13/01/2014

Pardonner à Dieudonné, chauffard de la liberté d’expression

Dans son dernier spectacle, Dieudonné affirmait « ne pas avoir à choisir entre juifs et nazis, encore, disait-il, qu’il avait sa petite idée sur qui a commencé, qui a volé l’autre… » Ce qui prouve 
 a) qu’il n’aime vraiment pas les juifs, pour sous-entendre qu’ils ont bien cherché ce qui leur est tombé dessus avec les nazis, qu’après tout, ils n’avaient qu’à être un peu moins grippe-sous... De la part d’un type qui place tout son pognon en douce à l’étranger, ça prête à sourire…
b) qu’il agit comme un chauffard qui freine avant le radar pour accélérer sitôt après, en tournant sa phrase de telle manière que tout le monde comprend ce qu’il veut dire, tout en laissant planer un doute qui pourrait lui permettre de s’en tirer devant les tribunaux. Parce que la haine raciale est un délit, en France comme en Suisse…
Comme Dieudonné est redoutablement intelligent et talentueux, Manuel Valls a raison d’annoncer que l’humoriste passé à la politique restera sous la loupe des autorités quelques temps encore et qu’aucun écart ne sera toléré dans son nouveau spectacle.
Il s’en tire bien. Si on lui appliquait la même rigueur qu’aux auteurs d’excès de vitesse, il serait en tôle. Présentement, un gros excès de vitesse sur autoroute, genre 200 km/h ou plus, vous mène en prison et à la saisie du véhicule. En France comme en Suisse. Même sans accident et encore plus sûrement s’il y a eu mort d’homme, même indirectement. Si deux véhicules se font la course et que le deuxième a un accident, même cinquante mètres derrière le premier véhicule, le conducteur du premier sera recherché, et inquiété. Même si en Allemagne, conduire à plus de 200 km/h sur une autoroute est légal et qu’ils n’ont pas davantage d’accident que nous, plutôt moins. La vitesse n’est donc au pire qu’une cause parmi d’autres.

Pour Dieudonné et le racisme c’est la même chose. La liberté d’expression est un trésor commun qui doit servir à tous, comme une route ou une autoroute, mais pour que tous puissent y circuler en sécurité, un minimum de règles sont nécessaires. Comme dans la vie quotidienne. Tu ne tueras point par exemple. Même par dol éventuel, c’est-à-dire si ta vitesse ou la dangerosité de tes propos mettent en danger la vie d’autrui.
Peut-on tuer par la parole aussi sûrement qu’avec un véhicule d’une tonne et demi ? Assurément.  Les prêches antisémites ont toujours commencé par des incantations et des rumeurs : ils nous volent, ils transmettent la peste, ils envoient nos filles au moyen-orient, ils nous réduisent en esclavage, ils dirigent le monde en sous-main, ils tuent des palestiniens et leur volent leurs terres…  
Comme le faisait remarquer Ekoué, le rappeur de « La Rumeur », toutes les pires vilenies humaines, de l’esclavage à la shoah, en passant par la colonisation, ont d’abord commencé par une stigmatisation en règle de la victime, par la parole.
Le fait qu’une partie des accusations puisse être partiellement vraie – par exemple qu’Israël opprime les Palestiniens, mais pas tout Israël et encore moins tous les juifs, ne signifie évidemment pas que les autres accusations le soient, mais cela les crédibilise. Or s’il n’y avait qu’Israël en question, personne ne tuerait des enfants juifs en France. Personne ne tue des chinois parce qu’ils massacrent des tibétains, des arabes parce que des terroristes arabes se font sauter sur des marchés bondés ou des bantous parce que les hutus ont massacré des tutsis…   

Si Merah a tué des enfants dans une école, ce n’est pas à cause de Dieudonné, ni de Soral. Pas directement. Ils ne sont pas les seuls  à tenir un discours antisémite, à réhabiliter l’indéfendable, à prétendre de plus en plus ouvertement qu’un complot juif dirige le monde. Mais Dieudonné est de très loin celui qui a la plus large audience. Et même si parmi son auditoire, beaucoup sont sincères lorsqu’ils affirment ne pas être dupes et savoir faire la part des choses, un certain nombre d’esprits plus faibles, plus jeunes ou moins acérés, ou juste plus instables, n’en sont pas capables. Près de 400 jeunes français convertis font en ce moment le jihad en Syrie. Il y a des Suisses aussi.  Demain, combien de Merah, prêts à se faire sauter devant des écoles juives, pour libérer le monde de la soi-disant oppression du lobby sioniste ? Comme si le lobby qatari n’était pas aujourd’hui un problème en France ?  

