28/07/2011

Immobilier du Genevois Français: les chiffres qu'Antoine Vielliard semble ignorer

Cher Antoine, tu sais qu'en ce qui me concerne, et contrairement à l'un de mes collègues de parti, je trouve parfaitement légitime l'expression de tes points de vue dans ces blogs, même si je les combat parfois vigoureusement. J'aimerais cependant livrer à ta réflexion l'info suivante:

le prix moyen au m2 du logement ancien à Paris intra-muros (tous arrondissements confondus) vient de dépasser 8000 €. C'est 3 fois le prix moyen d'Annemasse 2500 €, Ambilly 2800 € ou 2,5 fois celui de Saint-Julien, 3100 €.

En Seine Saint-Denis (banlieue cheap) c'est 3100€, dans les Hauts de Seine (banlieue chic) 5400 €. 10 millions d'habitants vivent en Ile de France, dans une région d'une surface équivalente à celle de l'agglo franco-valdo-genevoise, où nous n'en mettons que 900 000, à priori donc dans de meilleures conditions.

Mais le plus intéressant c'est qu'Annecy est à 3200 €, Meythet à 3000 €, Annecy-le-Vieux et Epagny à 3500€. Sallanches et Thonon, comme Annemasse à 2500€. Je ne parle pas de Chamonix 5600€ ou Mégève, 6800€. Dans le Genevois, la palme revient à Collonges-sous-Salève avec 3500, en dessous de n'importe quelle station de montagne. Je te mets le lien avec une carte de tous les prix dans chaque département de France, selon les associations de notaires.

http://www.lavieimmo.com/immobilier-paris-30798/l-immobil...

Comprend moi bien, je ne nie pas le problème qu'il y a, pour des infirmières, des facteurs ou des maçons de se loger dans le secteur, mais il me semble tout de même que tu exagères fortement lorsque tu dépeins la situation comme une catastrophe telle que cela justifierait des mesures de rétorsion à l'égard de Genève. Un bon tiers des Français, dans les régions les plus dynamiques, vivent dans des logements aussi chers ou plus chers que dans le Genevois. Avec le plus souvent un environnement nettement moins agréable. Alors please, ne mets pas toute la faute sur Genève. A moins que tu ne considères que si Annecy est plus chère, c'est parce qu'elle est sous la dépendance de Genève ? Voilà qui va leur faire plaisir aux Annéciens :-).

Commentaires

Bonjour Philippe,
Le cas des stations est lie au phénomène touristique. Pour le reste je t engage a poursuivre ton analyse sur une carte de la région... Tu t apercevra alors comme le font les professionnels que la pénurie de logement dont geneve est l épicentre se propage par ricochets successifs a 150-200km a la ronde. Cette pénurie de logement pénalise environ 2 à 3 millions d'habitants...dont notamment le canton de Vaud dont le quart des 3000 nouveaux logements annuels sont occupés par des genevois qui s exilent.

Un ami lyonnais me disait récemment que dans la classe de sa fille trois Papa travaillent à Genève...

C'est d'ailleurs ce fait là qui explique que mes collègues conseillers généraux de haute savoie sont très préoccupes par la situation et intéresses par mes analyses.

Poursuit ton travail et tu te rendra compte que les lois françaises identifient trois zones ou les tensions sur le marché de l immobillier sont a des niveaux intolérables : Paris, la cote d'azur et le genevois français.

Au boulot, rejoins ceux qui oeuvrent a ce que geneve respecte ses engagements contractuels de la charte d' agglo et construise la moitié des logements c est a dire 75000 logements pour 2030 soit 25000 de plus que ceux prévus par le plan directeur cantonal très insuffisant pour répondre aux gigantesques besoins crées par le modèle de croissance exogène.
Amicalement,
Antoine

Écrit par : Antoine Vielliard | 29/07/2011

Bien rentre dans le gaulois.
'
Ca fait plaisir.

