14/11/2013

Le MCG raciste ? Et si Rappaz l'avait fait exprès, pour cadrer Poggia...

Rappaz l’a-t-il fait exprès ? Comme une grenade dégoupillée destinée en premier lieu à Poggia et à ceux qui verraient bien le MCG rentrer dans le rang… J’aurais adoré être une mouche, ou un mini-drône observateur, lors du happening qui a vu Rappaz, ancien Vice-Président et toujours député et membre fondateur du MCG, se faire juger par ses pairs, pour son dérapage raciste. Parce que contrairement à ce que laissent entendre ses excuses et son Président, l’intention raciste était on ne peut plus manifeste. D’autant que le gars a des antécédents. Membre fondateur et secrétaire général de l’UDC genevoise, chargé de s’occuper du local du parti, il en avait été exclu pour avoir déjà, collé des affiches racistes sur sa vitrine.  Par ailleurs, lors du vote sur les minarets où le MCG, sous la pression de Poggia, prescrivait le refus de l’initiative UDC, il s’était fendu d’un blog vengeur expliquant pourquoi lui, il allait soutenir l’initiative islamophobe… Autant dire que le sujet lui tenait à cœur.

Il n’est pas le seul dans ce cas au MCG. Un Menoud n’hésite pas, le jour où il publie ses excuses dans la Tribune, à appeler sur Facebook à souiller le terrain de la future mosquée d’Annemasse avec des quartiers de porc… Et la candidate au GC Marie-Laure Dupont rappelle que pour elle, l’islamophobie est une « légitime défiance »… En même temps, le MCG a élu Poggia, un musulman converti au Conseil d’Etat et ce très certainement avec les voix d’un grand nombre de musulmans d’autres partis.  Sans doute plus que les 1200 voix qui le séparent de son suivant Apothéloz. Sans oublier les chauffeurs de taxis arabes, fort nombreux au MCG. Pas facile à gérer pour Roger Golay, qui tout compte fait pourrait bien préférer partir à Berne apprendre l’allemand, pour ne plus avoir à assumer la douloureuse posture du grand écart…

La grenade dégoupillée, Rappaz est coutumier du fait. L’esclandre de trop, qui l’avait fait virer de son job de régisseur à la TSR (il n’avait jamais été jugé apte à devenir réalisateur) c’est lorsqu’il avait fait une allusion déplacée et imagée à la lune en plein direct d’une émission de Catherine Wahli. Un cas pathologique, comme j’ai pu m’en rendre compte lors des trois années durant lesquelles je l’ai côtoyé quotidiennement à la TSR. J’ai mis du temps à comprendre pourquoi il m’en voulait. En fait j’étais à la fois frontalier et marié à une femme noire… Il se trouve qu’Eric Stauffer est dans le même cas. Son épouse étant de couleur, on peut imaginer qu’il n’apprécie guère les plaisanteries de Rappaz sur la question. Pourtant celui-ci s’en tire avec un simple blâme. Menoud n’a pas non plus été inquiété pour ses propos scandaleux sur la mosquée d’Annemasse.

A l’analyse des rapports de force et des apports électoraux de chacun, il semble que les musulmans et les islamophobes soient pour l’instant dos à dos au MCG, la direction refusant de trancher. Une situation explosive à terme, dont on pourrait naïvement s’étonner que Pascal Décaillet, si prompt à bondir sur les bisbilles internes des autres partis ne se saisisse pas de celle-là, pourtant spectaculaire…  D’autant que derrière l’affrontement musulmans-islamophobes se profile le duel Poggia-Stauffer pour la conduite d’un parti schizophrénique qui risque bien d’avoir à trancher tôt ou tard entre la posture populiste ou la rigueur gouvernementale. Les vrais racistes pourront alors servir Stauffer, ce qui explique qu’il n’ait même pas fait comme Marine Le Pen au Front National, à savoir viré le trublion. 
Après, on vient nous raconter que le MCG n’est pas un parti d’extrême-droite. En vérité, il est juste plus à droite que le Front National.

Commentaires

schyzophrénique => schizophrénique

Vous l'aimez beaucoup, celle-là.

Écrit par : Maître Capelo | 14/11/2013

Pour monter un coup comme celui-là, il faudrait posséder un sens du jeu d'échec assez poussé, dont rien en 4 ans que je connais M. Rappaz, n'indique les prémices.

Écrit par : Jean Romain | 14/11/2013

On devrait demander aux candidats à une élection leur QI. C'est un argument aussi bon qu'un autre.

Écrit par : Johann | 15/11/2013

Vous avez raison Me Capello. Je corrige

Écrit par : Philippe Souaille | 15/11/2013

Rappaz pas réalisateur? Il ne faudrait pas oublier cet excellent film de boules réalisé par Sir Henry
TURBULENTES FILLES VOLAGES. http://www.encyclocine.com/index.html?menu=72608+film=20204

Et puis RAPPAZ reste un excellent gestionnaire de 2ieme pilier, foi de méthode VICTOR.

Pas sur que madame RAPPAZ apprécie les déclarations de MENOUD.

Écrit par : Pierre Chamot | 15/11/2013

La passion antisémite ne provient pas seulement d’un dérapage ici ou là. Il y a trois sources principales facilement repérables :

1. Le mélange de l’anti judaïsme chrétien et de l’anti-libéralisme (République = franc-maçonnerie = Juifs).
2. L’anticapitalisme populaire (la République bannière des copains-coquins)
3. Le racisme ordinaire qui retrouve son fondement sur une démission de la raison : la nostalgie d’un âge d’or détruit par l’invasion frontalière.

Écrit par : Jean Romain | 15/11/2013

Les commentaires sont fermés.