 Si Dieudonné a compris qu’il allait perdre, tout perdre, y compris la petite fortune qu’il espère laisser à ses enfants et qu’il se satisfait d’avoir fait bouger les choses, d’avoir ouvert les yeux des politiques sur la réalité des banlieues, il me semble juste de le laisser poursuivre sa carrière, avec un œil sur son compteur de vitesse. Parce que faire de l’humour, ce n’est pas répandre la haine. Qui aime bien se moque bien… Et se moquer avec empathie, cela n’a rien à voir avec la volonté de détruire une personne ou une communauté.  En revanche, s’il  persiste à vouloir mettre la vie des autres en danger, par des moyens détournés, la justice devra être sans pitié.

Commentaires

Là, c'est vous qui dérapez : "ils tuent des palestiniens et leur volent leurs terres… ", c'est de l'anti-sionisme. Parce que de Ben Gourion à aujourd'hui, il y a beaucoup de cas recensés.

Écrit par : Géo | 13/01/2014

Entièrement d'accord avec vous.
Toutefois les interdictions prononcées avant la commission d'un délit me laissent penser que les dérives étatiques ne sont jamais loin : on sait comment ça commence, mais on ne sait jamais très bien comment ça peut se terminer. Il y a eu trop de précédents dans l'histoire pour ne pas s'inquiéter un tout petit peu...

Écrit par : Michel Sommer | 13/01/2014

Bonjour Philippe. Parfaitement d'accord et en accord avec votre billet. Vous visez très juste et très finement sur ce coup-là, tel Guillaume Tell visant la pomme sur la tête de son fils...

Belle journée à vous.

Écrit par : pachakmac | 13/01/2014

Philippe Souaille, la liberté d'expression, trésor commun, soit, mais en cas de mésusage de la liberté d'expression comme moyen de manipulation ou/et entreprise "gratuite" (enrichissante, "juteuse", nul ne l'ignore) de démolition?

Tout se permettre, déshonorer, salir ou dégrader au nom ou par le moyen de la "liberté d'expression"?!

Depuis que "sévit" ladite liberté d'expression, diriez-vous, Philippe Souaille, que le monde va mieux et que, progressivement, un souffle réel("esprit" dit d'Assise, premier service, uniquement, "bon exemple!) de "liberté" nous met à l'aise et permet de "respirer" mieux (les uns, comme les autres)?

En cas de réponse négative?

Une éructation, sur le moment, soulage, certes, mais concernant les problèmes cruciaux d'un organisme ou/et d'un environnement quotidiennement malmenés? Par l'index de jadis, par exemple, boucher, "boucler", comme "amputer" les êtres humains, avec détermination leur mettre des ornières, d'accord, mais le règne présent du n'importe quoi, n'importe où, n'importe quand (sans "escamoter" les effets et conséquences de la liberté d'expression, trésor commun, sur les jeunes, aussi)?

Apôtres de la liberté d'expression, sommes-nous adultes, responsables?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 13/01/2014

"Peut-on tuer par la parole aussi sûrement qu’avec un véhicule d’une tonne et demi ? Assurément. "

Vous n'avez pas l'impression d'en faire trop ? De qui Mbala-Mbala ou Faurisson mettent-ils la vie en danger ?

