21/03/2012

Finalement, un islamiste

Je me suis fait piéger. Ce matin, il semble que c'était bien un islamiste. Un fou de dieu, qui a commencé par tuer des musulmans, probablement parce qu'engagés sous l'uniforme français, il les considérait comme des traitres. Puis s'en est pris à des enfants juifs. Dans cette configuration, les choses paraitront plus simples pour toute une partie de l'opinion, qui se déchaînera une fois de plus sur une partie de la population. Qui ne croit pas comme il faut. Et ce sera regrettable. Car les fautifs sont bel et bien de part et d'autre, parmi ceux qui usent et abusent de la violence des mots pour diviser les communautés puis les dresser les unes contre les autres. Que ce soit ici ou à l'autre bout de la Méditerranée.

La violence meurtrière s'acharnant sur des enfants est certes encore pire que celle qui s'en prend à des jeunes hommes ayant choisir de servir par les armes. Mais ce n'est qu'un détail. Le fait est que les victimes étaient juives et musulmanes. Que le tueur est un être malfaisant, envoûté par son idéologie au point d'en perdre la raison. Ce qui ne doit évidemment pas le dispenser d'une peine exemplaire, le maximum possible en droit français. S'il s'en sort vivant, puisqu'à l'heure où j'écris ces lignes, il est assiégé par les tireurs d'élite du RAID.

Je me suis fait piéger parce que la piste des trois soldats néo-nazis était fausse et que les enquêteurs le savaient depuis déjà une bonne semaine. Le principal suspect avait été interrogé et blanchi mardi 13, le deuxième était toujours sous les drapeaux, mais à l'autre bout de la France et le troisième avait été mis hors de cause sans même avoir été interrogé. En fait il semble bien que cette fuite des enquêteurs avait surtout pour but de brouiller les pistes dans l'esprit du tueur. De lui faire croire que l'on n'était pas du tout sur ses traces. Alors qu'en fait on l'était puisque très tôt ce matin déjà, on savait où il se cachait, de quelle organisation il se revendiquait...

Selon un sondage sur Internet de BFMTV, 56 % de 9000 personnes ayant répondu pensent que cette affaire va influencer la campagne. De fait, elle devrait surtout favoriser le candidat président, depuis qu'il s'est fermement repositionné à droite. Marine Le Pen pourrait en profiter aussi, mais le spectre de sa présence au 2ème s'est suffisament éloigné pour ne plus présenter de véritable risque. Il est de vieux adages, parfois, que l'on aimerait mieux ne jamais avoir entendus. Parce que je détesterais que certains soient vrais.

Commentaires

Monsieur Sarkosy vient de gagner les élections.
Dans cette affaire il a démontré sa stature de chef d'état.

Écrit par : Bertrand Buchs | 21/03/2012

"Monsieur Sarkosy vient de gagner les élections.
Dans cette affaire il a démontré sa stature de chef d'état."

Celle-là, je vous la ressortirai après le 6 mai... Voeu pieu d'un croyant.

A part se mettre en valeur, qu'a-t-il fait? Rien. Ce sont les services de police qui ont montré leurs compétences. Ou pas. Si l'on considère que l'enquête a merdouillé après le premier meurtre. Tous les éléments étaient déjà à disposition pour arrêter le coupable. Six morts et deux blessés auraient pu être évités... Qqn aurait-il eu intérêt à ce que la police se montre incompétente?

Écrit par : Johann | 21/03/2012

http://www.tdg.ch/monde/faits-divers/traque-tueur-toulouse-cours/story/26945629

"11h01 SUR PLACE: Le tueur présumé était suivi depuis des années par les services secrets français."

Vraiment???

Écrit par : Johann | 21/03/2012

Johann, faut pas être parano non plus: "être suivi" dans le cas présent signifie je pense qu'ils avaient des fiches sur lui. Pas qu'il était filé en permanence sur son dos. Maintenant, on serrait curieux de savoir quels sont les détails qui les ont tout à coup amené si vite sur ses traces ?
Pour ce qui est des commentaires supprimés, j'ai certainement mes convictions et mes à-priori, comme tout un chacun. Même si j'essaie de m'en extraire. Mais là, clairement les enquêteurs ont balancé un rideau de fumée avec l'histoire des trois troufions néo-nazis, alors qu'ils les avaient déjà mis hors de cause depuis plusieurs jours ! Je retiens de leur part la volonté de ne pas effaroucher le tueur, même si en période de campagne électorale très disputée, rien n'est jamais anodin.

