20/05/2011

Ras-le-bol de l'hypocrisie puritaine made in Hollywood

Le moralisme de certains milieux étasuniens commence sérieusement à me les briser menu.

Qui fait déferler sur le Vieux Continent depuis 30 ans, des tombereaux de clips de raps orduriers dans lesquels les jeunes femmes sont en string et les malabars en survêtement ?

De quel pays viennent toutes ces chanteuses qui n'ont même pas le droit de faire un doigt d'honneur dans leur clip (flouté au montage, wahhh la bonne blague) mais qui écartent les jambes sans culotte à chaque fois qu'elles montent dans une voiture, ou perdent régulièrement leurs téléphones portables sur lequel elles se sont photographiées à poil dans la glace, ou faisant l'amour avec leur malabar (généralement black, le malabar), ce qui fait automatiquement bondir leurs ventes ???

Dans quel pays prolifèrent des sites pornos montrant (légalement au demeurant) des jeunes immigrantes violées à la fontière en échange d'une promesse de green card ?

Quel était ce Président qui s'envoyait en l'air avec Marylin Monroe et (estimation basse) quelques centaines de greluches plus moins fréquentables jusque dans la piscine de la Maison Blanche, pour laquelle il avait fait installer un ascenseur spécial, sous la protection du FBI ?

Dans quel Etat le Gouveneur était un grand costaud qui a fait un môme à la bonne et trainaît une réputation épouvantable du temps où il fréquentait assidûment les salles de sport ? A noter que le proc chargé d'enfoncer DSK est l'un des meilleurs potes de la fille du-dit président, cousine germaine de la femme du-dit Gouverneur... Comme le monde est petit...

Quel est ce pays où l'on jette en pâture aux fauves un "puissant" (comme par hasard frenchie et socialiste), sur la base d'un seul témoignage, malgré un paquet d'invraissemblances, mais où les coupables identifiés d'une guerre ayant causé des centaines de milliers de morts sur la base d'un très gros mensonge courent toujours ? Mensonge monté de toutes pièces pour s'emparer du pétrole, mais surtout pour s'enrichir individuellement, les-dits coupables étant bardés d'actions des trusts qui ont fait des milliards sur la guerre...

Bref, les médias et les intellectuels des Etats-Unis feraient bien de balayer devant leur porte et d'essayer de comprendre pourquoi leur attitude puritaine et hypocrite engendre de tels excès. Indice ? La seule de ces starlettes du show-biz que l'on n'a jamais vue sans culotte ou sans soutien-gorge n'est pas native des Etats-Unis. Shakira est née et a grandi en Colombie, à Baranquilla. Un pays - et une ville - où les moeurs sont sans doute parmi les plus libres de la planète. Ouvertement, ce qui n'empêche pas que cela demeure rigoureusement du domaine privé. En clair chacun fait ce qu'il veut de ses petites affaires, dès lors que cela se passe entre adultes consentants.

Dès lors, vous comprendrez que je ne sois pas du tout d'accord avec ce nouveau letimotiv prétendant qu'il faudrait changer les moeurs de nos médias francophones. Jamais de la vie. Les reproches faits aux journalistes au sujet de DSK sont odieux: "Vous saviez, mais vous n'avez rien dit !" Nous savions quoi ?

1) DSK avait la réputation d'être un dragueur invétéré et même d'être parfois un peu lourd. Insistant.

Cela n'en fais pas un délinquant, ni même quelqu'un d'incapable d'exercer une charge d'autorité. Des tas d'hommes et de femmes politiques dans l'histoire ont eu des moeurs disons peu communes, et la plupart d'entre eux furent des dirigeants de grande qualité. Certains ont clairement dérapé, passant la frontière de ce qui est légal et de ce qui ne l'est plus. Ceux-là sont évidemment condamnables. DSK l'avait-t-il déjà franchie (pour autant qu'il l'ait franchie à New York, ce qui reste à prouver) ? Pas que je sache. Et personne ne peut prouver le contraire.

2) Tristane Banon clamait dans Tout Paris, et jusque sur les plateaux d'Ardisson, qu'elle avait du se battre avec DSK pour lui échapper.

Soit. Mais elle n'a pas porté plainte. Et Ardisson avait beepé le nom, car DSK aurait pu l'attaquer. Parce que si Tristane Banon avait à se plaindre, c'est devant la police qu'elle aurait du le faire. Ce qu'elle n'a jamais fait en 8 ans. Les lois sont faites pour empêcher les agressions, mais aussi les fausses accusations. Qui peuvent détruire une vie tout autant qu'un viol, et même plus sûrement sur le plan social, car le viol reste une intrusion - inadmissible scandaleuse et qui doit être punie sévèrement - dans la sphère privée. Cela laisse des séquelles, mais il est possible de se reconstruire sans même changer de vie. Une fausse accusation projette la victime sous les feux de la rampe et détruit toute sa vie, et plus elle est réussie, plus elle est détruite. Dans les deux cas, c'est une injustice.

 

Commentaires

BRAVO!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : david | 20/05/2011

Pas compris cet article.

Parce que Britney Spears a des problèmes de sous-vetements ou parce que JFK était un chaud lapin, il ne faudrait pas poursuivre DSK, pour une accusation de viol? Etrange.

Ensuite, il est aussi scandaleux de dire que DSK est coupable qu'il est d'affirmer que le dossier est plein de contradiction, dans la mesure où, jusqu'à preuve du contraire, vous n'avez pas accès au dossier, et que vous vous basez donc uniquement sur les "informations" diffusées par la presse. En quoi devrait-on croire plus DSK que cette femme de chambre?

Je trouve en fait plutôt admirable qu'une personne puissante puisse faire l'objet de poursuites, comme n'importe qui, sur la base d'une infraction (présumée) commise au détriment d'une pauvre femme de chambre, mère célibataire, musulmane. C'est cela la vrai démocratie.

Bref, laissez la justice faire son travail, on verra bien si DSK sera coupable ou pas.

Je ne vous rejoins que sur Tristane Banon - elle aurait dû porter plainte si elle se considère comme victime, c'est comme cela qu'il faut agir.