Écrit par : Plouf | 13/01/2014

Géo, je n'ai jamais soutenu le sionisme qui me parait une mauvaise réponse à un problème dramatique vieux de 2000 ans. Mais je m'élèverai toujours contre toute forme d'anti-sémitisme et plus généralement de racisme.
Michel Sommer, il n'y a eu aucune interdiction prélable. Le spectacle en cause, "Le Mur" a été joué des dizaines de fois dans la salle parisienne où Dieudonné avait ses habitudes. C'est d'ailleurs pourquoi, s'il présente un nouveau spectacle, les autorités françaises se donneront la peine de l'écouter avant de fire quoi que ce soit.
Merci Pachakamak.
Mme Belakovski, désolé, je n'ai pas compris ce que vous vouliez dire.
Plouf, M'Bala M'Bala met très clairement la vie des juifs de France en danger, en appelant à la haine contre les communautés. Quant on est un leader messianique, ce qu'il est devenu (il s'en vante d'ailleurs dans ses interviews à la télé iranienne), on est forcément conscient que ses propos sont reçus par tous, y compris par des esprits faibles, susceptibles de les prendre au 1er degré.
C'est comme, si vous êtes un pilote chevronné et que vous faites la course en montagne avec un inconnu. Qui si ça trouve a son permis depuis trois jours et va risquer de se manger le ravin au premier virage.

Écrit par : Philippe Souaille | 13/01/2014

"Géo, je n'ai jamais soutenu le sionisme qui me parait une mauvaise réponse à un problème dramtique"
Désirez-vous la disparition d’Israël ? Parce qu'au bout du bout, ne pas soutenir le sionisme, cela revient à cela.

Écrit par : Géo | 13/01/2014

"appelant à la haine contre les communautés."

Ce qui n'est pas constitutif d'une mise en danger de la vie d'autrui, sinon on devrait fusiller les Le Pen père, fille et nièce, amender Nadine Morano, et embastiller Chirac ("le bruit et l'odeur")*.

Pour accuser quelqu'un de mettre la vie d'autrui en danger, il faut un rapport de causalité plus direct et robuste entre son action (ou son inaction) et un décès éventuel...

* Et bien sûr, il faudrait aussi juger les fabricants de cigarettes, les vignerons, les mangeurs de bananes négligents, etc.

Écrit par : Plouf | 13/01/2014

Non, Géo, je ne la désire pas et surtout je crains énormément la violence que tout cela risque fort d'entraîner, dans tous les cas de figure. C'est d'ailleurs pourquoi je pense qu'il était une erreur, en 1947, de créer un état à vocation ethnique et théocratique minoritaire au coeur d'une région dominée par une toute autre religion.
Lui fournir les moyens de s'imposer par la force a juste retardé l'éclosion du problème, alors que s'ouvrait l'ère de la décolonisation et donc forcément, à terme la montée en puissance économique et militaire des contrées voisines.
Historiquement ceci a déjà existé dans cette région, c'était le Royaume d'Antioche, ou royaume franc de Jérusalem, dont les Ducs de Savoie, au passage, sont les héritiers... Il a tenu deux siècles.
Aujourd'hui Israël existe et même s'il continue de construire des colonies, il ne pourra jamais gagner la bataille démographique avec les pays voisins. Quant à la bataille militaire, Israël est à la merci d'un Saladin capable d'unifier la région et d'acquérir des armes aussi puissantes que celles d'Israël.
On s'en rappproche. Ce qui signifie au mieux une défaite militaire classique pour Tsahal, lourde de conséquences pour l'Etat lui-même, et au pire un holocauste nucléaire sur toute la région. Car si Israël a la bombe, son territoire est trop étroit pour pouvoir vraiment s'en protéger.
Jusqu'à ces derniers jours, je pensais que la solution la plus pacifique serait de rapatrier en Europe, Amérique, Australie, Asie etc, les juifs israéliens désireux de quitter un pays voué à terme à disparaître en tant qu'Etat juif pour laisser la place à un Etat vraiment laïc. Un Etat dans lequel fatalement tôt ou tard, les musulmans prendraient de plus en plus de place. Ce qui entraine le risque d'instauration d'une forme de charia, voire de dimmhitude. A moins que l'Islam, sous la pression des printemps arabes, se laïcise, finalement... Mais cela fait beaucoup, beaucoup de si...
D'où le rapatriement que l'occident serait tout à fait en mesure d'assumer. La France a bien accuilli, à elle seule, un million de pieds noirs en 62. Sauf qu'avec ce que je découvre de l'antisémitisme de nombreux Français et Suisses de toutes couleurs et religions, je me dis que finalement, ils ne seraient peut-être même plus en sécurité chez nous.
Une fin pacifique de l'Etat d'Israël suffirait-elle à faire taire l'antisémitisme ? Je le pensais, je n'en suis plus si sûr. Après tout il a survécu 2000 ans, accompagné de pogroms réguliers, bien avant la création d'Israël qui n'est donc pas la cause, mais bien plutôt une conséquence.
Quelle solution alors ?
La paix bien sûr, mais quelle paix durable ? Comment parvenir à une collaboration harmonieuse entre des populations qui ethniquement, à l'origine, sont les mêmes (même si les juifs ont récupéré pas mal de gênes et de traits culturels de partout, au fil de leurs pérégrinations) mais que la religion, essentiellement, a divisé?
La réponse tient vraissemblablement dans une forme de confédération politique et de laïcité religieuse. Mais lesquelles précisément et comment les mettre en place dans la paix, en préservant les garanties à la sécurité de chacun, c'est un immense problème humain.

