09/05/2012

Lettre ouverte à une candidate socialiste qui me fait déjà regretter d’avoir voté Hollande

Chère Madame la candidate « socialiste » à la députation dans la 6è circonscription de Suisse-Liechtenstein, j’ai été profondément choqué par l’outrance de vos écrits, qui m’ont fait regretter d’avoir voté Hollande, 3 jours à peine après le scrutin ! Accuser le centre et la droite d’avoir violé le pacte républicain en soutenant le président sortant, c’est le violer vous-même. Ainsi selon vous, la République ne serait composée que de vous et vos amis ? Belle leçon de démocratie !

La rancœur de n’avoir aucune chance d’être élue n’excuse en rien l’immaturité de vos écrits. Même votre évident manque de culture politique et d’humanisme ne l’excuse pas. Ainsi donc, à chaque fois que le PS Suisse, dont vous êtes membre, vote un projet de loi en même temps que le MCG au plan cantonal ou avec l’UDC à Berne, il violerait le pacte républicain ? Et que dire alors de votre conseiller national qui soutenait implicitement le terrorisme des FARC et de la ETA contre des gouvernements démocratiquement élus ?

Mme de Tassigny, pour ne parler que d’elle a soutenu Sarkozy au 2ème tour, c’était son choix et son droit. Son humanisme, son ouverture d’esprit et ses valeurs républicaines sont inattaquables et maintes fois prouvées. Contrairement aux vôtres. Elle recevra donc les voix de nombreuses personnes ayant voté Hollande au 2ème tour, à commencer par les soutiens de Bayrou qui comme moi sont dans ce cas. Ils sont 3000, si l’on décortique les résultats et ils ne sont pas dupes de vos accusations infâmes. Ils représentent 15% des voix de Hollande en Suisse…

Bayrou a fait 14,5% des voix au premier tour et l’on peut s’attendre à ce que Mme de Tassigny fasse davantage car elle est extrêmement bien implantée et représente non seulement officiellement Bayrou en Suisse, mais aussi le parti radical de Borloo et d’autres centristes de droite.

Hollande a fait 19,5% des voix au premier tour et à mon avis, après la publication de votre ignoble lettre (en gros : « Tout ce qui n’est pas avec moi n’est pas républicain ! »), vous ferez moins. D’autant qu’il vous faudra partager non seulement avec une excellente candidate mélenchonienne et néanmoins ouverte d'esprit, Magali Orsini et avec une verte, mais aussi avec une radicale de gauche.

De toute manière, au 2ème tour, avec de tels propos, vous êtes cuite… D’autant que vous n’avez jamais remis en cause la promesse électorale profondément inique de votre champion à l’égard des travailleurs français de Suisse, soit l’imposition de leurs revenus selon les barèmes français, en sus de ce qu’ils paient déjà comme impôts en Suisse. C’est profondément inique car un revenu suisse de base est un gros revenu en France et donc lourdement imposé. Or les barèmes français ne tiennent évidemment aucun compte du coût de la vie et des loyers en Suisse, du fait que l’assurance maladie n’est pas prélevée en amont du salaire, etc… Sans compter le surcroit de procédure administrative… Ce qui s’annonce avec une telle mesure, c’est probablement l’abandon de leur double nationalité par des dizaines de milliers de franco-suisses, les jeunes expats n’ayant malheureusement pas cette possibilité.

Pour expliquer cette réalité à Paris et les convaincre que le jeu n’en vaut pas la chandelle (il faudrait en plus renégocier la convention fiscale franco-suisse), notre députée devra être rompue à la négociation, avoir des entrées privilégiées et faire preuve d’une grande diplomatie. Mme de Tassigny réunit toutes ces qualités. Celà n’est pas votre cas, ni celui de votre alter-ego de l’UMP.

Commentaires

> la promesse électorale profondément inique de
> votre champion à l’égard des travailleurs français
> de Suisse, soit l’imposition de leurs revenus
> selon les barèmes français, en sus de ce
> qu’ils paient déjà comme impôts en Suisse.
---------
C'est faux, Hollande n'a jamais promis ça. Je suis étonné que vous ayez pu gober une pareille énormité ! Le poison de ce mensonge distillé dans votre esprit est sans doute l'explication à la violence de vos propos dans cette note de blog. C'est dommage...

/Paul

Écrit par : Paul de l'étranger | 13/05/2012

Monsieur Paul, la violence de mes propos répond à celle des propos de Mme Castioni, qui dans sa lettre aux Francais de Suisse affirme que les candidat(e)s du centre et de droite se sont exclu(e)s du pacte républicain en appelant à voter Sarkozy. Ce qui est tout de même un peu fort de café !
Si cette dame devait devenir ministre, comme il en est parait-il question, après avoir tenu de tels propos sur des gens qui sont d'authentiques démocrates, j'aurai les plus grandes craintes quant à l'avenir de la France, de son gouvernement, et de la capacité de M. Hollande à ramener la concorde et l'unité dans le pays. A moins qu'elle ne s'en excuse et reconnaisse par lettre aux Français de Suisse, que ses propos ont outrepassé sa pensée. M. Hollande a été élu parce que son image est à l'opposé du sectarisme.J'espère sincèrement qu'il saura faire la part des choses à l'avenir.
Concernant l'imposition des Français de l'étranger, et de Suisse en particulier, Hollande s'est montré effectivement flou et flottant. Histoire de surfer sur la vague anti-richards planqués en Suisse, sans se lier les mains. Mais il a bel et bien employé le terme "d'expatriés" sur France 2, ce qui désigne à priori aussi les simples travailleurs et pas seulement les exilés fiscaux. Il a également précisé que contrairement à Sarkozy qui voulait l'appliquer partout, Hollande se proposait de ne renégocier que les accords d'imposition avec la Suisse, la Belgique et le Luxembourg. Ce qui serait évidemment très injuste envers certains Français de l'étranger en fonction de leurs pays de résidence !!!
La première personne a avoir évoqué une telle imposition des Français de l'étranger, sur le modèle étasunien, fut DSK en 2007. A l'époque responsable du Modem suisse, j'avais été de ceux qui étaient fortement montés au créneau, notamment dans les blogs, et la mesure n'avait pas été retenue par Ségolène Royal. Elle a depuis été édulcorée par le PS qui proposait de ne la metttre en place qu'à partir d'un revenu de 200 000 euros /annuel. Ce qui en Suisse est un très bon salaire, mais un foyer de deux personnes gagnant 9000 FS/mois (soit le salaire médian de la Fonction publique à Genève) peut y parvenir avec les 13è salaires... Or en France à partir de 70 000 euros annuels (env. 7000CHF/mens), on est taxé à 41%, soit bien davantage qu'en Suisse dans cette tranche. Et Hollande veut créer une nouvelle tranche de 45% dès 150 000 euros annuels.
Par ailleurs Mélenchon et Montebourg ont donnés de la voix en réclamant l'imposition de tous les Français de l'étranger.
Donc oui, je crois qu'il est urgent de faire savoir à l'Elysée et à Bercy, ainsi qu'au Quai d'Orsay, que ce serait une très mauvaise idée. Même si à l'inverse, j'estime que les Français de l'étranger doivent prendre leurs responsabilité, et ne pas s'attendre à obtenir de France des aides indues. La gratuité dans les lycées français de l'étranger, par exemple: si l'on veut avoir droit à la scolarité gratuite alors il faut payer des impôts!

Écrit par : Philippe Souaille | 13/05/2012

Les commentaires sont fermés.