Écrit par : Amusé | 20/05/2011

Moi c'est le ras le bol de l'hypocrisie sur l'argent made in Europe et des leçons de morale de la gauche caviar.

Écrit par : Bruno Gan | 20/05/2011

Vous rejoignez ainsi le choeur de ceux qui soutiennent DSk, avec des arguments reniant les valeurs françaises.

Un Jack Lang, qui déclare qu'il n'y a pas "mort d'homme". Un Jean-François Kahn, journaliste de gauche, qui banalise l'affaire en la qualifiant de "troussage domestique", ce qui est parfaitement méprisant s'agissant de la suspicion d'une agression sexuelle par un blanc riche contre une noire pauvre venant faire son ménage.

Les journalistes français perdent toute mesure dans ce dossier. Il y a le passé, où aucun n'a jugé utile de développer les moeurs de DSK. Il y a JFK aujourd'hui, qui adopte un discours de classe raciste.

Quand tel candidat du centre à la présidentielle, que tous les politiciens et journalistes français savent être un alcoolique grave sans le dire et dans même enquêter, aura renversé trois piétons sur un passage protégé, verra-t-on se lever un journaliste pour dire que ce n'est que de la tôle froissée ?

Écrit par : Philippe Marton | 20/05/2011

Etasuniens. Ou plutôt "états-uniens" selon mon dictionnaire. On dirait que ce mot a été inventé pour désigner les Américains, par ceux qui détestent les Américains.

Écrit par : Michel R | 20/05/2011

Philippe, cela devait être dit. Bravo.

En regardant France 2 hier soir, c'était pas mal dans le genre auto-flagellation des faux-culs... à part un ou deux. Même Joffrin qui s'indignait que pendant 4 jours la presse n'ait pas parlé de la victime - omettant de rajouter "présumée". Alors que lui-même a été quasiment inaudible sur ce point.

L'émission s'est terminée avec que des "victime" - plus de "présumée"...

Cela présage mal pour la suite. Un peu plus de puritanisme, un peu plus de jugement moral, un peu plus de voyeurs malsains se présentant en Chevaliers blancs, bref...

Résistons, frère Philippe!

Ou alors... je vais chercher Baranquilla sur la carte...

Écrit par : hommelibre | 20/05/2011

Michel R: Etasuniens selon le mien. Ce mot a été inventé au départ par les hispanophones. Qui sont quelques centaines de millions à être américains sans être américains. Et qui en ont ras-le-bol d'être assimilés à des gringos.
Idem pour les Brésiliens, les Québecquois et d'ailleurs tous les Canadiens, plus les guyanais, les surinamiens etc... De quel droit un Etat s'arroge-t-il le droit d'annexer - par la dénomination - deux continents et tous leurs habitants?
Cela étant, je ne déteste pas les Etasuniens ni les Etats-Unis, très loin de là. Ils sont capables de choses admirables et j'ai d'excellents amis parmi eux.

Écrit par : Philippe Souaille | 20/05/2011

Philippe Marton: le potentiel candidat centriste dont vous parlez, qui n'est pas mon cousin Bayrou, a-t-il été vu conduisant dans un état d'ébriété ? Pas à ma connaissance. Ici à Genève, nous avons eu quelques conseillers d'Etat qui avaient le même genre de réputation. Aucun n'a eu de problème routier à ma connaissance. le dernier n'avait d'ailleurs pas le permis et le candidat centriste marié à une célèbre journaliste de télévision (non ce n'est pas DSK) a je le suppose un chauffeur.
Le reste est du domaine de la vie privée, à mon avis, tant qu'il fait bien son job. Le patron d'Ikea est un alcoolique notoire. Cela l'a-t-il empêché de gérer admirablement son entreprise ?
Enfin, puisque je vous devine de droite, je connais un président d'un Etat voisin ayant la forme d'une figure géométrique à six pans qui à la fâcheuse réputation de devoir son équilibre psychique à la prise régulière de petites pilules. Et ce depuis avant son élection. Cela doit-il le rendre inéligible ?

Écrit par : Philippe Souaille | 20/05/2011

Finalement, cela ressemble beaucoup à l'affaire Hannibal à Genève.

Un puissant qui traite du personnel subalterne de manière honteuse, si cela est vrai.

Un pays qui ne craint pas, parce que l'agresseur supposé est un grand de ce monde, de l'arrêter.

Les frasques d'Hannibal étaient aussi connues de tous les journalistes.

Et puis, dans les deux cass, c'est vrai, la publication de photos qui n'auraient pas dû l'être, montrant l’agresseur supposé dans une posture humiliante.

Mais cela n'autorise pas plus à critiquer la justice américaine dans le traitement équitable du dossier judiciaire que cela n'autorisait à critiquer la justice suisse et genevoise à l'époque.

Simplement, les Etats-Unis n'étant pas la Suisse, ils ne vont pas se fendre en auto-flagellation parce que leur justice a traité de manière équitable un dossier judiciaire.

Écrit par : Philippe Marton | 20/05/2011

Bruno Gan: donc si l'on est de gauche, on n'a pas le droit d'avoir de l'argent? Et réciproquement.
De plus le niveau social atteint par de longues études, un travail acharné bien au-delà des 35, des 40 et même des 50heures hebdomadaires, accompagné de responsabilités écrasantes, ne mérite-t-il pas d'être payé davantage que quelqu'un qui n'a rien foutu à l'école et bosse 35h / semaine ?
Je ne comprend pas votre logique. Quelqu'un peut avoir gagné ou hérité d'un pactole et juger souhaitable de faire en sorte que les écarts ne soient pas trop énormes entre les plus riches et les plus pauvres. Etre de gauche n'a jamais signifié devoir être un ascète, mais plutôt considérer qu'il est juste de redistribuer une partie des revenus de chacun. Partie plus ou moins importante selon les options politiques de chacun.