Écrit par : Philippe Souaille | 13/01/2014

Non Plouf, d'abord, la peine de mort n'existe plus, pas la peine d'en rajouter. Quant au lien de causalité, sur Le Pen père, on peut discuter, mais il n'a jamais dit à ma connaissance qu'un lobby juif dirigeait le monde en général et la France en particulier, et que partant de là, tous les malheurs du monde actuel lui était imputable, au-dit lobby... Or ce discours, c'est très exactement celui que M'Bala et son pote Soral tiennent à longueur de temps sur Youtube & Co... repris en choeur par des paquets de blogueurs qui les soutiennent.
Quant à Chirac parler de bruit et d'odeur était certes une incommensurable bêtise, condamnable en tous points, mais enfin, cela ne conduit personne à tuer son semblable. Alors que visiblement les conneries sur le complot juif mondial, oui.
C'est un peu comme d'emboutir la voiture de quelqu'un exprès dans un parking, sous prétexte que la couleur de son manteau ne vous plait pas. C'est crétin, malôtru, vous êtes amendable et allez devoir payer les frais, mais vous n'avez mis la vie de personne en danger. Tandis qu'en faisant la course à 200km/h sur route ouverte, on peut le considérer...
Mais en même temps, si vous avez pris des cours de conduite, que vous avez une longue expérience et un véhicule en parfait état doté de freins ad hoc, jouer avec la vitesse ne vous parait pas si dangereux. D'ailleurs, en Allemagne, vous maîtrisez sans problème... Comme aux Etats-Unis, où la liberté d'expression est totale (à part pour les communistes...) Etes vous responsable du débutant bourré, dans un vieux tacot qui va essayer de vous suivre et tuer deux passants ?
Vous pensez que non, mais la justice pense que oui...

Écrit par : Philippe Souaille | 13/01/2014

L'affaire Dieudonné catalyse un vrai questionnement : la porosité entre anti-sionisme et anti sémitisme :
Le communautarisme ambiant a pour effet d'identifier chaque sujet à une philosophie ,une culture, de manière réductrice et pour la plupart du temps figée dans un raisonnement binaire "eux et nous devenant, eux et moi.
J'ai pas mal bossé avec des scientifiques américains , à aucun moment il ne m'est venu à l'esprit qu'ils étaient juifs tant ils étaient américains.
maintenant avec le recul et les commentaires racistes publiés sur cette plate-forme , effectivement se pose la question juif d'abord et américain ensuite.
Ce qui me rassure c'est qu'au début de ma carrière , mon meilleur copain , formé aux Etats-Unis beaucoup plus brillant que moi était indien, et qu' il est aujourd'hui recteur de l'université de Pune dans la banlieue de Bombay.
La blogosphère TDG entretient et favorise un climat de haine , les courageux anonymes y ajoutent la perversité généralement narcissique , et forcément au nom de la liberté "et puis quoi encore"

Écrit par : briand | 13/01/2014

Monsieur Philippe Souaille, si vous ne comprenez pas ce que j'ai écrit, je préciserai que je puis faire bon comme mauvais usage d'une chose ou d'une autre, en l'occurrence, s'agissant de la liberté d'expression. La liberté d'expression, bien trop souvent, hélas! n'a-t-elle pas un côté "alibi", d'une part, et hypocrite, de l'autre ( les pratiquants de la liberté d'expression, précisément, ne cessant de traiter d'"hypocrites" ceux qui ne partagent pas de leur avis)!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 13/01/2014

