25/10/2012

Les TPG moins importants que le foot ou le hockey ?

Si Bertarelli avait du se contenter du savoir-faire lémanique, jamais la Nautique n'aurait remporté la Coupe de l'America. Non pas que nous n'avons pas de bons marins, nous en avons d'excellents. Mais pas suffisamment et pas suffisamment pointus dans le domaine concerné. Organiser un réseau de transports publics à l'échelle régionale c'est un job tout aussi spécifique et qui en tout cas concerne au premier chef la vie quotidienne de centaines de milliers de Genevois. Ce n'est pas juste une planque pour échapper au chômage. Lire comme je l'ai lu dans les commentaires des blogs entre une invitation à fusiller Mme Kunzler et une insulte envers "les Frouzes" qu'il suffisait de former un Genevois, est d'une débilité fondamentale. Qui l'aurait formé ? En combien de temps ? Le candidat sélectionné a l'expérience d'un tel job, et elle est unique. Par ailleurs, pour couper court à la rumeur insistante selon laquelle la France n'engage pas de Suisses, j'aimerais rappeler qu'au milieu des années 2000, le responsable genevois de la mobilité, suisse formé à l'EPFL sauf erreur, a été engagé pour s'occuper de l'implantation du tram dans  des grandes villes françaises. C'est comme au foot, il y a un marché des compétences, et ça tourne. Il y a quelque chose de schyzophrénique et de masochiste à accepter de prendre "le meilleur" pour courir après un ballon ou un puck, mais pas pour organiser nos transports au mieux !