30/10/2015

Le Courrier du Qatar et les souverainistes

 

Pendant qu’à Genève l’extrême-gauche parle de prendre les armes pour protéger les subventions du plus gros débit de boisson du canton (je simplifie, c’est pour rire, les gars), Sarkozy fait son job de courrier du Qatar. Accusé par Blatter d’avoir été l’artisan du déplacement de la coupe du monde de foot, il court à Moscou. Pour éteindre l’incendie, ou pour tenter une négo avec Poutine sur le conflit syrien ? En tout cas, il y a défendu le point de vue des monarchies du Golfe, tout en critiquant les positions de l’actuel gouvernement français dans le conflit ukrainien… En d'autres temps on aurait parlé de haute trahison. Il a quand même du se faire tout petit, le Sarko, quand Poutine lui a rappelé ce qu’il pensait du rôle des occidentaux en Libye…

 

 Toujours est-il qu’en un mois en Syrie, les bombardements "ciblés" russes ont tué :

279 rebelles modérés ou alliés islamistes d’Al-Nosra
185 civils, dont 48 enfants et 46 femmes

131 djihadistes de Daech

 

En un an, les raids de la coalition occidentale ont tué
146 membres d’Al-Nosra et de groupes islamistes modérés
206 civils (nombre de femmes et d’enfants non précisés)
3 276 djihadistes de Daech

 

Ce mois, un hôpital a été bombardé en Afghanistan par l’US Army. Onze autres ont été bombardés par l’Armée russe en Syrie où règne par ailleurs une épidémie de choléra. Obama s’est excusé, le Kremlin a tout démenti, accusant la presse occidentale d’être aux ordres de l’OTAN. Cette même presse qui avait vigoureusement dénoncé le bombardement d’Afghanistan...

 

Les traditionnalistes chrétiens applaudissent le bombardement d’Al Nosra par la Russie, l’Iran et le Hezbollah parce qu’Al Nosra contraint les Syriennes à se voiler. Exactement comme toutes les femmes en Tchétchénie russe, en Iran et dans les villages du Hezbollah… Où les opposants sont joyeusement massacrés, même quand ils sont réfugiés à l’étranger. Accessoirement, il y a quelques siècles, ce sont les chrétiens pas encore traditionnalistes qui forçaient les grecques à se voiler... O Tempora O mores...

 

A Genève, Thierry O, patron de droite, chrétien traditionnaliste et fan du boucher Bachar cite à l’appui de ses thèses… Jean-Luc Mélenchon. Pendant que Magali O. élue d’extrême-gauche et fan de Mélenchon cite à l’appui des siennes… Philippe de Villiers !

 

Cette étonnante osmose repose sur l’idée que si le monde va mal, c’est la faute de la mondialisation financière, pilotée par Washington, Bruxelles, la Trilatérale, les juifs et les sunnites. Tandis qu’en fermant les frontières, Poutine, Bachar, l’Iran chiite et les nationalistes unis de tous pays vont nous sauver…
L’idée que l’impérialisme du Kremlin qui les réunit pourrait nous mener à la der des der, troisième et nucléaire, ne les effleure même pas. Sauf que leur idée de base est grotesque. Personne ne réduira l’influence de la finance mondiale en relevant les frontières, parce que c’est juste l’inverse : les frontières ont toujours été le rempart plus étanche contre la curiosité du fisc. Jusqu’à ce que l’OCDE, institution mondialiste s’il en est, s’attaque avec succès aux paradis fiscaux. Ce qui a permis de commencer à fiscaliser la finance mondiale. C’est un acquis de la mondialisation Pas l’inverse et aucune législation nationale n’aurait été en mesure de le faire.
Ni d’ailleurs de récupérer son argent parti ailleurs sauf à user de la force brute. Comme c’était le cas au temps des guerres aveugles, issue fatale des nationalismes.

 

Ce n’est pas un hasard si tant de milliardaires de Blocher à Le Pen en passant par Poutine tirent les ficelles des hystéries nationalistes. Ils défendent leur steack et leurs privilèges… Plus les frontières seront étanches et plus les grandes fortunes seront à l’abri dans les paradis fiscaux.