Écrit par : Philippe Souaille | 20/05/2011

Amusé ou plutôt hypocrite: qui a dit qu'il ne fallait pas poursuivre l'auteur d'un viol, que ce soit DSK ou n'importe qui d'autre ? Pas moi en tout cas. Le sujet de l'article est l'hypocrisie de certaines personnes aux Etats-Unis qui prétendent nous donner des leçons de morale alors même que leur société est gravement pourrie de l'intérieur - y compris dans ses rapports entre l'appareil judiciaire et les médias - notamment du fait de l'incapacité qu'ils ont à gérer leurs pulsions qu'ils répriment par ailleurs à outrance.

Si DSK a commis ce viol, il doit être condamné, c'est évident. Mais peut-être pas à 70 années de tôle, ni même à 20. Il a en tout cas droit a un procès équitable. Ce qui pour l'heure n'a pas l'air d'être le cas. La police modifie des points importants de son rapport. Il y a des zones d'ombres nombreuses qui projettent des soupçons sur d'autres personnels de l'hôtel qui auraient pu vouloir nuire à DSK et lui tendre un piège, ou sur la personnalité même de l'accusatrice, ce genre d'arnaque n'étant pas forcément une première dans sa région d'origine, l'Afrique de l'Ouest.
Il se trouve que j'ai rencontré DSK il y a 2 mois lors de son passage à Genève, et que j'ai des amies africaines de 1m80... physiquement je ne suis pas certain du tout de qui aurait le dessus en cas de bagarre.
Tout cela ne prouve pas que DSK soit innocent. Mais il me semble que le NYPD et son patron dans l'affaire, Cyrus Vance Jr, puisqu'ils attachent autant d'importance aux rumeurs concernant DSK, devraient aussi enquêter sur ces autres hypothèses, assez vraisemblable et elles aussi nourries par la rumeur, que sont l'hypothèse d'un guet-apens politique (dois-je vous rappeler les liens d'Accor avec l'UMP, Debré et certains tweeter) d'une part, celle d'une arnaque africaine d'autre part.
Alors je sais bien que c'est contraire aux moeurs judiciaires étasuniennes, que là bas on accuse d'abord, puis on se livre immédiatement au chantage du "guilty or not guilty ?" et on livre derechef aux chiens en cas de réponse négative. Ensuite seulement, on enquête. Mais pas pour savoir la vérité, non pour coincer celui qu'on a désigné coupable. A charge pour lui de se disculper. Eh bien permettez-moi de dire que je trouve cela débile et nocif. Pour un puissant et plus encore pour un pauvre hère qui n'aura pas les moyens de s'offrir avocats et enquêteurs, contrairement à DSK. Combien se sont retrouvés exécutés à tort ?

Écrit par : Philippe Souaille | 20/05/2011

Grosse différence, dans l'affaire Hanibbal, il y avait un "flag". Et des domestiques à sauver, tandis que là, sauf erreur, DSK était dans l'avion, non ?
Par ailleurs, pour autant que je le sache, le soutien des Etats-Unis et de leur ambassadeur à Tripoli a été à peu près inexistant dans cette affaire, en dépit des demandes directes de Micheline à Hillary...
Alors l'équité et la justice, disons qu'au pays de l'Oncle Sam, elle peut être à géométrie sacrément variable.

Écrit par : Philippe Souaille | 20/05/2011

Sans me lancer dans une quelconque nouvelle interprétation ou mauvais remake d'une énième version de l'affaire DSK, je trouve que votre dernier commentaire, Philippe Souaille, évoque divers aspects qu'il paraît important de relever.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 20/05/2011

@Philippe Souaille,bien vu votre article reflète le sentiments de nombreux lecteurs lassé du monde des catastrophes et articles à sensations faisant dire à beaucoup aux Etats Unis il y a un cabinet de psychiatre tous les 100m et dans notre pays au vu de tous ces ragots de commères il en faudra un tous les 50 mètres si cela continue car le monde est bien malade mais de mots toxiques diffusés par les infos en continu ,de fait on est pas très loin de ce que redoutait notre Général Guisan à savoir le monde de l'intox ni plus ni moins!

Écrit par : lovsmeralda | 20/05/2011

ET CETTE FEMME VOUS Y PENSEZ ? SI C ETAIT VOTRE FILLE ?

Écrit par : SYLVIE RG | 20/05/2011

America does not need lessons from you !

Écrit par : Harris | 20/05/2011

Excellent billet, Philippe! J'abonde et j'applaudis des deux mains. Subrepticement, Les EU imposent au monde entier leur puritanisme — qui est l'autre visage de l'hypocrisie.

Écrit par : jmo | 20/05/2011

@ Philippe,

L'Amérique est le pays des excès ou encore le pays des deux Amérique.

Il il y a l'Amérique puritaine. On le voit avec la censure sur les chaînes TV semi-publique. Et il y a l'Amérique ou le sexe n'est plus tabou, comme c'est le cas des chaînes de télévisions par câble payantes ou encore le cinéma. Mais il y a effectivement une certaine hypocrisie de certain puritains; vu que près de 90% de la populace US est abonné au câble.

Vous avez l'Amérique des obèses et l'Amérique ou le culte du corps parfait tel l'Amérique représentée par Schwarzie. Les modes des fitnes comme la mal bouffe Mcdo viennent des USA.

Vous avez aussi l'Amérique de la charité privée et vous avez celle des pires escroc comme Madoff.

A part cela, personnellement je ne croit pas que le fait que DSK soit français est socialiste est la raison de ses problèmes. Tout comme cette majorité de français qui pense que DSK est victime d'un complot. Ni DSK et ni ses avocats ont fait de tel déclarations.

D.J

Écrit par : D.J | 20/05/2011

Dans l'affaire Tristane Banon, il faut savoir qu'elle avait 22 ans, que sa marraine était la 2ème épouse de DSK, que sa meilleure amie était la fille d'icelle, que sa mère à elle est cadre socialiste, aujourd'hui députée. Cette dernière l'aurait convaincue de ne pas porter plainte et le regrette aujourd'hui. Mais cette affaire n'est pas la seule. La lettre de la Hongroise du FMI indique à mots couverts qu'elle n'avait pas d'autre choix que de démissionner. D'autre part, la charge de Stéphane Guillon, le Gérard le queutard des autres ne seraient pas arrivés à un simple dragueur même lourd...
Les autres commentaires ont déjà indiqué ce que l'on pouvait redire à votre billet.