Vous avez un utopitropisme démesuré, Souaille. Un gouvernement mondial, Israël qui s'auto-détruit pour la paix entre les peuples...
Il semble que vous n'avez pas observé ce besoin irrépressible des sociétés humaines d'avoir toujours un adversaire. Le football en est un substitut chez nous jusqu'à la prochaine fraîche et joyeuse. Et à part ça, il se trouve que Israël a tout à gagner à perpétuer cet état de guerre à bas régime et tout à perdre à une paix avec ses voisins, l'eau en particulier, quoiqu'en disent Archi-bald et Corto. Un nouveau Saladin ? Il y a eu Saddam*, et vous avez vu comment il a fini. Vous pensiez que la 2ème guerre du Golfe servait à quoi ?

* ce n'est pas une vue de l'esprit. Il était vu comme cela par les masses arabes lors de la 1ère guerre. Selon discussion à Amman en 1990 avec un field officer ICRC jordanien, accessoirement docteur en philosophie...

Écrit par : Géo | 13/01/2014

Que décidera le Conseil d'Etat français ?
A ce jour seules existent trois décisions prononcées dans le cadre de référés (un référé liberté et deux référés suspensions). L'existence de référés suspensions démontre qu' à été introduit un recours visant à annuler les décisions préfectorales dont la suspension a été refusée en dernière instance par le Conseil d'Etat. Il appartiendra donc aux Tribunaux administratifs, puis d'appel, puis au Conseil d'Etat de statuer.
Et le résultat pourrait peut être surprendre certains. Pour deux motifs.
Premièrement, ce ne sont pas les même juges qui décideront et ils décideront en formation collégiales, ce qui les mettra à l'abris des pressions.
Deuxiémement au vu de la nature du contentieux les juges auront un pouvoir de cognition maximal. Ils décideront pleiment de la légalité des décisions préfectorales. Ce que n'a pas, à juste titre, fait le juge des référés qui a seulement affirmé que les décisions préfectorales n'étaient pas manifestement illégales.
Pas manifestement illégales ne veut pas dire légales.

Écrit par : CEDH | 13/01/2014

"On s'en rappproche."

C'est tout le contraire. Le Qatar et l'Arabie pour ne prendre qu'un exemple préfèrent s'attaquer à la déstabilisation des régimes les plus forts militairement. Avec succès à ce jour.

Vous savez pertinemment que le but des sionistes n'est plus la sauvegarde d'Israël qui est un fait acquis, mais la création du grand israël, par une conquête d'abord sous forme de "colonisation" et une purification religieuse lente.

http://www.ujfp.org/spip.php?article2897

Écrit par : Johann | 13/01/2014

Ne jamais banaliser les crimes :

"Les Bédouins du Néguev sont des populations palestiniennes d’Israël et possédant donc la citoyenneté israélienne. Les autorités israéliennes harcèlent de manière permanente les Bédouins pour les chasser et les déposséder de leur terre ancestrale. Ils vivent pour la plupart d’entre eux dans des villages « non reconnus » par les autorités, sans eau ni électricité, sans écoles ni routes. Les autorités israéliennes détruisent régulièrement au bulldozer ces villages, certains ont été détruits des dizaines de fois, ainsi que leurs cultures.

Le parlement israélien a approuvé en première lecture la loi Prawer-Begin, qui prévoit la destruction totale de 36 villages et le déplacement forcé des 70 000 Bédouins qui y vivent pour les forcer à s’installer dans les zones urbaines sous équipées de 7 villes de regroupement !

Cela est en contradiction avec la recommandation du Comité des Nations unies sur les droits économiques, sociaux et culturels (2011), qui a demandé à Israël de renoncer à l’évacuation forcée des habitants Bédouins et de cesser les démolitions de leurs maisons et villages « non reconnus ».