Écrit par : Anonyme | 29/07/2011

Antoine n'est pas davantage "gaulois" que vous et moi, Anonyme. A l'époque celte, les habitants de Genève, comme ceux de Savoie, étaient des Allobroges.

Écrit par : Philippe Souaille | 29/07/2011

Antoine, tu crois vraiment que les gens qui achètent une ferme en ruine du côté de Bourg-en-Bresse ou qui vivant à Lyon viennent bosser à Genève, le font à cause de la pénurie de logements ? Tu frises la mauvaise foi là. Et ceux qui vivant à Lyon ou même à Nantes ou Bordeaux travaillent à Paris grâce au TGV, tu dis quoi ? Tu demandes à Paris d'arrêter sa croissance ?
Annecy est nettement plus cher qu'Annemasse. Or Annecy est plus loin de Genève et le nombre de personnes travaillant à Genève qui y vivent est assez faible, même s'il croit avec l'autoroute. Entre Annemasse et Annecy, les prix baissent. Nettement. Que te faut-il de plus, là on commence à rentrer dans la mauvaise foi la plus évidente. Et répéter ton mantra en boucle, c'est juste de la propagande, telle que définie par les maîtres du genre.
Si tu vas voir la carte que je t'ai mis en lien, que tu ne t'arrêtes pas à la couleur du département (qui est influencée par nos stations de montagne) et que tu vas voir les chiffres par commune, tu t'aperçois que des tas de commune en France ont des chiffres équivalents à Annemasse ou Saint-Julien. Par ailleurs toute commune plus chère génère autour d'elle un rayonnement d'augmentation des prix, c'est naturel. C'est aussi le cas de nos communes touristiques de montagne. Exactement comme en PACA ou Cannes et St Trop diffusent au moins jusqu'à 50 ou 100km.
Annecy est une très jolie ville, pleine d'activités diverses. Mégève et Cham ont plein d'atouts. Pour leur éviter d'être plus chères que les communes du Genevois français, faudrait-il qu'elles renoncent à leurs activités, à leur attractivité?
Tu déraisonnes Antoine. Reprends-toi.

Écrit par : Philippe Souaille | 29/07/2011

Les engagements contractuels de Genève. Que l'expression trahi la mauvaise foi de celui qui ne peut ignorer le fonctionnement démocratique de la Suisse. Ni Genève, ni la France n'ont d'engagement.

Que ce Monsieur respecte les réels engagements internationaux de son pays tel la Convention de Vienne ou le Traité sous l'égide du Conseil de l'Europe réglant la question.

Que ce Monsieur lise le texte du plan d'agglo jusqu'au bout qui, contrairement à ses péroraisons est clair : aucune obligation.

Que ce Monsieur, respecte la Constitution de son pays. Ainsi il pourra se rappeler que le plan d'agglo n'a pas été ratifié par le Président de la république.

Engagement pour Genève et non engagement pour la France. Voilà la mentalité d'un politicien qui a pour programme d'être ennemi de Genève et de la Suisse et qui a l'audace de se proclamer ami.

Le plan directeur ? Non le PROJET de plan directeur élaboré par le Conseil d'Etat. Ce Monsieur semble ignorer la démocratie, encore et toujours.

Quand à la réponse sur le prix des logements elle n'en est pas une. Les salariés payés en Euro. Quelle monnaie est utilisée à Paris ou à Nice ? Le salaire minimum est-t'il plus élevé à Paris ou à Nice ? Cela démontre l'existence d'un problème franco-francais, la centralisation. N'y-a-t'il plus de policiers à Paris ni de pompiers à Nice ?

Travailler à Genève depuis Lyon. Cela est cruel pour ces trois papas. Voilà trois exilés économiques victimes d'une France jalouse, d'une France clubmed, d'une France qui s'endettait lors du dernier boom alors que la Suisse remboursait sa dette. D'une France outragée par la gauche et par la droite pendant plus de 30 ans. D'une France outragée par le centre, éternelle force d'appoint de la droite. D'une France outragée par les ministres du centre tel le leader du parti d'Antoine. Cruel pour ces habitants de Lyon de ne pas trouver de travail en la France à cause des politiciens. Désolé Messieurs les papas de Lyon, désolé de ne pouvoir vous procurer qu'un travail décent.

