13/02/2014

M. Blocher, cessez de raconter des histoires

Raconter des histoires, c’est sa seconde nature. Ses succès sont basés sur le travestissement de la vérité. Les djeuns ont un nom pour ça, ou plutôt deux : gros mytho !

Ainsi, les Romands auraient depuis toujours une conscience nationale amoindrie…  Sauf que sans Pictet de Rochemont, Frédéric de la Harpe et leurs précieuses relations internationales, la Suisse moderne n’aurait jamais émergé et aurait été laissée à l’Autriche au Congrès de Vienne…  D’autant que les Cantons primitifs et la campagne bernoise n’en voulaient pas de cette Suisse moderne, bataillant pour conserver leurs droits suzerains sur les cantons asservis du Tessin ou d’Argovie…

Que sans James Fazy et les Genevois, qui firent une révolution pour y parvenir, le rapport de forces de la guerre du Sonderbund aurait tourné en faveur des Cantons conservateurs (ce qui ne lui aurait pas déplu, au Christoph) et que sans Dufour, éduqué à l’X de Paris, le bilan eut été infiniment plus sanglant.

Que sans Guisan, la mob n’aurait peut-être pas connu la même issue. Tandis qu’à la première, le Général Ulrich Wille était pan-germaniste, (tout comme le grand-père de Blocher)  et qu’ils ont bien failli faire éclater la Suisse en tentant de la faire entrer en guerre aux côtés de l’Empire prussien. On pourrait multiplier les exemples.  Les grands hommes de ce pays étaient souvent Romands, c’est de l’Histoire. Tandis que le principal héros alémanique, Guillaume Tell, magnifié par Blocher, n’est qu’un mythe. Tout comme Winkelried, à ce qu'il parait. Des histoires…

Il est temps de remettre les pendules (romandes) à l’heure. De rappeler qu’une veuve éplorée des Grisons apprit chez le notaire que le jeune et fringant directeur qu’elle avait chargé de vendre son usine, en péril depuis la mort de son mari, était miraculeusement devenu l’acheteur de l’entreprise qu’il disait perdue : EMS Chemie…  Les descendants de la vieille dame vivent aujourd’hui en Romandie. 

Ce brillant nouveau jeune patron devint le président du lobby pro-apartheid en Suisse, justifiant avec aplomb la ségrégation raciale…  Ses entreprises y exportaient des détonateurs de mine anti-personnels sous le label douanier « pièces de rechange ». Aujourd’hui encore, ils sont vendus, devenus miraculeusement des déclencheurs d’airbag…  Sans oublier que l’UDC nous a sauvés de l’Europe. Sauf que le Liechstenstein est dans l’EEE, le Luxembourg est membre fondateur de l’UE et ils font mieux que nous… Ah, oui, j’oubliais, les bananes sont bleues et l’Initiative va résoudre les problèmes des gens…

Commentaires

Comme il est inutile de débattre avec vous, cette citation:

"Les hommes n'étant pas dotés des mêmes CAPACITES, s'ils sont libres ils ne seront pas égaux, et s'ils sont égaux c'est qu'ils ne sont pas libres"!
Alexandre Soljenitsyne.

Pour vous remettre à votre juste place de polémiqueur de bas étage!