Écrit par : Géo | 20/05/2011

Sylvie RG: Je pense à cette femme. Possible qu'elle dise vrai. Possible qu'elle mente. A ce stade je n'en sais rien, ni vous non plus, ni d'ailleurs les flics de New York. C'est parole contre parole. Dans tous les cas de figure, sa fortune est quasi assurée, entre ce qu'elle va toucher de dommages et intérêts si DSK est condamné, les droits du bouquin qu'elle va "écrire" à quatre mains et ceux des téléfilms qui seront tirés de l'affaire. Bref d'ici la fin de l'année prochaine, elle devrait avoir touché au moins dix fois ce qu'elle aurait gagné en bossant au Sofitel jusqu'à sa retraite. Merveilleuse Amérikkke.
Cela ne compense pas forcément un viol, mais ça peut y aider.

Écrit par : Philippe Souaille | 20/05/2011

Géo, donc ce que vous dites c'est que la mère aurait vendu l'honneur de sa fille pour un poste de députée. Je me demande qui est le plus à blâmer ? Et quelle type d'éducation a reçu la fille? Maintenant ce que dit la rumeur, aussi, c'est que si certaines femmes s'écartent de DSK ou refusent de prendre l'ascenseur seule avec lui, d'autres seraient prêtes à se battre pour y arriver.
De fait, il est petit et gros, mais bourré de charisme et son aura de séducteur en attire quelques unes qui tombent comme des mouches. Notre société a des lois, qui disent que si l'on veut obtenir réparation, on va en justice. Sinon, on se tait. Et l'on cesse d'accuser la justice française ou européenne qui serait trop laxiste ou ne condamnerait pas les puissants. On ne peut pas dire cela si l'on n'a même pas essayé. Et à ma connaissance, personne n'avait porté plainte contre DSK jusqu'à présent.
Pas même la Hongroise du FMI, qui aurait pu porté plainte aux Etats-Unis pour harcèlement et pour mobbing. Elle ne l'a pas fait. Alors bien sûr, maintenant le NYPD va aller les chercher... On verra bien au final, ce qu'il en restera.

Écrit par : Philippe Souaille | 20/05/2011

La lettre violée
Plus de gauche. Ni de droite. Et le centre est toujours nulle part…
ça n’arrange personne. Ça dérange tout le monde. Néanmoins le monde reste petit et les voies très étroites.
On n’a plus besoin de prendre des raccourcis…
l’air du temps, la fin du printemps nous ôtent toute envie de savourer les fruits défendus.
Nous ne serons pas assez mûrs pour les cueillir. Ni suffisamment présents pour les voir fleurir.
Nous avons l’esprit ailleurs… bien ailleurs…
nous sommes en guerre réelle ou virtuelle, orchestrée par notre désir de déguster quelques liqueurs perpétuelles.
Dans notre microcosme franco-français, trois idéologies s’affrontent sans répit.
Des forces occultes qui ont le culte du politique ou qui font du politique leur culte.
Culte du pouvoir associé au pouvoir du culte…
Argent, nation ou religion ne sont rien que les instruments de cette nouvelle volonté de puissance
qui a ses réseaux et ses fuseaux pour faire exploser toutes nos bonnes vieilles mélodies.
Trois idéologies qui dissimulent mal leur profil : le lepénisme, le sionisme et l’intégrisme.
Le premier a été découvert par le second.
Le second est dénoncé par le premier, et à la mi-temps, les deux passent leur colère sur le troisième
qui veut leur faire croire que le jardin lui appartient…
C’est le nouveau triangle des Bermudes !
Je me dis, moi, petite fourmi : l’Eden pourquoi pas… et après ?
Avec cette guerre de Troie, je me retrouve isolée, esseulée et désolée.

http://www.lejournaldepersonne.com/2011/05/la-lettre-violee/

Écrit par : le journal de personne | 20/05/2011

Intéressant si le commentaire est vrai (Telematin France2) de se rappeler que la NYPD est exemplaire sur ce cas parce ce que 4 des leurs viennent d'être condamnés pour viol. Maintenant ils sont réglo réglo sur la procédure.

Est il vrai que Martine Aubry fréquente l'hopital parisien du Valde Grace?
Pourquoi?

Écrit par : Rebus | 20/05/2011

Géo, en tous les cas, Tristane, jeune parisienne pas spécialement sportive de 22 ans, approximativement de la même taille que DSK (qui avait neuf ans de moins à l'époque), n'a pas été violée. Si ce qu'elle raconte est vrai, il a suffi qu'elle se défende pour s'échapper. Dommage que la femme de ménage Guinéenne de 1m80 (et 32 ans) n'ait pas eu autant de punch...

Écrit par : Concombre masqué | 20/05/2011

"Et personne ne peut prouver le contraire."

Si. Avec l'affaire Piroska Nagy. Harcèlement sexuel de la part d'un supérieur hiérarchique. Affaire étouffée.

Écrit par : Johann | 20/05/2011

Bonsoir Philippe !

Je comprends votre coup de sang !

Il aura fallu cette affaire DSK pour que l'on découvre en France, et ailleurs en Europe, le fonctionnement de la justice américaine, son côté théâtral, ses mises en scène et l'exhibition de l'accusé devant les médias après s'être assuré que toutes les caméras étaient bien cadrées et fonctionnelles.

Oui, vous avez raison on a l'impression de se trouver devant sa TV regardant une mauvaise série américaine ...

D'aucuns, invoquant le droit à l'information, trouveront même ici en Europe, qu'il est normal d'exhiber ainsi un accusé, alors qu'il doit à ce stade bénéficier de la présomption d'innocence.

Oui, mais alors j'aimerais que l'on m'explique pourquoi il est nécessaire de l'exhiber ainsi en l'humiliant le plus possible, alors que l'on cache et protège la plaignante dont on ne sait rien ?

Deux poids, deux mesures !

La plaignante ne serait-elle pas par hasard l'Arlésienne de Bizet ?
Existe-t-elle vraiment ?