 

Une vidéo de Poutine illustre parfaitement cette hypocrisie. Elle tourne en boucle sur le net, montrant le Président russe river son clou à un oligarque en lui interdisant de licencier ses ouvriers. Sauf que c’est de la com, juste de la com, tournée en multicaméras. Comme les clips où il répare des voitures en Sibérie, sauve des tigres à torse poil ou pêche des amphores dans épaves grecques. Il y a autant d’oligarques sous Poutine qu’il y en avait sous Eltsine, mais ils sont encore plus riches aujourd’hui, à condition d’avoir fait allégeance à Poutine et de verser leur obole au Tsar. Ceux qui refusaient sont morts, en prison, ou contraints à l’exil après avoir tout perdu en Russie. Ils ont été remplacés par… des copains de longue date de Poutine, anciens agents du KGB comme lui et/ou amis d’enfance… Très souvent, il ne s’agit que de prête-noms et Poutine lui-même est suspecté de concentrer plusieurs dizaines de milliards de dollars de biens personnels. Ce qui serait parfaitement impossible dans un monde transparent, sans frontières ni paradis fiscaux…

26/10/2015

La choucroute ça tue... Oui, mais à 95 ans :-)

L'OMS se fout du monde. La charcuterie c'est gras et salé, donc pas très bon pour la santé, personne ne l'ignore. A forte dose c'est même cancérigène. Comme presque tout. L'eau courante de nos robinets par exemple... Plus exactement le chlore qu'elle contient ! Sauf que sans ce chlore, on mourrait tous beaucoup plus tôt de dysenterie, de choléra et de diverses joyeusetés véhiculées naturellement par les eaux de nos villes et de nos campagnes.
Nous souffrons tous d'un phénomène naturel qui s'appelle le vieillissement. Tenter de repousser le phénomène à l'extrême devient extrêmement couillon. Inutile de s'écharper sur caisse unique ou non, la seule vraie cause du renchérissement constant de nos primes d'assurance maladie, c'est le papy boom: de plus en plus de petits vieux, qui vivent de plus en plus longtemps en consommant de plus en plus de médicaments qui coûtent de plus en plus chers...
Du coup, le nombre de victimes ne veut rien dire, si l'on ne tient pas compte de l'âge auquel surviennent les décès. Ainsi le tabac intervient dans 80% des infarctus avant 45 ans ! Les gens meurent en nombre de cancers du poumon dès la cinquantaine et le gros de l'hécatombe se situe entre 60 et 70 ans. 
Or pour le cancer colorectal, attribué à la charcuterie, c'est seulement entre 75 et 85 que les gens meurent le plus et ça continue en grand nombre jusqu'à...95 ans. C'est un décalage de plus de 15 ans ! A partir de 85 ans, il y a même plus de gens qui meurent d'un cancer colorectal que d'un cancer du poumon, parce que ces derniers sont morts avant, trois fois plus nombreux ... alors que le nombre d'amateurs de saucisson reste bien plus important que le nombre de fumeurs en exercice !
En résumé, il faut arrêter de faire flipper les gens inutilement et arrêter de considérer comme un drame le fait de mourir après 85 ans. Si choquant que cela puisse paraître.
Et se souvenir que l'excès en tout est un défaut !

22/10/2015

Grâce à Poutine, dans un an, un vrai Etat islamique en paix avec ses voisins chiites syriens et irakiens ?

Une fois n'est pas coutume, je laisse la place à un confrère, présent sur place en Syrie, qui décrit mieux que je ne pourrais le faire la situation. A savoir que Poutine et Daech semblent en accord parfait pour se débarrasser de l'opposition démocratique pro-occidentale (nos alliés naturels) et des islamistes modérés (soutenus par les pays du Golfe et la Turquie), qu'ils ont pris en tenaille. Ils ont commencé à serrer et sauf soutien armé occidental consistant peu probable, les rebelles  seront passés par pertes et profits dans les semaines qui viennent. 