Écrit par : Philippe Souaille | 21/03/2012

bjr à tous vous évoquez ces drames et j'adresse une pensée de soutien aux familles. Concernant le terrorisme et son financement la France a eu une grande part de responsabilité dès 1994 et je l'explique sur un livre telechargeable de mon site www.banditdetat.com/. 6 ans que la France tente de me faire taire et j'aimerai mettre les choses au point que l'argent est la pièce maitresse pouer réussir et mon pays a le devoir de s'expliquer nous aurions pu éviter l'attentat der Karachi et plus. Découvrez mpon histoire faites la partager. Il y a des responsables directs ignobles mais ceux de l'arrière scène sont en train de nous faire des leçons de morale alors qu'ils se devraient de se justifier Bien à vous et merci

Écrit par : parmentier | 21/03/2012

Vous avez admis votre erreur, ce qui n'est de loin pas le cas de la presse française toute heureuse de tirer à boulets rouges sur Marine Le Pen. C'est absolument fascinant de lire partout "ne pas faire d'amalgames entre musulmans et islamistes" dans la presse, alors qu'ils en font des tonnes sur le Front National (affaire Montebourg - Pulvar) ! Je ne suis pas français, je n'ai pas vraiment de sympathie pour Marine Le Pen, pas plus que pour les autres présidentiables au passage, mais les médias, dont une bonne partie des Romands, n'en ont cure : peu importe ce qui arrive, le Front National sera toujours responsable...belle manière de détourner l'attention du peuple.

Écrit par : Courant alternatif | 21/03/2012

Euh, courant alternatif, la différence entre un musulman et un islamiste me parait nettement plus évidente qu'entre un nervi d'extrême-droite et le parti de Le Pen. Entre la plupart des musulmans de mes amis et un fada d'Al Quaïda, il y a au moins autant de différence qu'entre Mgr Gaillot et Mgr Lefèvre, ou entre Jésus-Christ et Torquemada... Les uns prêchent la paix et l'humanisme tandis que d'autres sont des excités dangereux. Tandis qu'entre le Front national et ce genre de nazillons (qui bien souvent assuraient les Services d'Ordre du FN), il y a à peu près autant de différence qu'entre la ETA et Herri Batasauna, ou entre l'IRA politique et l'IRA militaire. Le visage "respectable" et le bras armé... L'un et l'autre prêchent le même discours de haine, simplement l'un se présente aux élections et l'autre se charge des basses oeuvres.
Par ailleurs, vous faites bien grand cas des médias ! Allez voir sur les réseaux sociaux, Facebook et autres. Depuis ce matin, tous mes amis antillais, africains, maghrébins et autres de France sont morts de trouille des conséquences que cela pourrait avoir en France si l'onde de choc de ce drame amène à un renversement de tendance et à une lame de fond de droite extrême. Ce qui je pense, n'arrivera pas. Ils sont peut-être un peu paranos mes potes, mais je les comprend. Lorsqu'on entend le discours de Mme le Pen, justement, qui appelle à la guerre... en oubliant que les trois premières victimes étaient magrébines...

Écrit par : Philippe Souaille | 21/03/2012

Parmentier, j'ai été voir votre lien, sans acheter le bouquin. Car le peu que j'en voit ne m'inspire pas vraiment confiance. Je décèle quelques amalgames qui me paraissent pour le moins douteux. Mais par égard pour votre démarche, et pour le cas où vous diriez vrai - ce que je ns crois pas, je tiens à la préciser ici - je laisse mes lecteurs se faire leur propre opinion par eux-mêmes.