Cette loi marque la volonté de judaïsation de la zone, isolant les Bédouins et les privant de leurs droits civiques. Le Comité ministériel a en ainsi créé un programme qui permettra de maximiser la propriété juive des terres du Néguev sans aucune considération pour les besoins de la communauté bédouine, ses droits civiques et son lien à la terre."

http://www.ujfp.org/spip.php?article2808

Écrit par : Johann | 13/01/2014

De nombreux intervenants, plus ou moins médiatisés, croient bon de nier le droit absolu à avoir une opinion. Pourtant le droit à avoir une opinion est absolu. Cela découle de la Convention européenne des droits de l'homme et de la jurisprudence de la Cour (9 CEDH), mais aussi du Pacte international sur les droits civils et politiques (Pacte ONU II = PIDCP) et, s'agissant de la France, de la déclaration de 1789.
.
Attention cela ne veut pas dire que l'on puisse toujours et n'importe comment exprimer cette opinion ! Mais on a le droit inconditionnel et absolu d'avoir cette opinion.
.
S'agissant du Pacte ONU II on peut lire dans la récente observation générale no 34 :
.
"9. Le paragraphe 1 de l’article 19 exige la protection du droit de ne pas «être inquiété pour ses opinions». C’est un droit pour lequel le Pacte n’autorise ni exception ni limitation.
La liberté d’opinion s’étend au droit de l’individu de changer d’avis quand il le décide librement, et pour quelque raison que ce soit. Nul ne peut subir d’atteinte à l’un quelconque des droits qu’il tient du Pacte en raison de ses opinions réelles, perçues ou supposées.
Toutes les formes d’opinion sont protégées et par là on entend les opinions d’ordre politique, scientifique, historique, moral ou religieux. Ériger en infraction pénale le fait d’avoir une opinion est incompatible avec le paragraphe 1 de l’article 19. Le harcèlement, l’intimidation ou la stigmatisation, y compris l’arrestation, la détention, le jugement ou l’emprisonnement, en raison des opinions que la personne peut professer constitue une violation du paragraphe 1 de l’article 19."
Précisons que l'article 19 par. 2 a trait à la liberté d'expression de cette opinion et l'article 19 par. 3 a trait la limitation de l'expression de l'opinion mais non à la limitation de l'opinion.
.
En conclusion, il n'est pas d'opinion délictueuse.

Écrit par : CEDH | 14/01/2014

C'est spectaculaire. Deux extrémistes s'expriment ici, l'un de gauche, Johann, l'autre de droite, Géo.
Or Johann, qui est juif et qui utilise les infos émanant de l'Union des Juifs de France pour la Paix prouve s'il le fallait combien les thèses de Dieudonné et Soral sont mensongères et combien la différence entre sionisme et judaïsme est profonde. A quel point de nombreux juifs dénoncent les excès de l'état israélien ou lui sont au moins indifférent. Y compris en Israël même, qui reste tout de même le seul état réellement démocratique de la région, garantissant la liberté d'expression.
A l'inverse, Géo, militant UDC, souligne la petite part de vérité du discours soralien-dieudoniste sur le "complot sioniste mondial". A savoir qu'effectivement, la première puissance d'Occident soutient fermement Israël. Mais le moins qu'on puisse dire de cet agenda là, c'est qu'il n'est pas vraiment caché.
Ceci dit, comme tout extrémisme, les deux se trompent et pour la même raison: ils négligent l'évolution inéluctable du rapport de forces, en défaveur de l'occident au niveau mondial, et l'impact considérable de la fin du pétrole dans le demi-siècle qui vient. A quoi s'ajoutent les évolutions intérieures aux Etats-Unis même, où l'on est de plus en plus ouvertement laïc et pacifiste et où les autres communautés, ni WASP, ni juives, montent en puissance.
Si Israël est soutenu comme il l'est par Washington, c'est un peu du fait du marché électoral de la communauté juive, renforcé par les born again protestants islamophobes, mais c'est aussi à cause du pétrole. Il est fort pratique d'avoir au moyen orient un bastion avancé, véritable porte-avions bunkerisé, qui tient toutes les régions avoisinantes sous son feu. De ce point de vue, on peut même se demander qui est le jouet de l'autre. Parce qu'en l'occurrence, ce sont tout de même les soldats de Tsahal et les enfants des kibboutz qui risquent leur peau régulièrement pour défendre les approvisionnements en énergie de tout l'occident...
Quant au Qatar et aux Saoudiens, principaux soutiens des salafistes, ils n'ont rien de vraiment pro-sionistes. Ils veulent juste conserver le leadership sur le monde sunnite, casser les grands rivaux shiites et préserver leurs monarchies, dont il semble tout de même que les jours soient comptés. Précisément parce que le monde change et les populations de ces pays avec...
C'est votre problème, Géo: vous en êtes resté à l'épisode "Géo, gentil géologue aidant les peuples de couleur à trouver de l'eau pour leurs besoins essentiels". Sauf que depuis, le monde a évolué. Il y a de plus en plus de jeunes africains capables de faire le boulot tous seuls, les financements sont chinois et les décisions seront de plus en plus souvent prises aussi par des gens qui n'ont pas forcément les mêmes réflexes...
Au XIIIème siècle, royaume d'Antioche est tombé comme un fruit mur, lorsque les européens en ont eu assez d'envoyer la fine fleur de la chevalerie, par générations successives se faire trucider pour le tombeau du christ. Pourtant, le symbole était fort et la foi ardente, mais ça leur coûtait un paquet d'argent.
Lorsque le pétrole aura disparu du Moyen orient, ce que les monarques du Golfe ont la sagesse d'anticiper en investissant tout azimut hors du pétrole, la survie d'Israël ne tiendra plus qu'à la bombe atomique - ce qui signifie la fin d'Israël - ou au goût pour le sacrifice de ses soldats. Qui vont avoir du mal à faire aussi bien que les volontaires du Jihad en la matière. Quant au soutien venant d'occident, il ne faudra pas y compter, l'opinion publique ces dernières semaines l'a assez démontré.

