aveugle de la guérilla, mais viscéralement désireux de rénover la Colombie en profondeur. Deux des principaux conseillers de Mockus avaient d'ailleurs été présentés par l'entourage d'Uribe comme des successeurs possibles. On se prend à rêver d'une alliance entre les 3 premiers, qui rejeterait dans les cordes les conservateurs de gauche et de droite.

Hormis l'attention portée à l'écologie et aux questions religieuses (Mockus est athée, alors que Santos est... très catholique) la principale différence politique entre eux réside dans l'attitude face à Chavez. Si Mockus a plusieurs fois affirmé qu'il serait très ferme face aux FARC, il avait aussi dit qu'il tenterait de réduire les tensions face au colonel vénézuelien, client économique essentiel pour la Colombie. Cela aurait pu être un atout, personne n'ayant envie d'une guerre. Mais en en faisant ouvertement son candidat, à défaut des candidats de gauche, reconnus non représentatifs de l'opinion colombienne, Chavez a certainement joué un très mauvais tour à l'écologiste. Car si personne n'a envie d'une guerre qui pourrait ensanglanter l'Amérique latine, les Colombiens ont encore moins envie d'une soumission au lider maximo du Venecuba...

Commentaires

Comme les citoyens de tous les autres pays du monde, les Colombiens désirent vivre en paix et dans la légalité, au sein de leurs familles et entourés de leurs amis. Pour que ce désir de paix soit sacrifié aux risques et difficultés d'une vie de hors-la-loi, en l'occurrence celle de membre d'une guerilla, il faut ne rien posséder de cela, donc ne rien avoir à perdre, ou être prêt à le sacrifier pour transformer le monde en quelque chose de parfait ou presque, c'est-à-dire qu'il faut être fanatique.
Ce n'est certainement pas le cas de la majorité des Colombiens, et particulièrement de ceux que je connais ou que j'ai fréquentés, dont certains déplorent bien des choses dans leurs pays, qu'ils en souffrent directement ou non, mais qui tous l'aiment bien plus que nous le nôtre.
Parmi les choses qu'ils déplorent, il y a justement la guerilla et son pendant les paramilitaires, les uns finissant par être les alibis des autres au point que l'on pourrait parfois croire qu'ils dansent ensemble dans un bal organisé par le pouvoir. Même si c'était le cas, j'ai toujours peine à croire que la guerilla, qui l'emporte en ancienneté, ait rendu au peuple des services qui valent ou surpassent les ennuis et les souffrances qu'elle a causés.

Écrit par : Mère-Grand | 02/06/2010

Les commentaires sont fermés.