10/06/2012

La victoire des appareils

On s'en doutait un peu, après les résultats du 1er tour dans la circonscription "suisse", le poids des appareils partisans est tel en France qu'il élimine systématiquement toute candidature alternative. Qu'elle soit de gauche, de droite ou du centre d'ailleurs. De fait aucun des candidats qui se présentaient contre les appareils ne sera au 2ème tour en Haute-Savoie. Ce sera donc partout une finale UMP-PS (avec une exception Verte, là où le PS n'a pas présenté de candidat) qui sera, dans toutes les circonscriptions de Haute-Savoie, remporté par l'UMP.

Astrid Baud-Roche, sur Thonon-Evian-Douvaine sort la mieux placée, à 15%, score qui est aussi celui, cumulé de Claude Deffaugt (6,3%) et d'Antoine Vielliard (8,8%). Deffaugt sortant premier des deux à Annemasse, tandis que Vielliard cartonne à Saint-Julien. Le FHaine étant à peu près à 14% dans chacune des six circonscriptions.

Hors des deux grands partis, de leurs blocages idéologiques et de leur marketing national, point de salut. Ce qui est mauvais signe pour l'avenir. On va continuer à s'invectiver parmi, sans oser pour autant remettre en cause certains des fondamentaux qui nous mènent dans le mur, donc certains dpendent précisément de la logique d'omnipotence de ces deux grands partis. Bayrou a échoué. Le Front National, comme le MCG ou l'UDC de ce côté-ci de la frontière sont les seuls  tirer leur épingle du jeu, non qu'ils soient en position d'accéder à une majorité, mais en étant suffisament présent pour influencer le jeu politique et lui dicter au moins une partie de l'agenda.

Il y a un vrai divorce entre l'intelligentsia et le landernau politique ancré localement d'un côté, la majorité de la population de l'autre, qui vote essentiellement en fonction de ce qu'elle voit à la télé. Principalement la télé de Paris d'ailleurs. Le FHaine l'a très bien compris qui place avec succès, dans ses circonscriptions les plus favorales, les rares personnalités médiatiques qu'il possède, qui parviennent à quasimment doubler localement le score national. Tout ceci est assez décourageant quand aux perspectives d'avenir de la France qui risque fort de ne pas oser se réformer véritablement avant longtemps.

Les commentaires sont fermés.