08/06/2012

Toute la région vote... et mes films passent juste après :-)

C’est vaste la politique. Depuis plus d’une quarantaine d’années que j’y participe (j’ai commencé à 13 ans, en mai 68), j’ai acquis passablement de recul. Ce qui aide.

L’impact d’un blog, par exemple, est très relatif. J’ai une audience régulière de quelques milliers de lecteurs par mois, quelques centaines par jour. Ce qui ne signifie pas qu’ils sont tous d’accord avec moi. Je fais mes plus gros scores lorsque je tape fort sur le MCG, mais la moitié de mes lecteurs sont alors… des militants du MCG! Parce qu’ils sont accros ou masos... Alors que si je tape sur la gauche, celle-ci ne se précipite pas pour me lire. Dommage, ça ferait plus de monde :-)

La force du MCG c’est d’être le parti des chômeurs de longue durée. Une base sociologique extrêmement disponible, qui peut squatter les stands publics tous les jours et déferler par vagues sur la Julie électronique, commentant, votant et revotant à qui mieux mieux. Après, les sondages et autres prévisions, on peut leur faire dire ce qu’on veut. Que les lecteurs de la TdG préfèrent Maudet, que ceux du Courier préfèrent Torracinta, où que si l’on prend juste le nombre de militants (comme le fait le vert’lib Charly Schwarz dans son blog du jour) en ne comptant que les bulletins compacts, les extrêmes sont aussi forts voire plus que les majorités centrales. Mais précisément, il n’y a pas que les militants qui votent et heureusement. Il y a aussi les gens qui travaillent au lieu de passer leut temps à vitupérer.

Dimanche dernier, j’ai pris une leçon de modestie. La candidate que je soutenais s’est ramassé une veste, appelons les choses par leur nom. Veste qui s’explique : après avoir soutenu Bayrou aux Présidentielles, en parvenant à être appuyée à la fois par Bayrou et par Borloo, Mme de Tassigny a laissé tomber le Modem après que Bayrou ait appelé à voter Hollande au 2è tour. Elle a eu tort. Elle aurait dû persévérer dans son grand écart au centre, même si cela rendait les choses compliquées au vu du financement des partis politiques en France: il y a un moment où il faut dire à quel parti on apporte ses voix, qui rapportent des subventions ! Du coup, le MODEM a présenté au dernier moment un candidat sorti de nulle part (ancien Ambassadeur de France en Suisse) qui lui a siphonné le tiers de ses voix potentielles. En ajoutant celles du PSDE, quasiment sur la même ligne, Mme de Tassigny aurait dû être la bonne troisième qui est la place solidement enracinée de Bayrou en Suisse. Et sans les autres candidatures du centre, l’UMPS était en danger. On est toujours plus intelligent après, mais c’était son choix, le choix d’une femme de droite, ouverte, mais historiquement de droite qui n’a pas osé aller jusqu’au bout du grand écart sur la voie de la modernité.

Ce week-end, c’est le premier tour en France voisine. Je suis impatient de connaître les résultats de mes favoris. En dehors d’Etienne-Blanc, dans le Pays-de-Gex, UMP éclairé, ils sont pour la plupart centristes, dissidents de l’UMP, foncièrement favorables à la construction d’une région transfrontalière pour consolider notre avenir commun. Jean-Luc Arcade sur Bonneville La Roche, Astrid Baud-Roche à Thonon-Evian Douvaine et Claude Deffaugt sur Annemasse Saint-Julien, qui tient meeting ce soir à 20h30 à Ambilly, à la Maison de verre. Dommage qu’il n’y ait pu avoir d’entente sur le long terme avec Antoine Vielliard. Cela aurait probablement assuré l’élection du binôme et pour longtemps un député centriste dans la circonscription. Les positions politiques sont proches et le plus ouvert des deux n’est pas le candidat du Modem. Ce pourquoi je soutiens Deffaugt. Mais quand aux résultats attendus, c’est le grand mystère. Deffaugt a pour lui le monde de l’entreprise, Duby-Muller l’UMP d’Annecy, Vielliard des années d’investissement… Espérons que cet affrontement fratricide au centre-droit ne disperse pas les voix au point d’avoir un 2ème tour FN vs PS. Seule chance pour Guillaume Mathelier de passer…

Mais la politique, pour moi, c’est aussi d’expliquer les problèmes, d’envisager des solutions et pour cela, le film et la télévision sont des médias exceptionnels. Les deux films que j’ai réalisé ces deux dernières années sur la région seront diffusés sur Léman Bleu juste après les élections, histoire de lancer le débat sur la région en connaissant l’état des forces en présence.

Soit mardi 19 juin à 20.30 (après un débat sur la région animé par Pascal Décaillet) pour la partie historique « Comment l’Esprit vint à Genève ». Voir la bande annonce ici.

Laurent Deshusses en Duc de Savoie claire.jpg

 

 

Et mercredi 20, à 20.30 toujours pour la partie contemporaine « La Ville-Frontière » sur les problèmes du « Grand Genève ». La bande annonce est à voir ici.

 

A Morat les Romands sont massacrés.png

Le tout rediffusé sur une semaine.

Les commentaires sont fermés.