Par bien des côtés, néo-stalinisme inclus, cela ressemble à la manière dont les démocraties occidentales ont laissé mourir la République Espagnole... Avant de devoir se coltiner le nazisme peu après...

http://www.liberation.fr/planete/2015/10/21/l-armee-syrienne-libre-prise-en-tenaille-entre-poutine-et-l-etat-islamique_1407916

Au delà du fait que Daech est dirigé militairement par d'anciens officiers de renseignements de Saddam Hussein  formés par le KGB - et dont le SVR russe détient les fiches personnelles depuis 2003 - et que Daech apparait depuis le début comme l'agent provocateur au service de Moscou, quelles conclusions en tirer ?

Après l'écrasement des rebelles, soit Poutine décide de continuer et de se heurter à Daech, soit il s'arrête là. 

Les deux options présentent des intérêts.
Dans le premier cas, il renforce son image d'anti-terroriste et peut espérer massacrer au passage les 3000 extrémistes sunnites russes enrôlés dans Daech. Mais le problème de la cohabitation sunnite chiite dans la région reste entier, à moins d'éradiquer ou à peu près la présence sunnite sous un tapis de bombes, qui seraient  justifiées par la guerre à Daech. Une Tchétchénie bis. Staline a fait pire, mais ça représente quand même 2 ou 3 millions de morts et ça reste lourd à porter et à justifier. Même pour Poutine. Surtout vis à vis de ses 15% de population sunnite en Russie et des monarchies sunnites du Golfe, qui vont l'avoir plus que mauvaise...

Dans le deuxième cas, il conclut une paix honorable, ce qui plait toujours, après avoir éradiqué le principal ennemi du régime et potentiellement de la présence russe en Syrie et au Moyen orient, à savoir les Rebelles.  Si l'on admet que les sunnites ne vont pas disparaître du paysage, ni en Syrie, ni en Irak, la perspective d'un Etat islamique sunnite à cheval sur les frontières et encadrés par deux entités chiites solides, la syrie alaouite d'une part, l'Irak chiite pro-iranien de l'autre, c'est jouable. Le fait que les dirigeants de Daesh soient d'ancien copains des services secrets et qu'ils détestent Washington ne peut qu'aider. Accessoirement, depuis Saddam, ils ont toujours été les ennemis des monarchies du Golfe. Donc l'établissement d'un Etat islamique aux dimensions raisonnables, pro-russe dans les faits, serait une excellente chose.

Un peu dur à faire passer dans l'opinion publique, mais rien d'insurmontable, au prix d'un changement de têtes à la direction officielle de Daesh, le cas échéant. Un accord de paix fait tellement plaisir à tout le monde...

On en reparle dans un an ou deux. Quand aux identitaires européens qui voient en leur idole le sauveur du monde chrétien, ils seront les dindons de la farce. Mais Poutine trouvera bien une façon de leur présenter le suppositoire.

20/10/2015

Une veste ne lui a pas suffi, il se représente...

Ainsi donc, Stauffer se présente au 2ème tour pour le conseil des Etats. Sa veste du 1er tour ne lui a pas suffi:  3 fois moins de voix que la socialiste ou le vert, 2 fois mons que le PLR ou le PDC !
J'ai été faire un petit tour sur son mur, histoire de tester l'épaisseur socio-économique du bonhomme avant de voter :-)

Ce que j'y ai trouvé est édifiant. En dehors de photos de lui sous toutes les coutures et de quelques slogans, j'y ai trouvé un texte récent parlant d'économie et de développement. 

Un tissu d'âneries.Le voici:. 

 

"Moi j'invite la gauche à venir voir Singapour pour le développement économique, j'invite aussi les verts à venir regarder la politique d'urbanisme Et de mobilité ! La puissance économique d'un pays comme Singapour est absolument incroyable, chaque Singapourien peut acheter son logement subventionné par l'état, chaque employé Singapourien engagé par une nouvelle société établie à Singapour reçoit 20% du salaire par l'état quelque soit son âge et sa formation, pour avoir une idée une secrétaire gagne environs 4'000.- à 4'500.- dollars Singapour par mois....... La fiscalité (accords négociés) est de 5%, l'aéroport gère 55 millions de passagers par an.

Et pour conclure la mission économique de Singapour a pas moins de 550 employés dont une centaine voyage dans le monde pour attirer des entreprises à s'établir à Singapour! Il y a 50 ans Singapour était une petite ville de pêcheurs... à méditer Mesdames, Messieurs de la gauche!"

