25/11/2015

Terrorisme, avion abattu : A qui profite le crime ?

Doit-on forcément aller là où Poutine veut qu'on aille ?
Un avion russe viole l'espace aérien turc. C'est le 4ème incident du même genre depuis un mois et les Turcs ont prévenu que la prochaine fois, ils tiraient. Selon eux, l'avion a été prévenu dix fois en cinq minutes. Quand finalement, ils l'abattent, tout le monde ou presque parle de provocation turque...
Du pétrole de Daesh passe par la Turquie, certes. Mais la plus grande partie, passe par Mossoul, l'Irak gouverné par les chiites pro-iraniens et le Kurdistan irakien... C'est Ian Hamel, excellent journaliste rentrant d'Irak qui le dit dans Bilan.
La Pravda révélait il y a quelques jours que le Kremlin réfléchissait à des frappes au Qatar et en Arabie Saoudite, voire en Turquie. Alors qui veut la guerre au juste ?
Qui veut se venger de la défaite soviétique en Afghanistan, causée effectivement par l'alliance des Saoud, du Pakistan et des USA ? Sauf que si l'URSS n'avait pas envahi l'Afghanistan, rien ne se serait passé. Cela fait 250 ans, que les empires russes successifs lorgnent sur les mers chaudes et cherchent à descendre vers le Sud.
Pendant toute la guerre froide, ils ont nourri et financé le terrorisme pro-palestinien depuis leur base de Damas, où l'on retrouvait aussi bien Carlos que les anciens nazis...
Après le 11 septembre, les 2/3 de la planète se sont demandés si Bush n'avait pas laissé faire pour pouvoir justifier ensuite sa guerre en Irak... Non sans raison, semble-t-il...
Mais si les Américains, et les néo-cons en particulier sont les méchants, cela signifie-t-il forcément que Poutine soit le gentil ? Il est tout de même soupçonné d'avoir laissé organiser des attentats pour lequel des officiers du FSB qu'il dirigeait ont été mis sous enquête, attentats meurtriers, en Russie même, qui lui ont ensuite permis de justifier les 200 000 morts de la répression sanglante en Tchétchénie. Un tchétchène sur 5 passé de vie à trépas pour mettre au pouvoir Khadyrov, l'islamiste pro-soviétique...
Bachar a fait tuer plus de 200 000 Syriens, pour rester au pouvoir. On sait que ses services ont infiltré et ou manipulent les dirigeants de Daesh. Qui sont comme lui des baasistes laïcs, formés en URSS au départ...
Est-il vraiment si farfelu de penser que les sibires de Bachar et/ou Poutine pourraient avoir incité quelques jeunes tarés croyant œuvrer pour la gloire d'Allah ? Est-ce si inconcevable de penser qu'un gras comme Poutine pourrait être derrière tout ça ?
Lui qui a fait tuer 200 000 citoyens russes tchétchènes parce que leur chef, héros de l'Union soviétique et colonel de l'Armée de l'Air, laïc et pas islamiste voulait l'indépendance ? Lui qui soutient mordicus Bachar qui a tué plus de 200 000 Syriens parce qu'ils voulaient un régime démocratique ?
Je n'ai aucune preuve de ce que j'avance et je crains que l'on n'en ait jamais. Par contre, je demande qu'on applique le principe de précaution et qu'on y réfléchisse à deux fois avant de se précipiter à l'assaut des insurgés Syriens (car c'est eux que combat la Russie, bien plus que Daesh), des Saoud, du Qatar et de la Turquie, qui n'avaient aucune raison objective de vouloir tuer des innocents à Paris. Contrairement à Bachar et à ses alliés.
Tous les services secrets vous le diront: il est bien plus compliqué de manipuler des intellectuels réfléchissant par eux-mêmes et dotés d'une solide culture politique que des crétins délinquants de droit commun qui ne savent même pas eux-mêmes pourquoi ils combattent.
Or aujourd'hui, les 3/4 des islamistes sont plutôt issus des classes moyennes et 40% d'entre eux ont une formation d'ingénieurs. Là dans les attentats de Paris, on n'a qu'un ramassis de dingues aux parcours chaotiques issus du lumpen prolétariat...
Et comme par hasard, tous les sites complotistes, qui sont pour la plupart financés par Damas, Moscou ou Téhéran laissent entendre que si manipulation il y a, elle serait le fait de services occidentaux. Mais bien sûr. Dans quel but ? A qui profite le crime ?

Les commentaires sont fermés.