19/08/2010

Des rues de Kinshasa à CinéLac

 

Vendredi 20, à Cinélac, un petit bijou de film docu-musical, qui raconte l'espoir d'une bande de gamins des rues de Kinshasa, qui montent un groupe musical, managé par un mendiant handicapé, pour partir faire une tournée en Europe.

En plus, il semblerait qu'il va faire beau. Donc profitons-en.

Jetez un coup d'oeil sur la bande annonce

http://www.commeaucinema.com/bandes-annonces/benda-bilili,181815

http://www.commeaucinema.com/bandes-annonces/benda-bilili,181815


Le film a été très remarqué à la Quinzaine des Réalisateurs de Cannes et sort en salles le mois prochain dans de nombreux pays, de la France au Japon. Ses co-réalisateurs seront présents.

 

16/08/2010

La main invisible est-elle socialiste ?

Les statistiques tendent à le démontrer: lorsqu'un trop petit nombre de trop grosses fortunes accaparent une trop grande part de la richesse nationale aux Etats-Unis, qui comme ont le sait sont le moteur de l'économie globale, cela déclenche une crise mondiale. C'est notamment le cas lorsque le 1% le plus riche détient 20% de la richesse ou (les deux courbes évoluant en parrallèle) que le 1 pour mille accapare 8% de cette même richesse... Ce phénomène a été observé à deux reprises dans l'histoire, en 1929 et en 2007...

L'extrait à ce sujet de mon dernier film, "Le secret des Dieux", visible sur youtube et daily motion, avec quelques autres, et disponible dès à prsent en DVD en Suisse. Il est sous-titré en six langues.

http://www.youtube.com/watch?v=_LA8JbIDmw0

13/08/2010

A quoi servent les reblochons ?

Ce matin au réveil, en ouvrant mon ordi, j'ai d'abord lu ce titre de blog, que j'ai trouvé original et intéressant. Puis j'ai relu et j'ai vu qu'il était écrit en fait "à quoi servent les religions ?" J'ai trouvé la méprise amusante et j'ai voulu raconter l'anecdote sur le blog de Zakia et Fatima, les prédicatrices islamiques de la Tribune... Qui ne l'ont pas trouvé drôle, elles qui entendaient nous expliquer le pourquoi de leur foi et des liturgies en général. Ce qui m'a valu une volée de bois vert et la censure de mon commentaire, suivies d'une invite à retourner écrire sur mon propre blog.  Ce que je fais donc, pour y commenter le leur, que j'ai finalement lu.

Eh bien ce n'est qu'un tissu d'affirmations douteuses, voire carrément mensongères, de plus assez mal écrit, voire carrément incompréhensible dans les passages soi-disant scientifiques. Il est vrai que l'auteur est un prof de sciences algérien et que l'Algérie n'est pas un pays francophone. Mais je plains ses étudiants. En matière de sciences, se baser sur les écrits des frères Bogdanov et les présenter comme des astrophysiciens, c'est un peu sommaire... Les deux jumeaux liftés ont largment bidonné leurs diplômes, n'ont jamais effectué de recherches dignes de ce nom et encore moins enseigné à un titre quelconque. Ce sont des bêtes de télé, et d'amusants animateurs de science-fiction, point.

Le reste est de la même veine, citant abondamment Jean Guitton : "Pourquoi a-t-on besoin de croire en un Dieu? Pour trois raisons extrêmement puissantes, trois questions plus exactement, dont la résolution est donnée par les religions : a) d’où je viens? b) pourquoi suis-je sur Terre? c) où irai-je après ma mort? Ces interrogations sont totalement insupportables à tout un chacun, quel que soit son niveau humain (c’est-à-dire de réflexion, d’appréhension de l’univers)".

Désolé, mais ces questions, moi je les supporte très bien. Comme je supporte parfaitement de ne pas pouvoir y apporter de réponse objective, faute d'information... Cela ne me préoccupe pas plus que ça. Mais cela démontre la fausseté - et le manque de rigueur - des raisonnements de ces messieurs-dames, qui confondent leurs angoisses personnelles avec des généralités absolues.

Leurs arguments, c'est aussi la négation de la démocratie, lorsque l'auteur écrit : "En effet, s’il n’y a pas de Dieu, alors il n’y pas de règles objectives qui dictent ce qui est bon ou mauvais. Par conséquent, dans un monde sans Dieu, qui est en droit de dire ce qui est bien ou mal? Qui a le droit de juger que ce qu’a fait Hitler est inférieur à ce qu’a fait l’abbé Pierre?". Je n'ai personnellement pas besoin de dieu pour me dire ce qui est bien ou mal. Et les lois d'un pays n'ont heureusement pas non plus besoin d'un dieu pour cela. Sauf à vouloir y appliquer la sharia, bien sûr...

 

12/08/2010

C'est la faute au réchauffement...

Ris jaune en découvrant la déferlante climatologique obsessionnelle qui envahit nos médias depuis quelques jours. Loin de moi l'idée de remettre en cause, sur le fond, l'idée qu'il y ait un réchauffement, qu'il soit en bonne partie d'origine humaine et qu'il faille y faire attention. Mais le comportement de secte dominante et inquisitoriale des adorateurs de la climatologie me gonfle au plus haut point.

Depuis une semaine, donc, plus un seul pet de travers sur cette planète qui n'ait une origine anthropique et qui ne menace de nous conduire tout droit au tombeau, nous et tout le vivant avec... Sauf que les climatologistes ont plus d'une foi prouvé leur totale mauvaise foi, doublée d'une solide dose d'incompétence et de prétention hautaine. A force de prendre les gens pour des cons, ça les fache, les gens.