Il faut mettre fin à la croissance démographique incontrôlée de Genève. Ne plus penser PIB mais PIB par habitant. Des personnes qualifiés pour exploiter des emplois à haute valeur ajoutée. Des personnes qui paient des impôts et font le social des autres. Halte au piigsiens et non piigsiens sous qualifiés. Sur territoire français ? Ils font ce qu'ils veulent. C'est leur Europe. Leur libre circulation.

Que la Suisse crée des emplois pour les européens mais que cela ne déborde pas chez nous. Voilà la conception de cet ennemi de Genève et de la Suisse.

Écrit par : CEDH | 29/07/2011

CEDH la fuite en avant que vous préconisez est nauséabonde au plan moral et suicidaire en pratique. Genève de fait est déjà une capitale mondiale de la haute valeur ajoutée. Ce qui présente bien des avantages, mais aussi des inconvénients. Nous ne sommes plus très loin du point de rupture. Donc aller plus loin encore dans cette voie, c'est courir le risque que les inconvénients dépassent les avantages. Surtout que si l'on dénonce les accords bilatéraux et la libre circulation, comme vous y incitez, c'est forcément réciproque. Or nous aussi avons besoin d'infirmières, de femmes de ménage, de facteurs, de mécaniciens. Si les loyers continuent de grimper et que vous ne pouvez même plus les loger en France, vous faites quoi ? Vos solutions UDC sont stupides, haineuses, émotives et à courte vue. Comme d'hab.

Écrit par : Philippe Souaille | 29/07/2011

Je rève du jour ou Philippe et Antoine assis autour d'un café, tireront dans le même sens et convaincront leurs collègues au pouvoir de développer des réseaux routiers dignes de ce nom afin de fluidifier la circulation transfrontalière.

Écrit par : Etienne | 29/07/2011

Genève, manque de travailleurs qualifiés. Genève regorge de travailleurs sous-qualifiés, de cas sociaux en nature et de cas sociaux en espèce. Il en découle dumping salarial, chômage et caisses vides. Est-ce satisfaisant ?

Apparemment cela l'est pour le PLR. Tout va bien Madame la marquise. Cela se comprend. Et bien, pour moi, la situation est insatisfaisante.

Augmenter la qualification des locaux. Certes. Cela est difficile et long.

Se prémunir tant faire se peut contre l'envahissement de telles personnes. Là vous n'êtes plus d'accord. Vous sombrez dans l'injure. Le raccourci. L'image.

Comment s'en prémunir ?

S'agissant des extra-européens il suffit d'appliquer la loi avec plus de rigueur, pour les indésirables, et plus d'intelligence pour les autres : que le CF augmente les quota pour les personnes qualifiées.

S'agissant des européens on doit les accepter dès 12 heures de travail par famille. Cela doit cesser. Quelles solution préconisez vous ? Etes vous opposé à l'augmentation du minimum à 13 heures et demi. Il me semble que l'on reste dans les clous européens.


"... c'est forcément réciproque. Or nous aussi avons besoin d'infirmières, de femmes de ménage, de facteurs, de mécaniciens. Si les loyers continuent de grimper et que vous ne pouvez même plus les loger en France,.."

Ah bon la France va interdire aux européens de s'installer en France et de venir travailler en Suisse ?

S'agissant de constructions de logements elle doit se faire à Genève. Mais pas n'importe comment. Pas selon les réquisitions d'Antoine mais comme les genevois le voudront démocratiquement. En ce qui me concerne, plus EPFL qu'Agglo. Et je ne vois pas la nécessité de loger les néoimmigrés attirés par le social. Aujourd'hui la surface habitable par habitant est le double de celle disponible en 1960.