Écrit par : Corélande | 13/02/2014

C'est triste de savoir comment il y a des individus qu'avec leur plumes et arrogance font tout pour casser l'unification de la population. Les Romands oublient toujours qu'ils font partie de la Suisse et pas de la France. Cela fait bien longtemps que nous savons que les Romands célèbrent tout ce qui vient de l'autre coté de la frontière et dénigrent avec presque de la haine l'autre partie de la Suisse en majorité alémanique. Combien nous avons entendu dire, les alémaniques sont cons et nous les meilleurs car la France est grande comme s'ils désiraient au plus profond de leurs gênes être des français. Pour beaucoup, ils sont déjà Français d'origine et se permettent de critiquer ce pays qui les ont accueillis et dans lequel ils sont pu être ce qu'ils sont devenus. Je me dis que si nous aimons tellement la France, il y a le choix de la libre circulation encore. Et pourquoi pas nous établir de l'autre coté de la frontière. Pays dans lequel nous nous sentons plus en accord et en harmonie. Pourquoi toujours cracher sur la soupe ? Combien des étrangers devenus Suisses , qu'ont travaille dur pour aller de l'avant lui et leurs familles sont reconnaissants de cette Suisse avec une mentalité alémanique bien ancré dans leur façon d'exister, plaise ou pas. La Suisse Romande allait beaucoup mieux lorsque le pays était beaucoup plus unie et le patriotisme était bien présent dans nos coeurs car c'est ce patriotisme qui fait une nation forte. Aujourd'hui on ne parle plus de patriotisme ou d'aimer son pays sans nous traiter de xénophobe ou raciste. Tout ces petites choses qui nous empoisonnent la vie viennent toujours de ces grands penseurs qui croient avoir la connaissance de l'absolu et qui pensent qu'ils sont les détenteurs de la vérité. Des petits privilégies qui n'ont pas fait des efforts dans leurs vies et qu'ont eu la vie facile. Lorsque je vois comment l'Europe se comporte et comment le monde va mal, je suis fier de vivre dans un tout petit pays courageux et qui ne permets pas qu'on lui donne des leçons de morale. Gardons nos étrangers, ceux qui méritent de vivre dans notre pays et aidons a partir a ceux qui les dénigrent.
Cela fera beaucoup de place. pourquoi en avoir honte alors que les vraies responsables de cette situation de pauvreté en Europe ne se gênent pas ?

Écrit par : Manco | 13/02/2014

Guillaume Tell, Winkelried j'aime bien...
Si Mr. Blocher et/ou l'UDC n'existait pas il y aurait beaucoup de journalistes
au chômage, ne croyez-vous pas ?

Écrit par : bidouille | 13/02/2014

Ce n'est plus la honte, la TSR à 12h45 est entré dans l'ignominie en interrogent beat kappeler au sujet des "propos de M. Blocher"!

Il y a vraiment une élite suisse qui pourraient passer aux ordures sans que les Eboueurs ne s'en offusquent tout comme 50,34% d'Electeurs!

Écrit par : Corélande | 13/02/2014

Christoph Blocher est un vieillard finissant.

Écrit par : Déblogueur | 13/02/2014

@manco
Vous étés en plein dans la caricature et vos propos débiles ne nous rassurent pas l'avenir de ce pays. Vous êtes dans la ligne "Blocher" qui se traduit par le mépris, l'ignorance et l'insignifiance!

Écrit par : Galileo | 13/02/2014

@ Corélande

Merci de votre franchise. Il y a donc, pour vous et au terme de votre premier commentaire, ceux qui ont peu de capacité -et il s'agit de ceux qui ont l'outrecuidance de ne pas voter comme vous et Blocher, et ceux qui ont plus de capacité -ceux qui votent comme vous et Blocher.

Les sous-suisses et les sur-suisses, selon vous. Unter et Uber, selon vous.

Et à lire votre deuxième commentaire, une partie des Unter peut passer aux ordures et donc finir dans un incinérateur. Par décision des Uber. Cela me rappelle quelque chose. Nauséabond.

A chacun son opinion.

Écrit par : CEDH | 13/02/2014

@ Manco

Le Romand a une identité suisse assurée, il se fiche de ressembler ou non aux français, il n'a pas besoin de se rassurer, il ne craint pas la France. Il s'en moque gentiment.
Mis à part le cas de ceux qui, bien que devenu suisses, ne sont pas encore suisse. Ceux qui ont un passeport suisse, pas plus. Ceux que fédère, à Genève, le lanceur d'eau pyromane, Ceux qui ne savent plus qui ils sont, ceux qui, tant il sont mal assuré dans leur identité suisse, deviennent méchants.