 

Alors d'abord, précisons que 4000 dollars singapourens, ben ça fait...  2700 CHF. Brut, avant déduction des assurances sociales...  Pas sûr que beaucoup de secrétaires genevoises acceptent de bosser pour ce tarif à raison de 42 à 53 heures par semaine selon la branche...

Après, ou plutôt avant, il y a 50 ans, en 1965 donc, Singapour était un village de pêcheurs de... 1,8 million d'habitants :-)  sur 714 km2 soit 2 fois et demi le canton de Genève en superficie et 6 fois la population d'alors...

Aujourd'hui c'est 5,3 millions d'habitants donc 12 fois la population d'aujourd'hui, mais toujours sur 2,5 fois la surface du Canton. Un triplement en 50 ans, grâce à une immigration débridée (sans jeu de mots). Pas sûr que l'UDC soit franchement emballée par le concept. Les électeurs du MCG non plus d'ailleurs. 

Il oublie aussi de dire que la protection sociale telle que nous la connaissons est aux abonnés absents à Singapour: pas de chômage, pas de retraite, pas de salaire minimum et seulement deux semaines de vacances par an. Toutes les assurances sont volontaires et sont donc à déduire des salaires à 2700 balles cités ci-dessus, en dépit d'un coût de la vie très élevé, aussi cher qu'à Genève pour les loyers par exemple. Alors chaque singapourien peut toucher 20% d'aide sur l'achat de son logement, oui, mais s'il peut payer le reste... Et il touche une aide de l'Etat, mais s'il travaille... Et ces avantages sont réservés aux citoyens singapouriens, les "résidents" en sont exclus. Un genre de pratique qui fleure bon l'UDC, mais qui serait en totale contradiction avec ce que prône le MCG à longueur d'années.

Bref, en clair, c'est un jeu de dupes. De l'ultra-libéralisme sauvage au service de la loi du plus fort. 

Ah oui, aussi, le taux de fonctionnaires est l'un des plus bas du monde, 2 pour 100 habitants. C'est 5 fois moins qu'à Genève... Pas sûr que les électeurs du MCG apprécieraient de voir licencier un fonctionnaire sur cinq...   A noter que la fiscalité est variable en fait, entre 5 et 20%...  Bref, beaucoup de vent pour pas grand chose. Comme d'hab...

19/10/2015

Retour à la démocratie: et si Cramer se désistait ?

La politique à Genève est divisée en trois parts à peu près égales. La gauche ( L'Alternative), le centre-droit (l'Entente) et la droite extrême (la Nouvelle Farce). Leur poids varie selon les sujets et la période, mais en gros, un tiers chacun.
Comme il y a deux sièges au Conseil des Etats pour représenter le Canton, la logique voudrait que deux des tiers en aient chacun un, seul le dernier tiers restant bredouille. Sauf que depuis de nombreuses années, profitant des divisions des deux autres, le tiers gauche monopolise les deux sièges, ce qui n'est pas sain et engendre toutes sortes de frustrations.
Il suffirait que la gauche abandonne volontairement un de ses deux sièges d'ici mardi midi pour laisser à l'électeur la pleine liberté de ses choix. Plus de calculs d'appareils, plus de contreparties, rien que de la démocratie: l'électeur choisit les deux candidats qu'il prèfère sur trois candidats. Et ces deux meilleurs là gagnent ...
Simple comme bonjour, non ?
Robert aura-t-il ce courage et cette abnégation ?

09/10/2015

Les jeunes ont un nom pour ça: "gros mytho !"