Et puis la publication de tous ces détails sordides sur l'enquête. C'est ainsi par exemple que l'on a découpé la moquette de la suite occupée par DSK pour la faire analyser, afin d'y trouver - espère-t-on - des traces de sperme !...

Toute cette mise en scène me donne la nausée !

Je ne parlerai même pas des aspects financiers où l'on jongle avec les millions de dollars ...

Que l'on juge DSK pour les faits qui lui sont reprochés, pas sur son statut social !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 20/05/2011

Johann, une affaire "étouffée" dont le monde entier a entendu parler me parait à moi bien mal "étouffée". Tout le monde a reconnu qu'il y avait eu relation sexuelle consentie lors d'un voyage professionnel entre le big boss et l'une des employées. Ce qui est certes une faute de goût, je dirais même une grosse c...rie mais pas un délit.
C'est arrivé à des tas de gens dans le monde. Statistiquement, le lieu de travail arrive même en 1ère ou 2ème position des endroits où l'on rencontre son/sa futur(e) époux-épouse. A égalité avec les fêtes de famille, très loin devant les boîtes de nuit et autres bals populaires. Il est même arrivé, assez fréquemment, que des secrétaires parviennent à faire divorcer leur patron et à se faire ensuite épouser. Ou que des patrons tombent suffisamment amoureux de leur secrétaire pour larguer femme et enfants...
Cela commence même à arriver dans l'autre sens, que des femmes de pouvoir soient séduites par des jeunes gens ambitieux.
Partant de là, les motivations de Mme Nagy sont ce qu'elles sont, mais après une relation sexuelle qui n'a pas été un viol et qui ne s'est pas poursuivie par la suite, et dont son mari (également économiste au FMI) a été avertie, elle a jugé bon de parler de harcèlement. L'affaire s'est traitée devant l'opinion publique mondiale.
Une petite phrase dans sa lettre aux enquêteurs a fait tiquer : "J'avais le sentiment que j'étais perdante si j'acceptais, et perdante si je refusais". A tout le moins, elle a donc choisi d'accepter, en fonction d'un calcul. Mais aurait pu refuser. Quant à DSK il avait promis de ne plus avoir de relations sexuelles avec les membres du personnel.
On peut y voir une injustice, ou la condamnation implicite d'allégations non prouvées... Qui cherchait à manipuler qui ? Une personne qui couche avec un(e) puissant est-elle forcément victime ou éventuellement intrigant(e) ?

Écrit par : Philippe Souaille | 21/05/2011

Tristane Banon et son avocat viennent de faire savoir qu'ils n'allaient pas participer à la procédure étasunienne, qu'il n'était pas question de prendre part à cette curée médiatique. Une position qui l'honore. Le viol ou tentative de viol étant prescrit au bout de dix ans, il lui reste un an pour porter plainte en France, ce qu'elle n'entend toujours pas faire dans l'immédiat. Quant aux agressions sexuelles moins graves qu'elle aurait pu invoquer, elles sont d'ores et déjà prescrites.

Écrit par : Philippe Souaille | 21/05/2011

L'un des chefs d'accusation parle de tentative de séquestration. Parce que DSK aurait fermé à clef la porte de la chambre, après être sorti nu de la douche tout en maintenant la présumée victime de 1m80 qui évidemment avait eu comme premier réflexe (c'est une obligation professionnelle en pareil cas), de quitter les lieux instantanément.
Avez-vous déjà vu une clef à l'intérieur d'une chambre dans un hôtel de luxe ? Cela fait plus de vingt ans que cela n'existe plus. Il y a des loquets, pour empêcher quelqu'un d'entrer, mais rien qui puisse empêcher quelqu'un de sortir en moins de 2''... Fermer la porte d'une chambre d'hôtel de l'intérieur, c'est empêcher quelqu'un d'entrer, ce n'est pas empêcher quelqu'un de sortir.
A aucun moment, la victime présumée n'a été véritablement séquestrée. Mais pour avoir parait-il fermé cette porte, DSK risque quelques années supplémentaires.

Écrit par : Concombre masqué | 21/05/2011

Vos remarques ne sont pas sans fondement, concombre masqué, mais il faudrait arrêter de tirer des plans sur la comète. Comme preuve d'égalité des forces, vous prétendez que cette femme guinéenne mesure 1m80. Qu'en savez-vous ? Ce que la presse en a dit, et la presse aligne les erreurs, comme d'habitude. Les journalistes doivent de toute urgence remplir des papiers, ils prennent les premières informations venues pour argent comptant. Cela n'a aucun sens de vouloir disculper DSK sur la base des ragots des journalistes qui sont chaque jour davantage moins fiables. Les commentateurs aussi sont d'un niveau consternant. Ainsi un imbécile français, sur la 2 ou TF1, qui donnait en exemple de la Justice américaine "Le Juge" de Morris, une bande dessinée de Lucky Luke contant l'histoire authentique de Roy Bean, qui n'était pas plus juge que vous et moi mais possédait un code pénal qu'il interprétait à sa façon, qui ne manquait pas de fantaisie. Je vous rappelle que pour les journalistes la victime s'appellait Ophélia et était ghanéenne. Aujourd'hui, elle s'appellerait Nafissatou Diallo et serait guinéenne. Pour les Français qui se plaignent des moeurs judiciaires américaines parce que le Parrain de la mafia socialiste est exposé à la vue des medias, on précisera que pour les Américains le fait de citer le nom de la victime est une faute déontologique majeure. De plus, la profonde inculture des journalistes se dévoile aussi dans le fait qu'ils font tout un plat du fait que ce restaurateur sénégalais n'est pas le frère au sens européen de la victime supposée. Mais le Sénégalais n'est pas européen et pour les Africains, les Africaines sont toutes leurs soeurs...
Etc..Etc...

Philippe Souaille @ Tristane Banon n'a pas été violée et on peut très bien comprendre qu'elle et sa mère n'aient pas porté plainte vu les circonstances. On estime à 10 % seulement des affaires de ce genre qui sont portées en justice...

Cela dit, tout le monde s'attend au pire dans le match "petite employée noire pauvre" contre "milliardaire hyper-puissant" avec Brafman, l'avocat des pontes de la mafia. C'est là et nulle part ailleurs que la Justice américaine est vraiment dégueulasse...