Il faudrait que vous m'exposiez en quoi Jean Ziegler est plus stalinien que vous. Je n'en doute pas, je ne veux pas vous injurier, mais motivé cela serait mieux.

Et comment un tiersmondiste peut tolérer cette discimination dont sont victimes les non-européens. Rappelez-vous la politique des trois cercles décriée comme raciste. La politique des deux cercles n'est-elle pas raciste ?

Quant à dénoncer les accords. Je ne l'ai pas préconisé. Mais cette initiative doit être gardée en réserve et ma détermination dépendra de la situation de l'Europe le moment venu. Et si vous vous occupiez de la population sans vouloir la vouer à se nourrir de pâtes par culpabilisation tiersmondiste cela serait mieux.

Écrit par : CEDH | 29/07/2011

Etienne, oui, il y aurait de quoi faire, surtout une traversée du Lac pour boucler le contournement. Mais il est tout aussi urgent de poursuivre le développement d'un réseau efficace de transports en communs qui aideront à structurer la région. Un système incitant au regroupement de l'habitat, qu'il soit collectif ou individuel. Robert Cramer me faisait remarquer l'autre jour que nous approchions du seuil de 1 million d'habitants à partir duquel un métro est jugé utile et souhaitable. Effectivement l'agglo franco-valdo-genevoise (ARC + District de Nyon + Canton de Genève) abrite aujourd'hui 900 000 habitants.

Écrit par : Philippe Souaille | 29/07/2011

Aujourd'hui la surface habitable par habitant est le double de celle disponible en 1960. Antoine a mis en exergue le problème généré par la sous-occupation des logements. Pour une fois il a raison. Sous-occupation des logements reconnue par leurs occupant comme telle, pas réglementairement, je précise. Ces personnes ne peuvent pas déménager dans un plus petit car il est plus cher, s'il en existe. La solution réside en la modification du droit fédéral du bail proposée par le gauche. Mais le PLR est contre. Perte de gain pour les spéculateurs soutenu par un parti néolibéral.

@Etienne

Mais Etienne en Suisse et à Genève. Vous êtes au pouvoir. Pas besoin de PS et d'AV. Faites donc usage du droit d'initiative et de referendum.

Écrit par : CEDH | 29/07/2011

CEDH, limiter l'immigration liée essentiellement à de l'assistanat social me parait effectivement légitime, d'autant plus que si l'on parle de solidarité, avec la même quantité d'argent, on pourrait aider mieux les gens chez eux, et plus de gens. Mais cela doit rester comme vous dites "dans les clous" des accords bilatéraux. Et si le problème vient de notre législation à nous, modifions notre législation. Mais toujours dans les clous.
Densifier encore davantage la proportion de jobs à hauts revenus, en théorie, je suis pour. En pratique il ne suffit pas seulement de former les locaux à ces emplois, il faut aussi des aptitudes de bases que tout le monde ne possède pas. Ni plus ni moins ici qu'ailleurs. Et on ne règle pas la question des loyers chers. Seule la construction le permettrait, mais vous le savez, les obstacles, notamment démocratiques sont nombreux. Il est évident qu'il faut construire, il est tout aussi évident que l'on n'y parviendra pas autant qu'il le faudrait. Sauf à aller contre la volonté du peuple probablement.
Dès lors, les Genevois continueront à devoir aller se loger su France, surtout s'ils veulent devenir propriétaires à un prix abordable, ce qui de mon point de vue est un droit, mais n'est pas possible en Suisse. Si vous dénoncez les accords de libre circulation, cette possibilité disparaît de même que la possibilité pour les Suisses sans passeport européen d'aller habiter librement de l'autre côté de la frontière, en locataires... Bref, la pression sur le niveau de vie des Suisses n'ayant pas les capacités pour occuper des emplois à haute valeur ajoutée va devenir insupportable.
En conclusion, vous nous préparez un magnifique gâchis. L'initiative UDC est à côté de la plaque, en tout cas pour Genève, c'est une évidence à mes yeux.
Quant à Ziegler, qui était dans un autre débat, mais peu importe, il est de culture marxiste-léniniste (=stalinien) vouant au culte du chef et des règles venues d'en haut un respect que je suis très loin de partager. Toute sa vie, ses écrits et ses amitiés dictatoriales en témoignent. J'étais trotskyste dans mon jeune âge précisément parce que c'était l'inverse de cela, sans aller jusqu'à l'anarchie car il faut tout de même des règles. Croyez-moi, mon adhésion au libéralisme de marchés (mais borné par l'Etat) n'a fait que renforcer ces différences et mon goût pour la responsabilité individuelle, plutôt que sur la délégation de tous pouvoirs à l'appareil.
Sur ce, je vous propose d'en rester là sur ce débat.

