06/11/2017

Tuer la redevance, c'est tuer la RTS et c'est livrer la Romandie à la France... ou à Blocher

On peut être pour ou contre la télé romande, trouver qu'ils passent trop de foot ou pas assez de hockey, qu'ils invitent trop de PLR, ou ne font que des émissions de gauche, mais le fait est que si elle n'existait pas, la Suisse ne serait plus la Suisse depuis belle lurette.
Parce que nous n'aurions plus à nous mettre sous la dent que des émissions françaises ou alémaniques!
Or, c'est très exactement ce qui arrivera, si l'initiative "No Billag" passe: plus de RTS ! Et plus de télés locales dans la foulée, car sans la part de redevance qui leur revient, elles sont mortes ou en tout cas extrêmement mal en point.
Plus de télé tessinoise non plus au passage, ce qui va leur faire tout drôle à la Lega. Devoir choisir entre Züri et Milano... Entre Berlusconi et Blocher... Encore que les Tessinois ont cet avantage sur nous de parler déjà tous très bien le Schwyzerdütsch... L'adaptation ne devrait pas leur être trop pénible.
Au fait pourquoi je parle de Blocher ? Parce que si No Billag passe, la seule et unique possibilité de conserver un media télé dans chaque langue nationale serait qu'un milliardaire avec des visées politiques s'y colle... Pas sûr que la démocratie helvétique et la décision finale laissée au peuple des téléspectateurs ait besoin de ça.