Écrit par : Philippe Souaille | 14/01/2014

"C'est votre problème, Géo: vous en êtes resté à l'épisode "Géo, gentil géologue aidant les peuples de couleur à trouver de l'eau pour leurs besoins essentiels"."

C'est ce qu'ont pu vous dire les gens de là-bas. Mais nos rôles étaient plus dans le domaine de la gestion générale que du terrain direct. Bien que j'en ai beaucoup fait...
Pour l'illustrer : nous devions engager un géophysicien burkinabé pour une seconde équipe à côté de la mienne. Le meilleur des candidats portait le nom du président renversé par Blaise Comparoé, et il avait un cursus de formation impressionnant. Deux ans à Paris pour la géophysique, (et payé par qui ?) après ses études au Burkina et à Leningrad. Mais monsieur, sur pression de sa famille, a choisi petit fonctionnaire de l'enseignement dans le primaire pour deux ans pour accéder plus haut après. Tellement typique...
Heureusement, le n° 2 de la liste était parfait. Un peu autoritaire mais bon, il pouvait se le permettre, lui, vu sa couleur de peau...
Si vous voulez savoir, mon problème à moi est d'être suisse. J'ai perdu un très grand nombre d'opportunités de travail sur financement européen à cause de cela.
Et last but not least, la zone d'intervention des gens comme moi correspond assez bien à la zone d'expansion d'Aqmi...Cela fait beaucoup de projets en moins, chinois compris.

Sur le sujet du pétrole, des relations d'Israël et des USA, j'ai écrit des choses dans le même sens depuis longtemps. Je suis donc complétement d'accord avec votre analyse ci-dessus. Mais vous négligez un phénomène plus visible sur les phosphates que sur le pétrole (à ce que je sais mais il y a le contre-exemple de l'Iran). Non, tous les ingénieurs du monde ne se valent pas. Les Chinois et les Arabes ne sont pour le moment pas franchement les meilleurs dans les sciences de l'environnement (dont la géologie). En gros, on voit sur le terrain que les priorités ne sont pas mises au bon endroit selon des critères rationnels. On construit des usines de plusieurs centaines de millions de dollars avant d'être sûr de leur utilité, mais un prince a des intérêts dans cette construction...
Les experts français avec moi étaient plutôt choqués par ce qu'ils voyaient...

Écrit par : Géo | 14/01/2014

Les commentaires sont fermés.