24/06/2011

Et René, sans Eric, mordit la poussière...

L'alliance MCG-PS est morte-né. Dont acte. Ce n'était qu'un bobard staufferien de plus, repris et amplifié par l'Agence Decaprod. L'aval du principal intéressé étant nécessaire à l'établissement d'une liste de soutien, et René Longet refusant l'appui d'une liste MCG, il n'y en aura pas. Les apparences sont sauves et la photo des heureux mariés n'était qu'un faux.

Plus embêtant pour le PS, si l'on en croit ce qu'écrit sous son pseudonyme usuel CEDH, un passionné de droit habitué des blogs de la Tribune, la condamnation pour conduite en état d'ivresse dont a fait l'objet René Longet, il y a quelques temps, pourrait à tout moment susciter le recours gagnant d'un citoyen contre son élection. Ce qui ferait de lui le premier juge de la Cour des Comptes assis sur un siège éjectable. Que n'importe quel malandrin soumis à l'examen de la Cour pourrait actionner...

 

Commentaires

Il y en a qui pour 235'000 francs sont prêt à s'allier avec le diable.

http://www.tsr.ch/info/suisse/2609742-geneve-les-mauvais-comptes-d-une-magistrate.html

Écrit par : LIEN | 25/06/2011

Bon René on en parle plus.

DSK

L'accusation semble en passe de rendre les armes et le moins que l'on puisse dire est que l'accusatrice n'est pas une oie blanche.

http://www.nytimes.com/2011/07/01/nyregion/strauss-kahn-case-seen-as-in-jeopardy.html?_r=1&hp

Rappelons-nous que l'accusatrice avait été volontaire pour se rendre à l'étage des VIP, celui de DSK, où elle n'exerçait pas usuellement. Et que de plus elle était entrée subrepticement dans la chambre de DSK. Que lui a-t'elle fait ? Sans doute quelque chose. L'a-t'elle jouée femme amoureuse ou femme ouvertement vénale ?

Tout cela est bien triste. Bien triste pour DSK et bien triste pour celles des femmes qui sont réellement agressées. Cette affaire va marquer un véritable Backlash (retour en arrière) à leur encontre.

J'en profite pour dénoncer ici une blogueuse parfaitement monstrueuse, laquelle m'avait à l'époque censuré. Il est vrai que j'ai eu le tort de lui écrire ce qu'elle était. Elle a cédé à le tentation de casser le miroir qui lui était tendu.

http://politiquesansmasque.blog.tdg.ch/archive/2011/06/08/dsk.html


J'y pense. DSK le retour. C'est pour quand ? Et c'est où ? D'ici à ce que Lagarde se prenne les pieds dans le Tapi. De plus, DSK paraît solide dans l'adversité. N'est pas une qualité de présidentiable ?

Je crois utile de citer le passage suivant, extrait du NYT, qui n'est pas un tabloïde :

"The sexual assault case against Dominique Strauss-Kahn is on the verge of collapse as investigators have uncovered major holes in the credibility of the housekeeper who charged that he attacked her in his Manhattan hotel suite in May, according to two well-placed law enforcement officials."

C'est le Procureur qui a trouvé les éléments dont le Procureur pense qu'il y a lieu de penser que l'accusatrice (on dit plus victime) n'est pas crédible. Pas la défense.

La question qui se pose est de savoir si quelqu'un a instigué l'accusatrice à agir ainsi ?

Si oui, il s'agit, au vu de l'effondrement de l'accusation, d'instigateurs à la petite semaine. Le directeur du FMI n'était pas visé en tant que tel.

Le présidentiable était-il visé (Sofitel=Rainbow Warrior). Ou bien le simple appât crapuleux du gain fonde le comportement et les dires de l'accusatrice ?

Enfin, rappelons-nous, Jack Ruby a tué Lee Harvey Oswald.

Écrit par : CEDH | 01/07/2011

Les commentaires sont fermés.