Lorsque l'OMM se permet de mettre, dans un film promotionnel qu'il finance et réalise, des images du tsunami d'Indonésie parmi les conséquences du réchauffement climatique, cela fait  réfléchir... De même, lorsqu'un pro climatologue justifie le juste combat en arguant que les gouvernements n'ont aucun intérêt économique à user de l'argument climatique, ce qui donc en établirait la véracité, il se fout du monde. Personne n'a jamais dit que les Gouvernements avaient un intérêt économique dans l'affaire (sauf les gouvernements du Sud, qui espèrent toucher un pactole en échange de leur renoncement de leurs droits à polluer à leur tour, et ils ont bien raison). Ce sont les climatologues qui ont un intéret économique évident à défendre: leur bifteck quotidien ! Le montant du financement de leurs recherches dépend en effet directement du niveau de trouille qu'ils parviendront à insuffler aux gouvernants qui les financent...

Maintenant, sur le fond, dire que toutes les catastrophes de cet été ont pour origine unique le réchauffement, c'est abuser. Des catastrophes, il y en a toujours eu, et il y en aura toujours. Liées à des causes diverses, dont certaines sont anthropiques, mais de loin pas toutes.  L'éruption du volcan islandais, et son immense nuage de poussière, on n'y est pour rien. De même que l'explosion solaire d'ampleur inégalée qui a bombardé la Terre, aux premiers jours d'août, d'une quantité record, depuis que les mesures sont faites, de particules électromagnétiques.

Or on sait que juste avant la Révolution française, une éruption des mêmes volcans islandais avait déclenché plusieurs années de catastrophes climatiques en Europe... A une époque où l'on venait tout juste d'inventer le Fardier de Cugnot, mais pas encore le moteur à essence. De même, il est de notoriété publique que l'activité solaire, notamment les éruptions, ont une influence directe sur le climat terrestre. Alors mettre tout sur le dos du réchauffement anthropique, lorsqu'on se prétend scientifique, c'est juste se foutre du monde !

Quant au petit jeune qui retoquait ma copine Magali Orsini en la disant victime de sa culture productiviste, il enfile juste la combinaison du révolté générationnel que Magali, moi et beaucoup d'autres ont enfilé avant lui, de même que les générations précédentes et les générations qui suivront... Jusqu'à l'extinction de l'humanité. La seule grosse différence c'est qu'à notre époque, on pensait que ce serait à cause de la bombe atomique... Une croyance tout aussi stupide que de penser, à l'inverse que l'être humain n'a pas de limites temporelles ou écologiques

10/08/2010

Quand le Tribunal Pénal Fédéral assène des énormités

Gros éclat de rire, à l'instant même en découvrant l'article de la Tribune annonçant que le TPF a retoqué une demande de la justice belge, au sujet d'un trafic de diamants en provenance d'Israël (tiens, Israël produit des diamants maintenant ?), destinés à Anvers (capitale mondiale du traitement des diamants comme  chacun sait) et transitant pour d'obscures raisons par la Praille...

Les Belges soupçonnent un délit fiscal et accusent deux sociétés costa-ricaines de surfacturer le prix d'achat avant leur arrivée en Belgique.... Et le TPF rétorque qu'il ne saurait y avoir de délit fiscal, puisque s'il s'agit d'une surfacturation à l'entrée en Belgique, cela ne peut pas conduire l'Etat belge à recevoir moins de taxes.... C'est là qu'on éclate de rire, en se demandant si c'est juste de la naïveté et de l'incompétence (ce qui ne serait pas impossible, les juges fédéraux n'étant pas forcément des lumières en économie ... ) ou s'il s'agit d'une fin de non retour politique anti-européenne, utilisant le premier prétexte venu, quitte à faire passer les juges helvétiques (et la justice suisse toute entière) pour de sombres crétins ???

http://www.tdg.ch/geneve/actu/veto-enquete-belge-trafic-d...

Pour ceux d'entre vous, chers lecteurs, qui ne comprennent rien du tout à l'économie, voici donc comment les choses pourraient se passer. Je dis bien pourraient. C'est juste une supposition purement hypothétique, n'ayant rien à voir avec des faits et des personnages réels, comme dans tout bon scénario.

Une société (israélienne par exemple), achète des diamants quelque part (par exemple en Afrique, dans un pays en guerre ou sous embargo, ou sortis en douce d'une mine, ou même, pourquoi pas, dans un cadre légal, mais à vil prix en laissant tomber un pourboire dans l'escarcelle du potentat local), le tout à un prix X, inférieur aux prix du marché.

Elles les revend au prix X,0Y (le prix d'achat plus des peanuts) à la succursale genevoise d'une société latino-américaine, qui elle les revend 3X à une société anversoise.

Le prix du marché étant 2X pour du diamant brut, mais 3X,0Z (3 foix le prix d'achat - c'est un exemple - plus des cacahuètes) pour du diamant taillé, la société anversoise revend donc à 3X,0Z, après avoir taillé... Mais, détail fondamental, toute la valeur ajoutée et son bénéfice sont escamotés par le prix d'achat surfait...

Bilan, le producteur du diamant vend à un prix limé.

La société israélienne (qui a de lourds impôts) fait un bénéfice ridiculement peu élevé.

La société anversoise (qui a de lourds impôts), après avoir payé une grosse tva qu'elle récupère de toute façon, paie un impôt minimal sur son bénéfice riquiquimini...

Le bénéfice principal maoussecostaud reste à la filiale genevoise, bien que nulle opération essentielle n'ait été menée dans notre ville...

Circulez, y a rien à voir... Ce n'est pas la mondialisation qui est en faute... C'est l'utilisation pour le moins abusive qui en est faite par certains.