Après le concert des Stones et la Tour d'Onex qui n'ont jamais vu le jour, voici donc Stauffer auto-proclamé sauveur de la Genève Internationale, ami de chefs d'Etats (c'est vrai qu'il a été en conflit financier avec les autorités du tout petit pays de son épouse) et doté de compétences économiques reconnues... Surtout en matières de faillites, dans lesquelles il a été impliqué, jusqu'à la case prison !
Il clame avoir insisté pour payer son voyage. Sauf qu'il n'a jamais été prévu que les entrepreneurs participant le fassent autrement qu'à leurs frais.
Le plus gros mensonge de cette affaire, en dehors de repousser une audience au Tribunal de Police qui tombait juste avant les élections, c'est sa raison même. Stauffer présente sa participation comme un service rendu à la promotion économique genevoise. Une injure aux fonctionnaires concernés, qui ne sont pas payés pour avoir besoin de son aide. Voilà qui donne une image bien bananière de la République. Particulièrement déplorable à Singapour, une île très à cheval sur la loi et l'ordre, où les rôles sont définis très clairement.
S'il y va, c'est pour faire du business. Mais de quel ordre à Singapour, plaque tournante financière mondiale ? Sa tentative à la tête d'une boîte de nuit n'a pas duré et Singapour n'a jamais attendu Genève pour vendre des abonnements natel ou des poissons rouges... Reste son activité passée d'apporteur d'affaires pour des banques de la place. Qui s'est plutôt mal terminée, par des procès et des menaces, avec les banques et avec son pote gouvernemental mauricien. Est-ce de cette image là dont la Genève financière a besoin, à l'heure des échanges d'information et de la moralisation des flux financiers internationaux ?

03/10/2015

Chère Madame Morano,

Avant que le soufflé ne retombe, je voudrais vous rappeler quelques faits qu'apparemment vous ignorez :
La doyenne des Français est noire. Guyanaise. Née dans un pays exploré par les Français dès 1503 et devenue officiellement « France Equinoxiale » en 1604. Plus de 160 ans avant que votre Lorraine natale ne devienne française. Eudoxie Baboul est née, donc, française en 1901. Comme ma défunte grand-mère Lucie qui était lorraine, comme vous. Sauf qu’en 1901, ma grand-mère était allemande, comme presque toute la Lorraine et que les parents de votre mère étaient italiens…

Re-natularisée française en 1918, la Lorraine redevint allemande en 1940. Une date importante, parce que vous êtes en bonne compagnie dans vos propos. Je ne songe pas à l’inculture prétentieuse d'un Collard, pour qui l’Afrique est un pays et de plus « noir » (oubliant les berbères, les boers, les bochimans, les peuples sémites et pas mal de populations intermédiaires au passage, des peuls aux éthiopiens). Non je pense au Grand Charles, qui avait parfois la mémoire courte, ce qui l’incitait à dire des bêtises. Même si c’était en privé, contrairement à vous et qu’il avait l’excuse relative d’être de son temps…

Parce que si la France Libre est devenue ce qu’elle fut, c’est en très grande partie à un Français noir qu’elle le doit, Guyanais lui-aussi et gouverneur du Tchad. Félix Eboué fut le premier administrateur français qui choisit de ranger son administration et les forces dont il disposait au service du Général, qui n’était alors à la tête que d’un quarteron d’officiers réfugiés à Londres. Ce sont les soldats - noirs - de Félix Eboué qui formèrent le gros de la Colonne Leclerc, première force française libre, qui s’empara d’une bonne partie du Sahara entre 40 et 42. Ce sont encore les soldats d’Eboué qui firent le plus gros sacrifice à Bir Hakeim, qui reste le fait d’armes le plus héroïque de la France Libre et permit la victoire d’El Alamein, tournant de la guerre en parallèle de Stalingrad.

Durant ces années-là, près de 5000 jeunes « noirs » s’échappèrent de Martinique et de Guadeloupe, alors dirigées par des officiers Français « blancs » venus de Métropole et fidèles à Vichy. J’ai connu quelques-uns de leurs survivants et la grande réalisatrice française – et néanmoins noire – Euzhan Palcy leur a consacré un très beau film. Sur de mauvaises pirogues, bravant de méchants courants (quelques-uns se noyèrent), ils gagnèrent la Dominique britannique pour se battre dans les rangs de la France Libre. Ils représentaient 1% de la population des Antilles françaises de l'époque. Au printemps 44, les forces de la France Libre comprenaient environ 50 000 hommes, dont une bonne moitié originaire d’Outre-Mer. Ce qui en laisse à peine 25 000 pour les français « blancs » de Métropole qui étaient alors 40 millions. C’est donc moins de 1 sur mille des Français blancs qui se levèrent pour défendre une certaine idée de la France.

Je me demande en fait, si malgré vos références actuelles à la Croix de Lorraine, vous auriez été du nombre...