Écrit par : Géo | 21/05/2011

"Johann, une affaire "étouffée" dont le monde entier a entendu parler me parait à moi bien mal "étouffée". Tout le monde a reconnu qu'il y avait eu relation sexuelle consentie lors d'un voyage professionnel entre le big boss et l'une des employées. Ce qui est certes une faute de goût, je dirais même une grosse c...rie mais pas un délit."

Vous n'avez pas dû lire la lettre de Mme Nagy qui a été dissimulée par la commission d'enquête, sinon le singe aurait dû démissionner ou aurait été démissionné. Ce qui a été étouffé, c'est justement le fait qu'il y a eu harcèlement sexuel. La relation sexuelle n'était pas consentie.

Votre commentaire est la meilleure preuve que l'affaire a été étouffée. Puisque vous-même vous avez gobé la relation sexuelle "consentie". Vous niez le harcèlement sexuel.

Ou alors vous savez mieux que Mme Nagy ce qu'elle a subi et ce qu'elle pensait...


Délit :

"L’Article 222-33 du Code pénal dispose que :

"Le fait de harceler autrui dans le but d’obtenir des faveurs de nature sexuelle est puni d’un an d’emprisonnement et de 15000 euros d’amende"."

Commentaire :

"Ainsi, la notion de harcèlement, «agissements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d'altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel», ne se confond pas avec la notion de violence, comportement de nature à impressionner vivement la victime. Le délit est constitué dans des hypothèses où le comportement réprimé n'a pas eu pour objet ni pour effet d'altérer la santé de la victime. De ce fait, la loi prend en compte des situations qui ne pourraient recevoir la qualification de violence. Par ailleurs, le mobile est pris en considération indépendamment du résultat. Le délit de harcèlement moral est constitué en présence d'agissements répétés ayant pour objet de porter un préjudice, quand bien même il n'en est résulté aucun résultat défavorable pour la personne ainsi prise pour cible."

Le délit est parfaitement constitué contre Mme Nagy.

Ou alors comme beaucoup d'hommes vous minimisez le harcèlement sexuel...

Écrit par : Johann | 21/05/2011

Johann, j'ai lu la lettre de Mme Nagy, écrite après les faits. Plus exactement après qu'ils aient couchés ensemble, puis que DSK n'ait pas souhaité réitéré la chose, et enfin que le mari, qui bossait dans la même boîte, l'ait appris.
Déjà, ce qui est dérangeant, c'est qu'elle se soit plainte de harcèlement APRES avoir couché... Et qu'elle ait reconnu dans sa lettre qu'elle avait fait une pesée d'intérêt pour savoir s'il valait mieux pour elle coucher ou pas... Si elle s'était plainte AVANT.
De plus ce qu'elle reproche dans la lettre, c'est essentiellement que DSK se soit servi de sa position pour être mis en sa présence. Je n'ai pas vu trace d'un chantage genre: "tu couches et tu obtiens tel poste", ou "si tu ne couches pas, je te vires", etc... En tout cas rien d'explicite et au final, ses accusations ont été invalidées.
Je ne minimise absolument pas le harcèlement sexuel. Je rappelle juste qu'il y a des supérieurs qui font pression sur leurs subordonnés mais aussi des subordonnés qui draguent leurs supérieurs par fantasme (le vieux truc du prince charmant, vous avez entendu parler ?) ou pour obtenir des faveurs. Et comme dans ma vie professionnelle j'ai plus souvent constaté le le 2ème cas de figure que le premier, je me dis qu'il faut prendre ce genre d'accusations avec précaution, surtout lorsqu'elles peuvent être le fait d'une maîtresse déçue, vexée, ou jalouse.
Ce qui encore une fois, n'innocente pas DSK qui a le grand tort de sembler affectionner ce genre de situations.

Écrit par : Philippe Souaille | 21/05/2011

Géo, pour le "frère" vous avez raison. C'est évidemment une erreur d'interprétation des journalistes connaissant mal le vocabulaire africain. En revanche, Ophelia est bien le prénom sous lequel elle était connue du personnel du Sofitel et Nafissatou son vrai prénom, celui de ses papiers d'identité.
Ce qui est là encore une coutume africaine, notamment chez certaines hétaïres qui protègent leur vie privée en ayant un nom traditionnel à la maison, et un autre, plus "sexy" et occidental pour les clients des hôtels de toubabs où elles bossent.

Écrit par : Philippe Souaille | 21/05/2011

La première punition de DSK, c'est d'être enfermé avec sa femme pendant des mois! N'est-ce pas suffisant?

Écrit par : fédor | 21/05/2011

Bien, alors continuons d'échanger sans savoir. Cette double dénomination pourrait indiquer que cette femme avait une double vie. Cependant, la direction du Sofitel a tenu à préciser qu'elle n'avait jamais eu à se plaindre de cette employée modèle durant trois ans. Qu'est-ce qui a cloché ?
Last but not least : c'est parce qu'elle serait une prostituée qu'on peut la violer ? Il n'y a jamais de meurtres de prostituées ? Leur vie ne compte pas quand on est riche et puissant ?
De plus, DSK voyait venir le problème. La judéité (mais ça, à mon avis, c'est plus un problème pour nous autres, sous-hommes non-Juifs ou Arabes...), le fric et les femmes. Il pressentait le scénario d'une dénonciation de viol par une femme payée pour cela.
C'était facile à éviter, non ?

Écrit par : Géo | 21/05/2011

Nous sommes d'accord sur le moralisme, voire le faucultisme, dans cette "affaire". (mais qui n'est pas propre aux E-U)
Mais que celà ne serve pas à justifier ce qui à nos yeux est un immoralisme!

Nous entendons par là, le "métier" de DSK. Son ex-poste au FMI. Les décisions iniques et stupides de cette institution, contestées de l'Espagne à Prague en passant par la Grèce, et tous les autres endroits que l'on nous cachent!
Car il a fallu 5 jours, avant que les médias ne rapportent la manifestation de Madrid... Ce qui en dit long, sur l'orientation politique -donc de guerre, et ici des classes, voire civile- des médias.