Le suisse alémanique a, lui, une identité moins bien assurée. Il craint de devenir allemand. Il ne doit surtout pas parler Hochdeutsch, il pourrait en devenir allemand. Il craint que son pays soit englouti par l'Allemagne. Il craint la fusion. Il cauchemarde que son Heimatland devienne un Land allemand de plus. De se fondre dans une grande Allemagne. Il a besoin de clamer son identité pour se rassurer, comme ceux qui se les touchent afin d'être sûr d'encore les avoir. Mais lui, l'alémanique, n'a pas une âme méchante.

Et à sa décharge, Napoléon est plus éloigné qu'Hitler. L'Allemagne de Merkel plus crédible que la France de Hollande.
Alors lui, notre compatriote alémanique, on l'aime comme il est.

Écrit par : CEDH | 13/02/2014

Très bien dit, CEDH. Vous voyez que vous pouvez faire autre chose que du droit, quand vous voulez :-)

Écrit par : Philippe Souaille | 13/02/2014

Après le Dr Buchs, voilà encore un nouveau croque-morts qui se dévoile. Les pompes funèbres cherchent du personnel pour ce travail très particulier et jamais en manque de clients n'est- ce pas? Comme disait ma grands-mère : " la roue tourne pour tout le monde... à chacun son tour.."...

Écrit par : Exprof | 13/02/2014

Qu'il divise ou qu'il ressemble, Blocher a gagné une fois de plus ... tout le monde parle de lui, depuis son dernier discours.
Qu'on le veuille ou pas, il fait la UNE de tous les journaux.
Il gagne en visibilité.
Il est donc de retour !

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 14/02/2014

Merci pour cet article.

De plus, finalement, M. Blocher n'est qu'un "tertios", petit-fils d'un pasteur allemand, quel est donc le crédit de ses dires ? Que peut-il bien connaître de la Suisse ? Je fais plus confiance à M. Friedrich Dürrenmatt qui dit, après avoir élu domicile en Romandie, au bord du lac de Neuchâtel, que: "les suisses-romands ne sont pas très différents des suisses-alémaniques" (source: http://www.rts.ch/archives/tv/culture/vingt-six-fois-la-suisse/3465740-neuchatel.html, à 3'57").

Cette réflexion est évidemment un peu stérile, mais elle permet aussi de démonter les propos de M. Blocher.

Il est à noter que cette idée séparatiste ne vient même pas de Christoph Blocher, mais de son grand-père, comme on peut le lire ici: http://www.preavis.org/breche-numerique/article2039.html

Il serait temps que les médias se réveillent et cessent de donner une tribune à M. Blocher à chaque fois qu'il sort une nouvelle bêtise...

Écrit par : Alexis | 09/11/2014

Cher Manco,

Savez-vous qui parle de désunification de la Suisse en premier ? Le grand-père de Blocher. En effet, Eduard Blocher était un fervant partisan de la séparation entre romands et alémaniques qu'il considérait comme supérieurs... C'est donc bien Christoph Blocher qui souhaite diviser la Suisse. Ne dit-on pas, diviser pour mieux régner.

Écrit par : Alexis | 09/11/2014

M. Blocher et ses subordonnés jouent avec la peur : facile, pas cher et cela rapporte des voix, des signatures pour un oui ou pour un non déposées sur des initiatives que les signataires ne lisent même pas, écoutant religieusement les explications souvent confuses des "subordonnés" !

Alexis a entièrement raison : les médias ne parlent que de ce personnage qui n'a pas "digéré" son éviction du CF et qui se met en scène avec un seul sujet : les étrangers qu'il n'aime pas. Il devrait écouter Fernand Reynaud dans son sketch "Les Croissants" dont le final est éblouissant de vérité !

Écrit par : Marie | 10/11/2014

Les commentaires sont fermés.