Écrit par : Philippe Souaille | 21/03/2012

Je crois que vous vous trompez complètement. Un nombre considérable d'électeurs du Front National n'ont rien à voir avec des nazillons, pas plus que Blancho ne représente les musulmans suisses. A bien chercher, il y a des cinglés partout, et qu'ils soient d'extrême droite, d'extrême gauche, apolitiques ou anarchistes ne change rien : ils sont tous cinglés. Il n'y a pas de folie plus respectable qu'une autre, du moment qu'elle vise aveuglément. Vos amis musulmans sont vos amis musulmans, mais je vous encourage à aller voir la situation des 'français de souche' en banlieue, s'il en reste, afin de comprendre le pourquoi de leur vote FN. Les musulmans n'ont ni le monopole de la haine, ni celui de la paix !

Écrit par : Courant alternatif | 21/03/2012

Les électeurs sont les électeurs et les militants sont les militants. Je ne dis pas que tous les électeurs du FN sont des nazillons. Je dis que Mme Le Pen et ses sbires tiennent un discours de haine qui attisent le feu et tente d'exploiter la détresse et les angoisses des gens pour parvenir au pouvoir. Ce que je ne souhaite à aucun prix. Je préfèrerais encore voter Mélenchon. Parce qu'une fois Mme Le Pen au pouvoir, les nazillons tiendraient le haut du pavé.
La masse des musulmans ne vote pas Al Quaïda, pas même les Frères Musulmans. Que ce soit en Europe ou en Afrique du Nord. Un tiers d'entre eux peut-être le ferait. Et sans doute 2 u 3 % voterait Al Qaïdah. A peu près peu les mêmes proportions que le nombre de français "de souche" qui seraient prêts à voter Le Pen ou respectivement GUD ou je ne sais plus quels sont les dénominations aujourd'hui des groupes nazillons français.

Écrit par : Philippe Souaille | 21/03/2012

Le problème n'est plus de savoir qui sera Président de la République. Le problème est de savoir ce que fera le chef de l'Etat français pour rendre à la France un goût moins amer et grave à sa situation de plus en plus explosive. Sarkozy sera probablement réélu car devant l'insécurité maximale un professeur de littérature n'a plus le poids nécessaire face aux candidats de type Sarkozy ou Le Pen. Mais allons-nous nous diriger vers plus de violence et d'Etat autoritaire ou plus de démocratie et de liberté construites, cultivées, privilégiées? Bayrou avait un rêve pour la France. Je crois que le jeune musulman tueur mal intégré vient de désintégrer ce rêve d'un avenir meilleur et d'une douce France.

Quel désespérance, O Toulouse!

Écrit par : pachakmac | 21/03/2012

Je me demande tout de même si cette série de meurtres n'était pas téléguidée. Une fois de plus, me semble-t-il, le terrorisme ou Al-Kaïda, s'invite dans une campagne électorale. N'était-il pas ainsi en Espagne ? Peut-être peut-on ajouter qu'il s'agissait d'éloigner la gauche pour favoriser la droite (dure ?). C'est bien l'objectif recherché par la mouvance terroriste qui souhaite la radicalisation des gouvernements, la restriction des libertés, l'oppression des minorités, la haine entre les communautés et le désespoir des populations.

Écrit par : Paul Marbach | 21/03/2012

Vous avez peut-être malheureusement raison, Paul. L'histoire est pleine de ce genre de provocations manipulant des fous inconscients pour de sombres desseins. Et il est clair que les extrêmes et ceux qui veulent en découdre ont tout intérêt à ce que les choses s'enveniment.

Écrit par : Philippe Souaille | 21/03/2012

"Johann, faut pas être parano non plus: "être suivi" dans le cas présent signifie je pense qu'ils avaient des fiches sur lui."

Qui est parano dans cette histoire? L'éternelle histoire de la paille et de la poutre. Délits, séjours en Afghanistan (et pas comme journaliste...), filière djihadiste connue, plus que des fiches, tout un dossier sur les frères Merah. Quand des militaires dont le régiment est déployé en Afghanistan se font flinguer, la première chose que ferait un enquêteur même le plus crétin, c'est de mettre sur la table tous les dossiers des djihadistes (et des nazis) sur la table. Il ne doit pas y en avoir des centaines sur Toulouse et sa région. Seulement tant que ce n'étaient que des militaires même pas d'origine française, "on" n'a pas mis le paquet. Pas suffisamment en tout cas pour empêcher la dernière tuerie. Imaginons maintenant que cette dernière tuerie ait été la première...