S'il existe un autre enjeu à propos de la direction du FMI*, vous qui avez fait des (ou un du moins) documentaires à ce sujet, nous aurions préférés lire de votre main un billet sur ce sujet,
plutôt que de trouver des avantages aux -potentiels- viols pour leurs -potentielles- victimes**, à leurs POSSIBLES retombées médiatiques, et autres "bienfaits" sonnants et trébuchants.

Nous avons aussi remarqués ici comme dans les médias, le retour affirmé de la noblesse et de la royauté, en tant que système social de gouvernement

Ceci est une ébauche d'analyse que nous publierons sur notre blog, dès que nous en trouverons le temps (vous pouvez donc le faire disparaître)

Bien à vous
Trio-Octet

*Ce qui à nos yeux, n'est qu'anecdote du capitalisme en crise ou en mutation
** Il semble que le mot "potentiel" soit devenu brusquement obligatoire

Écrit par : Trio-Octet Infernal | 22/05/2011

@Philippe Souaille, Monsieur, vous n'avez pas publié notre commentaire et c'est votre droit*. Nous avions d'autres choses à faire, mais nous allons le publier in extenso sur notre blog, (dès que les blogs de "24 heures" seront revenus disons à la normale) puis légèrement complété. Cet Abruti d'An-artiste profite d'ailleurs du chaos des blogs de 24h, pour peaufiner les images qui illustreront notre billet.
Afin d'être équitable, nous vous préviendrons, au cas ou vous auriez quelque chose à écrire sur notre point de vue, ce qui no!us étonnerais sinon vous l'auriez fait ici!
Bien à vous
Trio-Octet FAR/RAF
*Comme votre compère-adversaire Hollenweg adore en user à notre égard, et notre grand étonnement de la part de quelqu'un que vous qualifiez (à notre encore une fois... Grand étonnement) d'"ananrchiste"!!!

Écrit par : Trio-Octet Infernal | 23/05/2011

Désolé, cher Infernal trio, mais je n'avais pas vu votre commentaire, ni les autres d'ailleurs, car j'étais en week-end familial, fêtant l'anniversaire de ma compagne.
Concernant DSK et le FMI, je ne vais pas vous répondre longuement, car notre divergence d'appréciation est profonde. Pour moi, DSK a fait du bon boulot au FMI. Du très bon. Il a fait avancer la réforme des institutions financières mondiales - dans le bon sens - plus que quiconque avant lui. C'est d'ailleurs l'une des causes possibles de complot, si complot il y a, car il dérangeait de très gros intérêts. Quant aux grecs, il n'est en rien responsable de la banqueroute du pays et au contraire a fait tout ce qui était en son pouvoir pour les sortir de là. Les Grecs lui en sont reconnaissants et se sont plaints de ce que cette affaire lamentable pouvait avoir comme conséquences sur leur avenir. Cela étant, la baguette magique ne fait pas partie des pouvoirs de DSK et ce sont donc aux Grecs, d'abord, de rembourser leurs dettes. Ce qui implique d'énormes sacrifices.

Écrit par : Philippe Souaille | 23/05/2011

Géo, nous sommes d'accord au moins sur un point, c'est que DSK craignait effectivement qu'on lui colle une affaire de ce genre. Ce qui peut signifier deux choses
1) soit il est particulièrement stupide de s'être malgré tout laissé guider par son démon de midi... Ou même laissé prendre au piège, si piège il y a eu.
2) soit il n'y a eu ni piège ni viol, mais bel et bien un coup monté. Les griffures n'y seraient pas, le délit de fuite non plus, pas plus que la séquestration, et la jeune femme "bonne musulmane" prend un nom de guerre chrétien, ce qui en soi n'est pas musulman...
Bref, arrêtons nous là, et convenons que si mon empathie pour DSK et la vôtre, pour les jeunes femmes peuhles, nous conduisent à des supputations opposées, il ne s'agit encore que de supputations.
J'ajouterais, que pour avoir parcouru les blogs et pages FB de mes ami(e)s intellectuel(le)s africain(e)s, dont certain(e)s sont très engagé(e)s dans la lutte contre l'occident blanc, le soutien à la jeune femme est très très loin d'être unanime. Parce que les invraisemblances sont un peu grosses et que cela sonne un peu comme une magouille africaine.
Wait & see.

Écrit par : Philippe Souaille | 23/05/2011

@ Philippe Souaille

Parce que les invraisemblances sont un peu grosses et que cela sonne un peu comme une magouille africaine.

Ils sont très forts ces magouilleurs africains. Réussir à mettre du sperme sur les vêtements de cette (censuré).

http://www.atlantico.fr/decryptage/dsk-agression-sexuelle-rape-sofitel-new-york-nypd-analyses-adn-103980.html

Écrit par : albert | 23/05/2011

Wait and see. En attendant, voici des nouvelles fraîches sur le pourquoi de l'arrestation de DSK :

http://www.atlantico.fr/decryptage/arrestation-dsk-agression-sexuelle-accusations-complot-ump-twitter-jeunes-populaires-jonathan-pinet-98945.html