Écrit par : Philippe Souaille | 29/07/2011

Je ne connais pas cette modification du droit de bail suggérée par la gauche et ne peut donc me prononcer. Pouvez-vous nous apporter des précisions ? Que dit la loi et que propose la modification ? Merci

Écrit par : Philippe Souaille | 29/07/2011

Bien rentre dans l'Allobroge qu'a un passeport avec ecrit RF dessus.
'
Ca fait plaisir.

Écrit par : Anonyme | 31/07/2011

J’arrive un peu après la bataille… juste pour dire que le billet est complètement caduc car les prix au m2 sur lesquels il base ses assomptions sont loin de la réalité.
.
En effet, « La via immo » est, à ma connaissance, pas une source sérieuse mais plutôt un « publi-rédactionnel » de l’industrie immo censé alimenter l’intérêt pour la propriété immobilière. Les prix cités par PS sur base de « la vie immo » sont donc massivement sous-estimé.
.
Pour s’en convaincre, il suffit de se procurer les prix des nouveaux programmes immo dans le Genevois français. En se rend alors vite compte que, par exemple, le m2 au Pas de l’Echelle (une des adresses les moins reluisant du coin) sont autour de 4000 EUR/m2 tandis que quelques km plus loin, à Collonges, le m2 dans le neuf est vendu jusqu’à 6000 EUR/m2.
.
Mettons donc PS au défi de trouver un logement décent à Collonges (ou ailleurs dans le 74160) à 3500 EUR/m2 ! Et qu’il fasse signe s’il trouve la perle rare ; il y aura des intéressés ;-)

Écrit par : caracolelimonade | 07/09/2011

Caracole va sans doute pouvoir nous expliquer pourquoi la vie immo, publiée par les associations nationales de notaires français, manipulerait les chiffres et pourquoi elle le ferait de façon différente dans le Genevois Français que dans le reste de la France ??? Serait-elle à la solde des machiavéliques genevois ?
Si les chiffres sont sous estimés, ils le sont logiquement partout. En fait il s'agit de moyennes, intégrant aussi des petits apparts, plus chers au m2 que des grands. Mais la moyenne est est une moyenne, partout, et si vous arrivez à me trouver un logement au centre d'Annecy moins cher qu'à Collonges, à dimenions égales, cela devrait intéresser du monde :-)
En attendant, voici un cas que je connais bien: Ambilly, zone villas, à 400m de la douane de Mon Idée, villa de 1937 rénovée en 2007 + panneaux solaires + 1000m2 de jardin arborisé et piscine à l'eau de mer, vendue il y a 9 mois à 2500 € le m2...
L'étonnant en fait, c'est qu'à un kilomètre de là, de l'autre côté de la frontière sur Vandoeuvres, le même bien vaudrait cinq fois les prix...

Écrit par : Philippe Souaille | 07/09/2011

logement cher, notre budget familial ne peut pas se permettre de laisser de telles

Écrit par : priligy | 30/10/2011

Les commentaires sont fermés.