Alors oui, il y a instrumentalisation de tous les côtés. Et imaginons que Sarkozy soit réélu grâce à ce fait divers. Devinez qui s'en réjouirait? Nous vivons une époque formidable d'hypocrisie.

Ce qui me scandalise, c'est la hiérarchie des valeurs et des tués. Comparez donc ce qui est écrit sur Merah et sur Bales. Racisme ordinaire.

Écrit par : Johann | 21/03/2012

"Monsieur Sarkosy vient de gagner les élections.
Dans cette affaire il a démontré sa stature de chef d'état."

La stature d'un président qui a déroulé le tapisrouge pour Kadhafi à Paris en décembre 2007, et même invité Bachar El-Assad pour un 14 juillet.

Écrit par : Johann | 21/03/2012

"Maintenant, on serrait curieux de savoir quels sont les détails qui les ont tout à coup amené si vite sur ses traces ?"

Si lentement serait plus exact. Ils ont eu 500 fiches à vérifier: les personnes qui avaient répondu à une annonce sur internet pour une moto ou un scooter. Le vendeur était le premier assassiné. Un traquenard. 10 jours pour croiser ces renseignements avec les fichiers des personnes connues des services de police (et des services secrets), c'est effectivement très, très rapide.

Écrit par : Johann | 21/03/2012

@ Philippe,

" Je préfèrerais encore voter Mélenchon. Parce qu'une fois Mme Le Pen au pouvoir, les nazillons tiendraient le haut du pavé. "

Parce que d'après vous Mélenchon n'attisent pas la haine? ses discours sont d'une rare violence contre le libéralisme, l'économie, les riches, le capitale etc...Si les nazillions tiendraient le haut du pavé une fois M. Le Pen élue; ce seront les graines staliniennes de type Black block qui tiendront le haut du pavé une fois Mélenchon élu.

A choisir si j'étais français entre une finale Mélenchon - Marine Le Pen pour l'accession à l'Elysée; je choisirais l'exile à l'étranger.

@ Paul,

" C'est bien l'objectif recherché par la mouvance terroriste qui souhaite la radicalisation des gouvernements, la restriction des libertés, l'oppression des minorités, la haine entre les communautés et le désespoir des populations. "

L'objectif de cette mouvance terroriste est de tuer et d'anéantir tous ceux qu'ils nomment infidèles ou impies pour y instaurer un nouveau califat universelle. Vouloir une radicalisation des gouvernements occidentaux n'est pas le but ultime d'Al Qaeda ,si ces gouvernements n'appliquent pas au final la charria à la lettre. En tout cas la charria qui fut appliquée comme sous le régime des talibans en Afghanistan.



D.J

Écrit par : D.J | 21/03/2012

Nothing to lose ou émotion picture.
La suspension des hostilités électorales a surtout permis à Nik et sa bande de la jouer en solo entretenant à dessein une psychose qui faisait de chaque français, enfant, écolier, femme au foyer une victime potentielle d' un combattant du Jihad ,en fait un voyou au long passé de délinquant y compris dans le pays qui l'accueillait comme soldat de la Cause.
Est-il un désespéré solitaire , un psychotique en mal de visibilité , il devient une figure emblématique dans l'enfumoir hexagonal, étouffant le débat de société au profit d'une énième version de la guerre de civilisation qui menace à nos portes à nos fenêtres dans nos boites aux lettres.

Écrit par : briand | 22/03/2012

Règlements de compte de campagne à OK Coral : une heure à peine après l'assaut du Raid et la mort du coupable, Dynamite Sarko tirant une loi plus vite que son ombre ,sort un texte totalement inapplicable , juste après que son son fidèle Guéant vert , en contradiction avec tous les codes de procédure pénale commente quasi en direct , l'ultime épisode mettant un terme à ce qu'on ne va pas se priver de présenter comme un fait de guerre . Vivement que la campagne redevienne ce qu'elle était après cette suspension qui devait permettre aux uns et aux autres d'exprimer leur compassion aux victimes.

Écrit par : briand | 22/03/2012

Les commentaires sont fermés.