Écrit par : Géo | 23/05/2011

Albert et Géo, ces liens que vous avez mis sur le site Atlantico ne prouvent rien. Dans l'un, ils se contentent de prendre à la rigolade le fait que le premier tweet au sujet de l'affaire a été sorti par un jeune responsable de la com internet de l'UMP et osent un amalgame grossier en moquant le fait que le buzz s'est fait tout seul, sans lui.
Bien sûr. N'empêche qu'on aimerait bien savoir par qui et comment précisément, il a été averti, puisqu'il s'agit d'un membre du personnel du Sofitel, et que précisément, si complot ou guet-apens il y eut, des membres du personnel du Sofitel ont forcément un pied dedans. Là-dessus, aucune info. Alors qu'ils auraient pu lui poser la question, puisque Dacier, responsable de la campagne Sarkozy en 2007 est membre fondateur et financier de Atlantico (comme par hasard) et que Dacier fut le patron de ce fameux jeune tweeter miraculeusement si bien et si tôt informé.
Quant aux infos sur la présence de sperme ici ou là, elles ont été transmises au conditionnel par un tabloïd étasunien. De plus, il semble que DSK ne nie pas la relation sexuelle. La question étant de savoir s'il y a eu viol ou pas. Et s'il y a eu viol, ce qui est fort possible (entraînant de fait une condamnation justifiée de DSK) si celui-ci n'est que la conséquence de son manque de contrôle ou s'il a été en quelque sorte "mis en scène" par un petit malin qui a introduit la jeune femme de chambre dans la chambre du fauve qui attendait lui, une hétaïre.
Scénario fort plausible, qui malheureusement risque de ne jamais sortir, même au procès, car il met aussi en cause DSK, que ses avocats ne voudront donc pas en parler, et le procureur encore moins: la thèse du guet-apens ne l'intéresse pas. Vance veut un viol de la pauvre femme noire par le grand méchant patron blanc, avec lui en redresseur de torts.
Donc attendons le procès et les déclarations officielles, il y a déjà eu tant de fausses nouvelles et de désinformation dans cette histoire.
Atlantico est un site mis en place en février, par des spécialistes des médias proches de Sarkozy et des financiers qui ont intérêt à s'entendre avec lui, comme Xavier Niel, fondateur de Free et déjà actionnaire du Monde, qui attend une concession pour un 4ème réseau de téléphone Mobile. Les médias français sont de plus en plus gangrenés par le financement politique, au point que cela en devient écoeurant.

Écrit par : Philippe Souaille | 23/05/2011

"Atlantico est un site mis en place en février, par des spécialistes des médias proches de Sarkozy"
Peut-être. Puisse ce site contre-balancer le rouleau compresseur anti-sarkozyste des 96 % de journalistes français qui se déclarent de gauche et sont fiers de l'être.

"Scénario fort plausible, qui malheureusement risque de ne jamais sortir, même au procès"
J'ai moi-même repris ce scénario indiqué la 1ère fois chez Stéphane Montabert sous le pseudo "chaufroi" il y a plusieurs jours. Je l'ai cité chez le Plouc.
Mais je ne le trouve pas très plausible au vu des risques que les comploteurs feraient courir au groupe Sofitel. DSK fait partie des hyper-puissants, il peut absolument tout se permettre avec les fortunes de sa femme et de ses amis, dont on a pu voir qu'ils sont décidèment prêts à tout pour sauver leur coreligionnaire (je suis un peu effrayé par ce qui ressemble fort à du communautarisme exacerbé. Sauf là : http://blogs.rsr.ch/bernheim/
Ses avocats vont écumer la Guinée, payer des tueurs et des mercenaires pour obtenir des témoignages sous la contrainte contre Nafissatou Diallo et au procès, il sera acquitté parce que cette femme a volé une bouchée de pain quand elle avait 6 ans...

Mais Sofitel serait tellement mis à mal par un tel scandale que ce scénario parait par trop suicidaire. Tout finit par se savoir, avec autant de personnes en jeu. Envoyer une honnête femme dans la gueule du prédateur sexuel (en cas de complot, on n'a aucun doute sur le comportement de DSK, donc oui, prédateur sexuel...), cela doit coûter très cher face à la justice américaine, qui n'est pas composée de guignols à la française ou à la suisse. La réputation de Sofitel serait à jamais mise en cause...

Intellectuellement intéressant, comme scénario. Mais DSK est un champion aux échecs et s'il n'avait aucun problème psychopathologique, il aurait compris tout de suite : il l'avait vu venir trois semaines auparavant dans un entretien privé avec des journalistes de Libé (son staff clandestin...).
C'était donc facile à éviter...

Écrit par : Géo | 24/05/2011

Ce qui s'est vraiment passé, dans la chambre du Sofitel:

http://www.youtube.com/watch?v=d12n8JP8il0&feature=player_embedded

pour ceux qui ne suivent pas la politique française de près, il faut savoir que DSK s'est fait allumer pour son manque de conscience écolo, parce que dans un reportage tv, on le voyait défroisser ses costards à l'eau chaude dans ses chambres d'hôtel...

Écrit par : Concombre masqué | 25/05/2011

Concon, vous avez raison de rester masqué...

Écrit par : Géo | 25/05/2011

moi j'en ai ral le bol des gens qui ont attendu l'affaire dsk pour dénoncer l'invasion de la culture puritaine outre atlantique depuis:
60 ans (excusez moi du peu)
c'est quand même incroyable cette hypocrisie
du 2 poids 2 mesures
et puis dsk il adore les usa c'est un pur produit de la politique américaine
alors soyez cohérant : soit vous aimez dsk et hollywood
soit vous détestez hollywood et dsk
faut faire des choix dans la vie

et si vous aimez dsk relisez son CV sous jospin, ça vous fera réfléchir!

Écrit par : pierre | 25/05/2011

Pierre, ma réponse est simple:
J'aime DSK pour son intelligence et je le déteste pour son côté bonobo en rût.
Et j'aime Hollywood pour d'innombrables films qui surent mieux que d'autres mêler spectacle et peinture de moeurs, souvent progressistes. Mais je déteste le côté puritain et hypocrite qui reste une constante des ligues de vertu, à l'époque où il était interdit de s'embrasser dans une chambre à coucher...
Si vous lisez mon blog, mes articles ou mes livres, vous saurez que j'ai toujours été partagé à l'égard des Etats-Unis, capables du meilleur et du pire. Un peu comme DSK. Sauf qu'aux Etats-Unis, le meilleur et le pire ne se retrouve pas forcément dans les mêmes personnes.

Écrit par : Philippe Souaille | 25/05/2011

Remarquez, l'intelligence et le côté bonobo sont peut-être indissociables puisqu'il parait que pratiquer la chose stimule utilement les neurones :-)

Écrit par : Philippe Souaille | 25/05/2011

"puisqu'il parait que pratiquer la chose stimule utilement les neurones :-)"
Ah ? Je savions point que cela s'appellait les neurones...

Écrit par : Géo | 26/05/2011

Les commentaires sont fermés.